Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster Studie de 1987

Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster Studie de 1987

ad-728-mannes

Avant de lancer la Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster, Porsche a conçu un prototype Clubsport attrayant pour le salon automobile de Francfort (IAA) de 1987 afin de recueillir les avis des visiteurs : la Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster Studie.

Construction de 3 prototypes
Peter Schutz qui était le président de Porsche au milieu des années 1980 jusqu’à décembre 1987 a été l’un des principaux acteurs du lancement de la 911 Speedster.

L’idée d’une version Speedster basée sur la 911 est née en septembre 1982 après que Helmuth Bott – le directeur technique de Porsche – ait donné son feu vert. Dès le printemps 1983, le groupe de travail Speedster – piloté par Friedrich Bezner qui a sauvé la 911 Turbo – se base sur une Porsche 911 SC Cabriolet pour développer ce projet surnommé « Bott Speedster« . Rapidement, la voiture prend forme avec des sièges arrière retirés et un couvre capote en fibre de verre spécialement fabriqué et adapé, de la même teinte rouge que la voiture. Le couvre capote ne possède qu’une bosse, qui est le prolongement du haut du siège conducteur.

Ce prototype possède un tout petit pare-brise, à la limite du déflecteur pour le vent. Il se prolonge sur les portes jusqu’au couvre capote. On accédait à l’intérieur en ouvrant simplement les portes.

Avec cette configuration, il n’était pas conseillé de dépasser les 50 km/h ou alors avec un casque sur la tête. Ce prototype est resté quelques années à l’état d’étude sans qu’aucune suite ne lui fut donnée.

En juin 1986, le projet Speedster a redémarré sous l’impulsion de Schutz et confié par Bott à Friedrich Bezner qui en était le chef de projet. Un deuxième prototype de la 911 Speedster a été conçu sur la base d’une Porsche 911 Carrera 3.2 Cabriolet Turbo look de 1985 en version américaine, numéro de châssis WP0EB0915FS170998.

La voiture était de nouveau rouge (Indisch Rot) avec un intérieur noir. L’idée était simple : une 911 cabriolet avec des ailes élargies, sans toit et avec un simple petit déflecteur amovible. Ce prototype pouvait se transformer en coupé en installant un hard top incluant un pare-brise. Cette voiture était surnommée « Schutz Speedster« . Le pare-brise se démonte en enlevant 2 vis de chaque côté de la voiture.

La principale différence avec le « Bott-Speedster » était l’utilisation de certaines parties de carrosserie et de technologie de la 911 Turbo. L’aspect général avec un pare-brise plus petit et une carrosserie élargie donnait un look plus agressif et séduisant, notamment pour le marché américain friant du Turbo look. Ce prototype « Schutz Speedster » a influencé la préférence de produire de série une version Turbo look pour les principaux marchés dont l’Europe.

Durant la même année, Helmuth Bott a fait réalisé un troisième prototype basé sur une Porsche 911 SC dont la carrosserie n’était pas élargie comme sur le premier prototype. Ce troisième prototype avait aussi un petit déflecteur comme sur la 911 Speedster de Schutz mais qui entourait plus le conducteur afin de lui fournir plus de protection latérale.

C’est ce troisième prototype qui fait l’objet de cet article. Il a d’ailleurs été terminé à la hâte juste avant sa présentation à l’IAA 1987.

Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster Studie de 1987
Cette pièce unique fait référence et rend hommage à la première version du Speedster apparue sur la Porsche 356 dans les années 1950. La philosophie de la Porsche 356 Speedster est préservée et arrive ainsi sur la 911 fin 1988 afin d’attirer de nouveaux clients.

