DTM – Une nouvelle génération de pneus de course Hankook pour la saison 2017

DTM – Une nouvelle génération de pneus de course Hankook pour la saison 2017

ad-728-mannes

Pour la prochaine saison 2017 du DTM, Hankook, fournisseur officiel de pneumatiques en DTM, lance une nouvelle génération de pneus. Adoptés par les pilotes et dans sa quatrième version pour le DTM, les nouveaux pneus slick Hankook Ventus Race offrent plus d’adhérence que leurs prédécesseurs. De plus, comme requis par les constructeurs automobiles dont Audi et les organisateurs, l’usure devient plus rapide et plus importante selon l’utilisation. Cet aspect influence fortement les temps au tour ce qui renforce le suspense pendant les courses. Ces pneus conservent des dimensions identiques (300/680 R 18 & 320/710 R 18).

Lorsque les pilotes solliciteront au maximum leur véhicule, les pneumatiques s’useront plus rapidement et de manière plus importante que la version de l’année dernière, ce qui aura une influence considérable sur les temps au tour en fonction du style de conduite du pilote.

Le fournisseur exclusif de pneus du DTM répond de ce fait aux demandes des trois constructeurs automobiles, Audi, BMW et Mercedes-Benz ainsi que de l’organisateur ITR e.V., qui comptent sur les pneumatiques pour rendre les courses plus excitantes et offrir un plus grand nombre de dépassements. Lors des tests finaux, les pilotes ont déjà pu constater que les temps au tour pouvaient augmenter de plusieurs secondes au fil de l’usure et en fonction de l’agressivité du style de conduite, ce qui garantit plus de suspense pendant la course et nécessite davantage de stratégie tactique de la part des pilotes. Les nouveautés concernent ici uniquement les pneus slick; la version pluie du DTM, le Ventus Race Rain, reste identique pour la saison 2017.

« Le DTM est incontestablement l’une des courses automobiles les plus exigeantes d’un point de vue technique. Par conséquent, nous avons déjà dû relever quelques défis en termes de développement technique pour les pneus compétition du DTM par le passé », explique ainsi Manfred Sandbichler, Directeur des sports automobiles d’Hankook. « Comme au cours des dernières années, nous y sommes à nouveau parvenus pour les spécifications de la saison 2017, comme l’ont confirmé les retours des derniers tests. Les pneus garantiront ainsi une nouvelle saison passionnante. »

Thomas Baltes, ingénieur de course d’Hankook responsable du DTM a quant à lui précisé : « Les nouveaux pneus compétition slick du DTM constituent un tout nouveau développement, même si leurs dimensions restent inchangées. Avec la quatrième génération du Ventus Race, nous nous concentrons de nouveau sur les différentes expériences et témoignages parmi les pilotes du DTM. Ces pilotes et leurs ingénieurs, qui comprennent parfaitement comment gérer les pneus à la perfection pour les amener aussi vite que possible mais sans trop d’agressivité dans leur plage de température optimale, seront nettement avantagés en 2017. La gestion des pneus lors des qualifications influenceront désormais davantage les performances lors des courses ultérieures. »

Une autre nouveauté de 2017 est l’interdiction du préchauffage pour les pneus slick. Les pilotes doivent donc opter pour une conduite intelligente, principalement au départ et pendant les premiers tours après un arrêt au stand, pour atteindre le plus rapidement possible la température adéquate des pneus.

Mattias Ekström (Audi) : « Suite aux tests réalisés et aux centaines de kilomètres parcourus avec les nouveaux pneus, je suis très confiant en ce qui concerne les performances pour la prochaine saison. En tant que pilote, j’ai remarqué immédiatement la différence : la structure est plus rigide et le caoutchouc est nettement plus souple. Cela offre une expérience de conduite très intéressante et des temps au tour nettement plus rapides, lorsque l’on parvient à utiliser correctement les pneus. Par rapport à nos pneus précédents, je constate un « drop » conséquent avec les nouveaux pneus. En tant que pilotes, cela nous permet de faire une grande différence par la gestion des pneus. En particulier par temps chaud, ce sera assurément très passionnant d’observer les performances que les pilotes pourront réaliser sur la distance. »

Augusto Farfus (BMW) : « Les nouveaux pneus offrent davantage d’adhérence que leurs prédécesseurs. Cependant, le « drop » est nettement plus élevé. Les courses n’en seront que plus intéressantes. En tant que pilote, j’ai également une certaine influence sur ce « drop ». En tout cas, c’est passionnant. Conduire avec des pneus qui ne sont pas préchauffés est un véritable défi, principalement sur de l’asphalte froid. En effet, c’est bien plus difficile d’amener les pneus à température. Dans l’ensemble tous ces points sont très positifs et apporteront encore plus de suspense. »

Gary Paffett (Mercedes-Benz) : « Les pneus offrent de bonnes sensations. Ils garantiront des courses passionnantes. Suite aux modifications, la transmission est plus faible et les pneus ont une meilleure adhérence. On devrait donc pouvoir suivre la voiture qui précède de plus près. La course sera donc un peu plus passionnante. Il devrait également y avoir plus de dépassements. »

Robert Wickens (Mercedes-Benz) : « Nous avons parcouru de nombreux kilomètres et tout s’est très bien déroulé. Le plus important pour moi, c’est de comprendre les nouveaux pneus. La phase de développement n’en est encore qu’à ses débuts, mais les premiers signes sont positifs jusqu’à présent. Ils se comportent bien et devraient garantir des courses passionnantes. »

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply