ad-728-rotation
ad-728-rotation
Déploiement de l’exosquelette au sein de la production Audi permettant de travailler sans mal de dos

Déploiement de l’exosquelette au sein de la production Audi permettant de travailler sans mal de dos

ad-728-mannes

Audi travaille à éliminer le mal de dos au travail avec l’aide d’un exosquelette. Cette aide ergonomique fournit un soutien pour soulever et transporter du matériel lourd et réduit la tension sur les muscles du dos. Les employés d’Audi testent l’exosquelette sur des postes de travail sélectionnés dans la logistique, l’atelier de presse et l’assemblage dans les usines d’Ingolstadt et de Neckarsulm.

L’aide au levage est portée sur le corps et pèse environ trois kilogrammes. Un cadre métallique avec des éléments sur le haut du corps, le bas du dos et les cuisses est relié à une structure de support. Pour s’adapter à l’exosquelette, l’ouvrier le tire d’abord sur sa tête comme un pull et l’attache aux hanches. Deux plaques qui répartissent la charge sont ensuite placées sur les cuisses.

L’exosquelette fournit un soutien, en particulier pour les activités qui nécessitent une flexion vers l’avant pour ramasser ou déposer des objets. Le transport de matériaux lourds est également plus facile avec cette construction ergonomique, car elle transfère la charge des éléments lourds du dos dans les muscles de la cuisse qui sont plus forts. Cela réduit la tension sur le dos de 20 à 30 pour cent et favorise également une posture saine. La construction ergonomique aide les travailleurs d’assemblage dans leur travail quotidien sans restreindre leur liberté de mouvement. Grâce à la structure flexible de l’exosquelette et à son faible poids, les travailleurs peuvent marcher, tourner et s’étirer comme d’habitude.

« Les méthodes de travail ergonomiques ont une haute priorité dans tous les domaines d’Audi – y compris la production et la logistique bien sûr. Avec l’exosquelette, ou l’ergosquelette chez Audi, nous promouvons des conditions de travail saines, évitons les efforts excessifs et maintenons la performance de nos employés », a déclaré le planificateur logistique et le chef du projet ergosquelette, Vinzent Rudtsch.

Actuellement, les employés des usines Audi d’Ingolstadt et Neckarsulm testent les premiers appareils adaptés à l’industrie dans diverses applications. Dans la logistique CKD (Completely Knocked Down ou NED en francais : nécessaire en pièces détachées), l’exosquelette aide les travailleurs de l’assemblage lorsqu’ils retirent par exemple des pièces de caisses. En production, l’exosquelette facilite l’installation de la console centrale et le transport de boîtes de matériel lourd. Au cours de la phase de test, le temps d’utilisation a progressivement augmenté de deux à sept heures par jour pendant un quart de jour.

Le projet pilote est soutenu par une équipe interdisciplinaire de planificateurs de processus et de lieux de travail ainsi que d’experts médicaux. Les tests sont menés en collaboration avec le fabricant Laevo, spécialisé dans les exosquelettes. L’objectif après la phase de test est d’intégrer progressivement l’appareil dans la production en série de toutes les usines Audi dans le monde. Avec l’exosquelette, Audi complète sa large gamme de mesures pour les postes de travail ergonomiques en production. La santé et le bien-être de ses employés sont déjà améliorés par des aides telles que le siège ergonomique (la «chaise sans chaise») et les gants sans poignet («l’orthèse de production»).

Photos : Audi

About The Author

Related posts

Leave a Reply