ad-728-rotation
ad-728-rotation
Porsche 928 H 50 de 1987 – 2 Porsche 928 à 4 portes au design arrière différent

Porsche 928 H 50 de 1987 – 2 Porsche 928 à 4 portes au design arrière différent

ad-728-mannes

Ayant réalisé une première grande Porsche 928 pour les 75 ans de Ferry Porsche en 1984, Porsche a développé entre 1986 et 1987 en collaboration avec AMG 2 exemplaires différents d’une version encore plus longue à 4 portes : la Porsche 928 H 50.

Origine du Projet
La Porsche 928 était la plus grande Porsche dans les années 1980, avec 4 places, dont 2 places arrière qui n’étaient pas des plus luxueuses, notamment pour les adultes. De ce constat, Porsche a développé pour Ferry Porsche une version allongée avec 4 vraies places : la Porsche 928-4 longue à 4 places (nom de code interne 942) qui lui a été offerte pour ses 75 ans en 1984. C’est un modèle unique. Bien qu’il était content de sa nouvelle voiture, Ferry Porsche souhaitait avoir une version à 4 portes pour pouvoir voyager avec plusieurs personnes en plus confortablement.

De plus, Porsche souhaitait à l’époque aussi disposer d’une voiture plus grande et spacieuse et la commercialiser par la suite. La base idéale était la Porsche 928 apparue en 1978 afin d’en faire une future voiture.

L’idée a ainsi été validée par la direction de Porsche. Afin d’avancer, Porsche a sollicité AMG, le préparateur attitré de Mercedes, afin de concevoir une 928 à quatre portes en partant de la 928-4.

Porsche 928 H 50 – 2 exemplaires construits
En 1986, une fois le feu vert reçu, les designers et l’équipe technique de Weissach ont démarré le projet 928 H 50 en partant d’une Porsche 928 S4.

La société AMG a été appelée en renfort technique, Porsche ayant fabriqué des Mercedes E500 dans les ateliers Reutter à Stuttgart et les relations étaient ainsi excellentes.

Le développement a eu lieu au centre de développement de Porsche à Weissach, dirigé par Anatole Lapine qui était le responsable du design et qui avait auparavant créé la 928.

L’objectif de ce projet est de concevoir une voiture à 4 portes tout en gardant une ligne dynamique et une sportivité. L’idée retenue fut de garder la ligne générale de la Porsche 928 tout en ajoutant 2 petites portes afin d’accéder aux places arrière.

Anatole Lapine a retenu l’idée de 2 mini-portes suicide à l’arrière, idée qui a ensuite été reprise par Mazda pour sa RX-8 quelques années plus tard. Pour la sécurité, il fallait d’abord ouvrir la porte avant pour débloquer ensuite celle de l’arrière.

Le montant B a été supprimé afin d’avoir un large accès aux places avant et arrière. La rigidité se faisait par les portes et par un toit renforcé. Les ceintures de sécurité ont ainsi été intégrés dans les dossiers des sièges avant, le montant B étant absent.

L’empattement de la Porsche 928-4 a gagné 30 cm de plus, permettant d’avoir des sièges arrières très spacieux et surtout une place pour les jambes jamais vue dans une Porsche. Deux adultes mesurant 1,90 m pouvaient s’y asseoir dans un grand confort, même sur de longs trajets.

L’objectif de Porsche est d’utiliser le maximum de pièces de série dont le moteur V8 de la 928 S4.

En terme de design, 2 versions différentes ont été conçues, avec un arrière propre à chaque exemplaire. L’une reprend le design break de chasse de la Porsche 928-4 avec un hayon similaire. C’est l’exemplaire gardé par Porsche, visible parfois au musée Porsche à Stuttgart. Elle porte le numéro de série WPOZZZ92ZHS841161.

Le deuxième prototype a un arrière plus effilé, à la façon d’un coupé et non d’un break de chasse. Elle a été par la suite donnée à Heinz Prechter, le président d’ASC (American Sunroof Corporation), un équipementier américain installé à Detroit, fournisseur de Porsche à l’époque.

Il se reconnaît facilement par ses jantes chromées, ses bumpers autour de sa plaque américaine à l’arrière (norme US) et son arrière plus effilé.

Chaque exemplaire a été peint dans une couleur identique de couleur bordeaux. A l’intérieur, la Porsche 928 H 50 a été équipée de sièges en cuir noir alors que l’autre version américaine a eu des sièges en cuir bordeaux. Des équipements modernes et haut de gamme y ont été installés comme la climatisation et un système audio premium. La qualité de fabrication de ses deux modèles n’avait rien à envier à la qualité actuelle. Un très grand soin y était porté.

Chaque modèle a la même base technique avec un moteur V8 de 5.0 l (4957 cm3) développant 320 ch (235 kW), permettant d’atteindre 270 km/h. La construction des 2 modèles s’est achevée en 1987.

Après des tests effectués sur plus de 8000 km, Porsche a pris la décision de ne pas produire ce véhicule jugé non acceptable à être produit. En effet, le châssis de la voiture n’était pas assez rigide, notamment en raison de l’absence de montants B.

Ainsi, seulement 2 exemplaires de la Porsche 928 H 50 ont été fabriqués.

Que sont-elles devenues?
La première Porsche 928 H 50 appartient toujours à Porsche et est parfois visible au Porsche Museum ou à certains évènements. Durant très longtemps, elle était entreposée. Elle a été présentée pour la première fois au grand Public à Pebble Beach en 2012.

La deuxième Porsche à 4 portes a été vendue aux enchères à Monterey en 2002 pour 44 000 dollars. Son nouveau propriétaire américain l’a exposée au Concours d’Elégance d’Amelia Island en 2012 où elle a fait sa réelle première apparition en public. Elle est toujours aux États-Unis.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

2 Comments

  1. Pingback: Porsche 928 S4 Cabriolet H21 Concept de 1987/1988 – Un beau projet non commercialisé | 4Legend.com – AudiPassion.com

  2. Pingback: Exposition “The Porsche Effect” au Petersen Automotive Museum | 4Legend.com – AudiPassion.com

Leave a Reply