Chantilly 2017 – Bugatti Type 56 électrique de 1931

Chantilly 2017 – Bugatti Type 56 électrique de 1931

ad-728-mannes

Une voiture originale et méconnue – la Bugatti Type 56 électrique de 1931 – était présentée au Chantilly Arts & Elegance 2017 au sein de l’exposition « Un siècle de voitures électriques ».

Un souhait d’Ettore Bugatti pour se déplacer dans l’usine
Cette voiture n’est pas une voiture de série mais l’un des 6 exemplaires conçus par Ettore Bugatti.

Ettore Bugatti souhaitait avoir une voiture petite, pratique et agile afin de se déplacer sur son site de production, voire dans ses environs. La Type 56 était ainsi née. Son véhicule portait le numéro de châssis 56001. Rapidement, certaines personnes ont eu vent de l’existence de cette voiture et souhaitaient également en avoir une.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas de la toute première Bugatti électrique. Ettore Bugatti avait conçu la Bygatti Type 52, qui était un modèle réduit pour enfant datant de la fin des années 1920, fonctionnant à l’électricité, de la fameuse Type 35.

Le modèle présenté qui a une structure ouverte de style phaéton à capote, le châssis 56110, a été conçu pour la famille royale de Belgique et notamment pour la Reine Elisabeth de Belgique. Le châssis n°56106, resté à l’usine, était utilisé plus tard par Roland Bugatti.

Une drôle de voiture
La Bugatti Typ 56 électrique ne ressemble à aucun autre modèle Bugatti. Vu que cette voiture avait un rôle spécifique au sein de l’usine, Ettore bugatti était allé à l’essentiel : une simple capote, un carrosserie minimaliste, 4 roues, une banquette pour deux personnes, des petites roues à rayon, une barre de direction aussi appelée « queue de vache », deux petits feux à l’avant, un pédale, quelques leviers et mêmes des garde-boues. La voiture possède des essieux rigides avec des ressorts à lames. Le cadre de la voiture est fait en bois tout comme le plancher.

Un moteur électrique de 1 ch
Côté motorisation, la Bugatti Type 56 électrique a un moteur électrique 28 ampères de marque Scintilla, soit 1 ch (0,8 kW) directement installé sur l’axe des roues arrière permettant de l’entraîner via de l’électricité provenant d’accumulateurs situées sous la banquette des passagers. Le moteur électrique est en réalité une démarreur Scintilla habituellement utilisé chez Bugatti pour lancer les moteurs thermiques des gros et luxueux modèles.

Cette voiture possède six accumulateurs de 6 volts montés en série, soit un total de 36 volts. Des cosses + et -, situées à l’avant gauche sous la banquette, sont présentes afin de brancher des câbles afin de recharger les accumulateurs

La voiture possède quatre vitesses, permettant à la Type 56 d’atteindre une vitesse maximale de 28 km/h. Son autonomie est de deux heures en roulant à 22 km/h.

Fonctionnement de la voiture
La Bugatti Type 56 électrique possède 2 leviers à la droite du conducteur, d’un pédale à l’avant centre de la voiture et d’un levier au centre, sous le banquette ainsi qu’une barre de direction queue de vache.

Afin de faire rouler la voiture, le conducteur tient la barre de direction de la main gauche et l’un des 2 leviers via la main droite. L’un des leviers permet de sélectionner la marche avant, arrière, le parking comme une boîte automatique. Ce levier est relié par câble aux 2 tambours de freins situés sur les roues arrière.

Pour changement la position du levier, il suffit de de soulever la grille de verrouillage via le pied droit.

Le second levier sert à passer les 4 vitesses, selon l’allure désirée. La pédale centrale sert à freiner.

Photos: 4Legend.com

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply