Genève 2017 – Détails de la nouvelle Audi RS 5 Coupé – Retour au V6 bi-turbo et manque de caractère

Genève 2017 – Détails de la nouvelle Audi RS 5 Coupé – Retour au V6 bi-turbo et manque de caractère

ad-728-mannes

La nouvelle Audi RS 5 Coupé s’est faite longtemps désirer. Présentée au salon automobile de Genève 2017, ce fut l’une des nouveautés les plus attendues. Mais elle déçoit et cela ne va pas s’arranger dans le futur avec d’autres modèles sportifs…

Le nouveau coupé Grand Tourisme allie l’esthétique et la praticité pour une utilisation quotidienne : la discrétion est de mise. Le moteur 2.9 TFSI V6 bi-turbo – nouvellement développé par Audi et par Porsche – offre de meilleures performances que son prédécesseur, une plus grande efficience et un son typique des modèles RS.

Il produit une puissance de 450 ch (on en attendait beaucoup plus!) et son couple maximal est de 600 Nm – 170 Nm de plus que le modèle précédent – entre 1 900 et 5 000 tours/min. Cela fait peu quand on observe la concurrence. Heureusement quelques préparateurs comme ABT Sportsline vont prochainement palier à cela en proposant un gain de puissance dépassant les 530 ch tout en offrant une garantie moteur et le fait de ne pas être blacklisté chez Audi avec la préparation.

Le modèle haut de gamme ultra-sportif de la gamme A5 effectue tout de même le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et atteint une vitesse maximale de 280 km/h, ce qui n’est pas rien, surtout en ces temps où la vitesse n’est pas bien vue.

La puissance du moteur bi-turbo est transmise grâce à une transmission tiptronic à 8 rapports. En mode sport, les temps de passage des rapports sont optimisés pour un rendu optimal avec le système de transmission intégral quattro. Le couple est réparti de manière asymétrique entre les essieux (40:60) afin de garantir sécurité et un comportement optimal. Audi Sport propose en option un différentiel sport à l’arrière que je ne peux que vous conseiller.

L’aspect sportif du véhicule est renforcé par l’insert du diffuseur spécifique des modèles RS, les sorties d’échappements ovales et le spoiler. La signature des modèles RS a été renouvelée une fois de plus avec certains équipements comme des éléments extérieurs en carbone. Le toit peut aussi être en carbone apparent, via une option. Mais le look général n’est pas aussi agressif que sur de précédents modèles RS. L’Audi RS 5 manque malheureusement de caractère, tout comme les nouveaux modèles S. Audi Sport a assagit l’apparence extérieure et intérieure de ses véhicules, au contraire de BMW avec les derniers modèles M. Et ce n’est pas prêt de s’améliorer dans le futur.

Les phares Matrix LED et nombreux systèmes d’assistance au conducteur assurent un meilleur confort, sécurité et efficience. On retrouve ainsi les dernières technologies Audi, permettant de rouler en toute sécurité.

À l’intérieur, la sportivité du Coupé est renforcée par les sièges sport RS, le volant sport RS à méplat, un affichage spécifique dans l’Audi virtual cockpit et l’affichage tête-haute. Des inserts en carbone sont également disponibles comme le volant et levier de vitesse recouverts en Alcantara. Le cuir perforé est aussi disponible sur ces 2 éléments.

Malheureusement, la tendance que nous vous avions déjà révélé lors de la première présentation de l’Audi S4 B9 à l’IAA 2015 (voir article Perte d’identité visuelle chez Audi) et avec les récents modèles S et RS se confirme : Audi s’assagit. Auparavant, le nom complet du modèle RS était présent sur les sièges, sur le volant et sur les seuils de portes. Dorénavant, dans un soucis d’harmonisation et de maîtrise des coûts, le « banal » sigle RS fait son apparition anonymisant ainsi les modèles RS qui sont la vitrine sportive de la marque aux quatre anneaux.

C’est bien dommage et cela commence à énerver de plus en plus de passionnés et de propriétaires de S et de RS qui se tournent vers la concurrence. Idem avec des prix de plus en plus élitistes associés à un malus en France de 10 000 euros. Là aussi, n’attendez pas une participation d’Audi France pour vous inciter à choisir leur modèle.

Les deux modèles d’Audi RS 5 Coupé – rouge et bleu – sont néanmoins superbes et très bien finis. Mais la passion ne se retrouve pas à leur volant, du moins à l’arrêt. On se croirait dans une banale Audi A5 en finition S line. Voyons ce que cela donne lors de futurs essais…

   

Enregistrer

About The Author

Directeur de la Publication - Rédacteur en Chef - Essayeur

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Genève 2017 – quand Audi Sport voit rouge. | 4Legend.com – AudiPassion.com

Leave a Reply