Rétromobile 2017 – La première Lamborghini 350 GT restaurée par Lamborghini PoloStorico

Rétromobile 2017 – La première Lamborghini 350 GT restaurée par Lamborghini PoloStorico

ad-728-mannes

Lamborghini PoloStorico participe pour  la  première  fois  à  Rétromobile 2017,  le  salon  international  dédié  aux automobiles  classiques  qui  aura  lieu  à  Paris  du  8  au  12  février 2017.  Le  stand expose  pour  la  première  fois  au  public  la  Lamborghini  350  GT,  châssis numéro  0121,  l’un  des  15  premiers  exemplaires  produits  par  Automobili Lamborghini et la première 350 GT restaurée par le PoloStorico.

1150 heures ont été nécessaires pour la restauration de la carrosserie et de l’intérieur de la voiture, auxquelles se sont ajoutées 780 heures consacrées a la révision complète mécanique et électrique. Ces opérations ont permis de redonner sa beauté originelle à ce modèle, dans le respect d’une philosophie de  restauration  spécifique.

L’ambition  du  Lamborghini  PoloStorico  est  de maintenir autant que possible l’originalité des automobiles: les interventions de  restauration  prévoient  de  n’utiliser  que  des  pièces  détachées  d’origine, dans  certains  cas,  spécialement  refabriqués.  Le  processus  de  refabrication des pièces détachées est aussi souvent que possible valorisé par la recherche des fournisseurs historiques et par l’utilisation des dessins techniques et des projets d’origine.

Pour la 350 GT exposée au Rétromobile 2017, une attention particulière a été accordée à la reconstruction du circuit de refroidissement moteur, du circuit de freins et du circuit d’essence, pour garantir sécurité et authenticité. L’essai sur piste effectué au terme du processus de restauration a mis en évidence un excellent équilibrage et une bonne tenue générale. La modification s’est révélée extrêmement précise et l’installation de freinage, même dans les conditions de piste, a manifesté efficacité et fiabilité.

L’intérieur en cuir noir a été remis à neuf en utilisant les processus classiques de  l’époque,  alors  que  le  volant  en  bois  et  les  pédales  d’accélérateur, d’embrayage et de frein d’origine, ont été restaurées en préservant les petits signes d’usure dus au temps. La radio est, elle aussi, d’origine et parfaitement fonctionnelle,  comme  en  1964,  lorsqu’elle  fut  remise à son premier propriétaire.

La  peinture  a  été  réalisée  en  utilisant  les  mêmes  techniques  et  la  même formule pour le mélange nitro-acrylique d’origine, qui a contribué à donner à la voiture une élégance singulière faisant ressortir ses lignes. Les jantes d’origine ont été restaurées et authentifiées par le fournisseur de l’époque, Ruote Borrani di Milano, et, comme initialement, équipées de pneus Pirelli Cinturato 205 R15.

Les  décorations  et  les  marques  d’origine, conservées avec soin par  son propriétaire passionné, redonnent toute son authenticité à cette automobile.

Après une Miura, une LM002 et une Countach, ce projet de restauration est le quatrième  réalisé  par  le  Lamborghini  PoloStorico.  PoloStorico,  la  division spécialisée  dans  la  préservation  du  patrimoine  historique  de  la  marque  au taureau,  qui  concentre  ses  activités  dans  quatre  secteurs  clé:  restauration, gestion des archives, certification et fourniture de pièces détachées d’origine via le service après-ventes de Lamborghini et le réseau de concessionnaires, dans  le  but  de  préserver  la  valeur  des  véhicules.  Lamborghini  dispose  d’un stock  de  pièces  détachées  couvrant  plus  de  70 %  du parc de modèles historiques Lamborghini, et peut  également  fournir des composants sur demande.

La Lamborghini 350 GT de 1964
Après  la  présentation  du  prototype 350 GTV au  Salon de  l’Auto  de  Turin  de 1963, la Lamborghini 350 GT fit ses débuts au Salon de Genève de 1964, lançant définitivement la marque Lamborghini sur le marché mondial avec un modèle GT.

Le moteur 12 cylindres en alliage d’aluminium de la 350 GT, une évolution du prototype  GTV,  adapté  pour  une  clientèle  raffinée et exigeante,  générait 270 CV pour une cylindrée de 3464 cm3. Initialement produite avec un système de  lubrification  à  carter  sec,  ce  dernier  fut  ensuite  remplacé  par  un  carter humide, reconnaissant la vocation routière, plutôt que de piste, d’un modèle aux performances élevées tel que la 350 GT. La boîte de vitesses ZF à cinq rapports, le différentiel Salisbury et les suspensions indépendantes sur les quatre roues avec  freins  Girling  équipaient  cette  voiture  qui  était  aussi  dotée  d’une carrosserie en aluminium.

La  prestigieuse  Carrozzeria  Touring  remodela  le  véhicule  en  conservant  les lignes  et  le  caractère  du  prototype  GTV,  à  la  fois élégant  et  agressif, initialement proposé par Franco Scaglione. Pour nombre de passionnés, la 350 GT reste à ce jour la plus élégante des créations Lamborghini.

Enregistrer

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply