ad-728-rotation
ad-728-rotation
Histoire de la construction des moteurs Porsche à travers le temps

Histoire de la construction des moteurs Porsche à travers le temps

ad-728-mannes

D’un atelier à une production de haute performance: la construction de moteurs Porsche à Zuffenhausen a connu un développement passionnant. Découvrons l’évolution de la construction des moteurs Porsche depuis 1950.

La construction de moteurs à Zuffenhausen a débuté en 1950 via un petit atelier de construction : un moteur entier – au départ pour la Porsche 356 – a toujours été entièrement assemblé par un seul employé. Les établis ont joué un rôle central. Tout a été fait à la main sans outils électroniques ou documentation automatisée des processus. Néanmoins, selon Christian Will, responsable des moteurs et des pièces : « Grâce à la haute expertise technique des employés, les moteurs étaient techniquement brillants pour l’époque. »

Au fil du temps, le nombre croissant de modèles et de types de moteurs supplémentaires – par exemple pour les modèles 911, 928 ou 944 – a nécessité l’introduction de nouveaux procédés. Au début des années 1960, environ 30 moteurs ont été construits ici par jour. De nouveaux flux de travail ont été nécessaires pour faire face à l’augmentation du volume, et ainsi la production de ligne a commencé à Zuffenhausen, les bancs d’essai ont été étendus, et à partir de ce moment chaque moteur a été soumis à un test thermique. Au milieu des années 1980, la production journalière avait déjà atteint 150 moteurs. Lorsque plusieurs années plus tard, Porsche a connu des difficultés financières croissantes, les processus ont été rationalisés et les coûts réduits. Will ajoute: « L’atelier et Porsche travaillaient à la limite de leur capacité. »

Premiers robots, lieux de travail optimisés
Une décision a donc été prise de se concentrer sur la 911 et la production de tous les autres modèles a été abandonnée. En conséquence, initialement, seuls des moteurs à plats à six cylindres (les fameux Flat 6) ont été produits à partir de 1993 sur une ligne de production en continu. A partir de 1996, l’introduction de la Porsche Boxster et des nouveaux modèles 911 s’accompagne d’une forte augmentation des volumes de production, ce qui nécessite une réorganisation de la production du mélange de modèles en une ligne de production pour chaque type de moteur. En 2001, la production de moteurs V8 a débuté à Zuffenhausen pour le Porsche Cayenne lancé l’année suivante.

Will se souvient: « Quand j’ai commencé ici en 2000, j’ai pris en charge une production extrêmement maigre, mais il y avait de la place pour améliorer les processus de qualité. » Les outils d’assemblage pour les boulons et les écrous étaient déjà électroniques et maintenant les premiers robots ont été utilisés, les lieux de travail ont été optimisés et la répartition du travail améliorée. L’essai à froid du moteur a été introduit, avec ses résultats documentés électroniquement à partir des dispositifs d’essai. « Dès lors, nous voulions savoir ce que nous faisions à chaque étape sans avoir à attendre le moteur assemblé à la fin de la ligne pour voir si tout fonctionne correctement », dit Will. Lorsque l’usine de moteurs actuelle a été construite en 2005 et le hall multifonction en 2008, l’orientation des processus, la logistique et la documentation ont été affinées. « Aujourd’hui, nous produisons des pièces de haute performance à Zuffenhausen avec des collaborateurs extrêmement qualifiés », souligne M. Will.

Photos : Porsche

About The Author

Related posts

Leave a Reply