Au lieu d’un petit pare-brise, Porsche a opté pour un petit déflecteur transparent en plexiglas qui entoure le conducteur avec un arceau noir amovible derrière le siège conducteur pour la protection en cas de tonneaux (démonté sur la version actuelle du Porsche Museum). Cette 911 Carrera Speedster est ainsi dépourvue de vitres latérales. Tout l’habitacle est recouvert d’un capot ultra léger s’ouvrant vers l’arrière via des charnières intégrées afin de pouvoir accéder à son bord, même si la voiture possède 2 portes. Un autre siège côté passager est présent mais ne sert à rien en configuration Clubsport car il est sous le capot.

Ce capot peut se démonter afin de rouler avec un passager avec un pare-brise s’installant à l’avant, la voiture prenant ainsi une autre apparence : celle du Speedster.

Une fois le capot remis en le verrouillant à l’avant via un levier gaîné de cuir blanc, la 911 Carrera Speedster se transforme en version Clubsport. Les rétroviseurs extérieur sont spécifiques à ce concept-car.

L’intérieur est très sobre et allégé au maximum pour un poids minimal. La teinte extérieure blanc/beige nacrée est reprise à l’intérieur sur le cuir des sièges jusqu’à la moquette et sur les tapis de sol en passant par le volant et sur le dessus de la planche de bord.

La Porsche 911 Speedster prototype de 1987 pèse 1210 kg et est motorisée par un Flat 6 de 3.2 l (3164 cm3) développant 231 ch (170 kW), permettant à la voiture d’atteindre 245 km/h. Les traditionnelles jantes Fuchs de 15 pouces, peintes du couleur de la carrosserie, équipent la voiture, chaussées de pneus Pirelli P6 en 195/65 VR 15 à l’avant et en 215/60 VR15 à l’arrière.

Présentation à l’IAA 1987
La Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster Studie était au centre du stand Porsche au salon automobile de Francfort 1987. Elle captivait tous les visiteurs, notamment via de régulières démonstrations de montage et de démontage du pare-brise, du capot ainsi que de l’arceau.

Elle a tellement plu que de nombreuses personnes ont demandé à signer un bon de commande. Certains voyaient dans cette voiture un moyen de l’utiliser la semaine en Speedster et le week-end sur piste en version Clubsport dans des compétitions.

Mise en production de 2 versions de 1988 à 1989
Suite à sa présentation à l’IAA 1987, les réactions positives de la presse et du public ont poussé Porsche a produire rapidement une 911 Carrera Speedster en petite quantité. Lorsque Porsche a produit la 250 000ème 911, Porsche a décidé de lancer une série spéciale découvrable, plus racée et dotée d’une carrosserie normale et Turbo look.

A partir de l’été 1988, la production de 171 exemplaires (toutes exportées hors d’Allemagne) avec la carrosserie normale de la Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster Type 964 a débuté à Zuffenhausen, avec en plus 2103 Porsche 911 3.2 Speedster avec une carrosserie Turbo look. Au total, 2274 Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster ont été produites entre septembre 1988 et août 1989. La version Clubsport n’a pas été retenue pour la production, néanmoins il existe quelques rares versions, surement des modifications faites sur demande.

La voiture a été présentée à l’automne 1988 aux différents distributeurs Porsche du monde entier. L’engouement était palpable avec de nombreuses commandes des deux versions, la version turbo look étant beaucoup plus coûteuse.

Mon avis
Aujourd’hui, la Porsche 911 Carrera 3.2 Speedster est l’une des Porsche les plus convoitées avec des prix s’envolant lors de ventes aux enchères, notamment s’il s’agit d’une version « étroite ». Cette voiture est vraiment désirable et procure de grandes sensations à son volant.
Ce concept-car est vraiment réussi et à chaque fois que je le vois, la magie opère. C’est l’une de mes Porsche favorites comme beaucoup d’autres passionnés. Porsche a toujours su innover et ce n’est pas fini de découvrir d’autres pépites méconnues du grand public…

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Livre “Porsche Speedster – Legends live forever 1989-2011” publié par Berlin Motor Books | 4Legend.com – AudiPassion.com

Leave a Reply