Bilan positif pour Audi en 2016 et continuité de sa nouvelle stratégie – Arrivée de l’Audi Q4 en 2019

Bilan positif pour Audi en 2016 et continuité de sa nouvelle stratégie – Arrivée de l’Audi Q4 en 2019

ad-728-mannes

La conférence de presse annuelle d’AUDI AG s’est tenue le mercredi 15 mars 2017 à l’Audi Forum Ingolstadt afin de dresser un bilan sur l’année 2016. Dans les années à venir, Audi va considérablement rajeunir sa gamme de produits, lancera plusieurs voitures électriques et entrera dans de nouveaux secteurs d’activités numériques. Le cœur de métier solide constitue la base de l’expansion requise. Le chiffre d’affaires du Groupe Audi s’élève à 59,3 milliards d’euros en 2016 et son rendement opérationnel sur les ventes avant les éléments exceptionnels est de 8,2%. La société a comptabilisé des provisions pour un montant de 1,8 milliard d’euros pour la résolution des affaires des moteurs diesel 3.0 V6 TDI et des airbags Takata. Après ces éléments exceptionnels, le résultat opérationnel s’élève à 3,1 milliards d’euros, ce qui donne un rendement opérationnel de 5,1% sur les ventes.

« 2016 a été une année très difficile pour notre entreprise », a déclaré Rupert Stadler, président du conseil d’administration d’AUDI AG, lors de la conférence de presse annuelle le mercredi 15 mars 2017. « Mais nous l’avons terminé avec des bénéfices solides dans notre cœur de métier et nous avons défini notre chemin pour l’avenir. » La marque prévoit de lancer trois modèles 100% éléctrique d’ici 2020 et d’électriser des modèles supplémentaires après cela. Dans le cadre de son initiative électrique, Audi a déjà formé plus de 6000 employés au cours des trois dernières années pour travailler avec la technologie de haute tension. Audi est également impliqué dans le développement d’une infrastructure publique de chargement rapide.

Audi, en tant que développeur principal dans le Groupe Volkswagen, accélère également avec la technologie pour les voitures autonomes. Une filiale nouvellement créée, Autonomous Intelligent Driving GmbH à Munich, travaille sur un système pour les véhicules autonomes dans les villes. La technologie est applicable pour les modèles des différentes marques et est également un élément clé des services de mobilité concevables pour l’avenir, tels que les robots taxi. La société est ouverte à la coopération avec d’autres partenaires solides dans les secteurs automobile et informatique.

En même temps, Audi continue de développer des systèmes assistés et pilotés pour d’autres situations de circulation, comme sur les routes ou les routes nationales. Dans la nouvelle Audi A8 qui sera présentée mi-juillet 2017 à Barcelone, les clients pourront utiliser pour la première fois les fonctions de conduite automatisée de niveau 3 dans les embouteillages à des vitesses allant jusqu’à 60 km/h.

Audi va considérablement rajeunir sa gamme de modèles dans les années à venir. En plus du lancement de l’Audi A8, de nouvelles générations de modèles beaucoup produits tels que le Q5 et l’A5 seront successivement lancés sur les marchés en 2017. En outre, l’Audi Q2 sera disponible sur d’autres marchés internationaux. En 2018, Audi va renforcer sa famille haut de gamme avec la deuxième génération de l’Audi A7 puis de l’Audi A6. Dans la même année, l’Audi Q8 complètera la famille des SUV. Et un autre nouveau modèle est prévu pour 2019: l’Audi Q4, un SUV compact et sportif.

L’année dernière, Audi a augmenté ses livraisons mondiales de 3,6 % avec 1 867 738 automobiles (en 2015: 1 803 246), ce qui est un nouveau record de ventes. Les ventes unitaires bénéficient avant tout de la forte demande des modèles Audi Q7 et A4. Le chiffre d’affaires du groupe Audi a augmenté en 2016 de 1,5 % à 59 317 millions d’euros (en 2015: 58 420 millions d’euros), malgré un contexte monétaire défavorable.

