ad-728-rotation
ad-728-rotation
Les pilotes Audi de Formule E s’entrainent sur un simulateur pour se préparer aux futures courses

Les pilotes Audi de Formule E s’entrainent sur un simulateur pour se préparer aux futures courses

ad-728-mannes

Les deux pilotes Audi, Daniel Abt et Lucas di Grassi, entameront la 3ème manche de la saison de Formule E à Marrakech (Maroc) le 13 janvier 2018. Avant chaque course de la compétition de voitures électriques dans laquelle Audi s’est impliquée avec un premier engagement officiel en 2017 / 2018, les pilotes de course et les ingénieurs passent toute la journée dans le simulateur Audi.

Daniel Abt et le champion en titre Lucas di Grassi passent une journée entière à s’entrainer chez Audi Sport à Neuburg. Dans un châssis de Formule E, entouré d’écrans avec une vue à 360 degrés et équipés d’écouteurs et de microphones, les pilotes de course s’entrainent à la séance qualificative et à la course sur la piste à Marrakech.

« Ces séances d’entraînement intensives sont la clé du succès parce que la simulation est très réaliste », explique Daniel Abt. Basé sur les données FIA, les experts émulent le circuit sur l’ordinateur dans les moindres détails – y compris les bordures, les différences verticales possibles et les conditions climatiques. « En tant que pilotes, nous avons alors l’opportunité de connaître la piste et d’essayer différentes trajectoires sans perte de temps de pratique le jour de la course, ce qui est court pour commencer », explique Abt.

Le jour de préparation dans le simulateur dure souvent huit heures ou plus et ne sert pas qu’aux pilotes de course pour se préparer. « Pendant ce temps, nos ingénieurs peuvent recueillir beaucoup de données importantes, optimiser la gestion de l’énergie, tester différentes versions logicielles et simuler le déroulement des opérations le jour de la course », explique Tristan Summerscale, chef de projet Formule E chez Audi. « Nous sommes bien préparés lorsque nous prenons la piste de course et sommes capables de répondre à de nouvelles situations avec plus de flexibilité, de rapidité et de facilité. »

En dépit d’une certaine similitude avec les jeux de simulation, Daniel Abt rejette toute comparaison avec un rire : « L’un est pour le plaisir et l’autre est un vrai travail que nous avons tous à faire avec une concentration élevée – même s’il tombe au milieu de la Saison de Noël. » Un engagement qui porte ses fruits : avec 24 podiums à leur actif, Abt et di Grassi ont été à ce jour le duo le plus titré en Formule E. Ce succès doit se poursuivre à Marrakech le 13 janvier 2018.

Photos : Audi

About The Author

Related posts

Leave a Reply