« La qualité de nos activités en cours ressort du rendement opérationnel des ventes avant les éléments exceptionnels », a déclaré Axel Strotbek, membre du conseil d’AUDI AG en charge des finances et de l’informatique. « Avec un résultat de 8,2 %, nous sommes dans notre corridor cible de 8 à 10 % malgré des conditions difficiles et des dépenses plus élevées. » Le résultat de l’année précédente était de 8,8 %. Le résultat d’exploitation avant éléments exceptionnels s’élève à 4,846 milliards d’euros en 2016 (en 2015: 5,134 milliards d’euros).

A titre exceptionnel, le Groupe Audi a comptabilisé des provisions de 1,632 milliards d’euros en 2016 pour la résolution des problèmes de pollution des moteur 3.0 V6 TDI diesel aux Etats-Unis (en 2015: 228 millions d’euros). Elle a également déclaré un montant spécial de 162 millions d’euros (en 2015: 70 millions d’euros) en rapport avec des airbags Takata éventuellement défectueux. Le bénéfice d’exploitation de l’exercice 2016 s’élève à 3,052 milliards d’euros (2015: 4,836 milliards d’euros) et un résultat opérationnel de 5,1 % (en 2015: 8,3 %).

Le groupe Audi a réalisé un résultat avant impôt de 3,047 milliards d’euros (en 2015: 5,284 milliards d’euros). La diminution par rapport à l’année précédente reflète non seulement les éléments spéciaux, mais aussi le résultat financier inférieur.

Les employés d’Audi participeront encore une fois cette année à la réussite de l’entreprise. En concertation avec le comité d’entreprise général, les salariés payés selon les conventions tarifaires sur les sites d’Ingolstadt et de Neckarsulm recevront un bonus moyen de 3510 € (en 2015: 5420 €). Pour les filiales Audi, les modalités de paiement des primes ont été établies.

Le groupe Audi a financé les dépenses anticipées pour l’avenir sur ses propres ressources. En 2016, la société a réalisé des investissements de 3,4 milliards d’euros (en 2015: 3,5 milliards d’euros), tout en générant une trésorerie nette nettement positive de 2,1 milliards d’euros (en 2015: 1,6 milliard d’euros). La liquidité nette au 31 décembre 2016 s’élève à 17,2 milliards d’euros (le 31 décembre 2015: 16,4 milliards d’euros), ce qui témoigne de la capacité d’autofinancement de l’entreprise.

Afin de soutenir la nouvelle stratégie d’entreprise annoncée l’été dernier, Audi a également lancé son pack de mesures en 2016. « De cette façon, nous continuerons de faire évoluer systématiquement notre processus et notre rentabilité en 2017 », a déclaré Strotbek. « Cela nous aidera à atteindre nos objectifs de rentabilité et à générer les fonds nécessaires à notre démarche d’innovation et d’investissement ».

Le Groupe Audi prévoit des dépenses en capital dans un volume équivalant de 5,0 à 5,5 % des recettes totales de cette année. Le ratio entre les dépenses de R&D et les recettes devrait être légèrement supérieur à la cible stratégique de l’entreprise de 6,0 à 6,5 %. Le flux net de trésorerie devrait être de nouveau positif, mais il devrait être sensiblement inférieur au niveau de l’exercice précédent en raison des flux de trésorerie attendus dans le cadre de l’affaire des moteurs diesel. Le Groupe Audi anticipe cette année une légère croissance du nombre de voitures livrées ainsi que des revenus. En ce qui concerne le rendement opérationnel sur les ventes, la société vise à atteindre un résultat entre 8 et 10 % une fois de plus. La prévision du retour sur investissement se situe entre 15 et 18 %.

About The Author

Directeur de la Publication - Rédacteur en Chef - Essayeur

Related posts

Leave a Reply