ad-728-rotation
ad-728-rotation
Le Musée Porsche rend hommage à la 100ème édition de la Targa Florio

Le Musée Porsche rend hommage à la 100ème édition de la Targa Florio

ad-728-mannes

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-026

Environ 8000 virages, près de 800 kilomètres, sept ambassadrices roulantes et quatre légendes en trois jours: le musée Porsche a célébré exactement 60 ans après la première victoire à la Targa Florio, remportée par Umberto Maglioli au volant d’une Porsche 550 A Spyder en 1956, avec les anciens pilotes de course Vic Elford, Gijs van Lennep, Herbert Linge et Günter qui ont participé lors de ce week-end du 7 et 8 mai 2016. Pour l’occasion, Porsche Museum a mis à la disposition de ces pilotes une flotte très spéciale, qui a parcouru les routes sinueuses de montagne et a traversé de nombreux villages siciliens : 356 Speedster 1600 S (1958), 911 Carrera 2.7 RS (1973), 718 RS 60 Spyder (1960), 356 Abarth (1960), 356 B 2000 GS-GT « Dreikantschaber » (1963), 911 Carrera RSR (1973) et 911 S 2.2 Targa (1970).

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-034

Gijs van Lennep – vainqueur de la « Targa Florio » 1973
Le coureur néerlandais Gijs van Lennep, qui a remporté la course de route en Sicile en 1973, a conduit sur les routes de montagne étroites un ancien véhicule légendaire, la Porsche 911 Carrera RSR. « J’ai pu remporté à l’époque la course, car les autres participants ont fait des erreurs », déclarait van Lennep et tirait la conclusion simple: « C’était la seule façon de gagner la Targa Florio. La concurrence directe était au début de la course, nous étions en tête dès le troisième tour. »

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-040

Même aujourd’hui, cette course n’est pas simple. La nouvelle édition de la plus ancienne course d’endurance du monde a fêté ses 110 années ce week-end de mai 2016, dans l’atmosphère sicilienne. « Je préférerais commencer à rouler de nouveau », soupire van Lennep. qui a participé à 4 reprises à la «Targa Florio» En 1970, sa première année de participation, il a terminé avec la Porsche 908/2 à la 4e place au classement général malgré la perte d’une roue. Puis il a remporté la «Targa Florio» au volant de la Porsche 911 Carrera RSR. Aujourd’hui à 74 ans, il retrouve cette voiture. Pour se préparer à cette course, il a effectué durant une semaine 35 tours. « Ma victoire aux 24 Heures du Mans en 1971 était bien sûr mon plus grand succès. Mais la victoire de la Targa Florio est fermement ancrée dans mon coeur. »

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-036

Vic Elford – vainqueur de la « Targa Florio » 1968
Le pilote agé de 80 ans – Vic Elford – se souvient, reconnaissant, de sa victoire en 1968 avec la Porsche 907. « Dans Cerda, j’ai soudainement crevé de la roue droite. Lorsque je me demandais si ma course était maintenant terminée, les spectateurs se sont levés d’un coup de leurs sièges et ont soulevé par leur seule puissance musculaire mon véhicule – après tout, une marque allemande », a déclaré Elford. « De telles choses ne peuvent arriver qu’ici. Je pouvais réparer la roue et j’ai pu décider de la fin de la course. Je ne l’aurais pas fait sans l’aide de la population locale. »

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-001

Elford a pris le départ de la course en Sicile à 6 reprises. « Yard par yard, je regarde la route impressionné » dit-il. « Grâce à ma mémoire photographique, je pouvais me rappeler  sans problème de toutes les caractéristiques de chaque virage. » L’Anglais et le spécialiste de la 911 est particulièrement heureux de refaire la «Targa Florio» dans la 911 Carrera RS 2.7. « L’asphalte est comme avant – très lisse et poussiéreux. »

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-035

Herbert Linge – deux deuxièmes places au classement général de la «Targa Florio»
Herbert Linge a participé à cette course à partir de 1959 10 fois de suite. En plus des deux deuxièmes places au classement général, il a remporté cinq victoires de catégorie. « La route historique permet de vivre l’expérience de la 718 RS 60 encore aujourd’hui, une expérience qui est inoubliable. » dit le pilote de 88 ans.

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-005

Alors, comme maintenant, son esprit d’équipe a toujours été important. « Comme Umberto Maglioli pouvait remporter seul la course, nous étions conscients que nous n’étions pas en tant qu’équipe en mesure de fournir des conseils juridiques. »

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-037

Günter Steckkönig
De 1971 à 1973, le pilote Günter Steckkönig a participé à la course sur Porsche. « La Targa Florio se caractérise par sa proximité avec le public – et pas seulement dans la course, mais aussi lors des vérifications », se souvient le pilote de Stuttgart, qui a été l’un des premiers apprentis à entrer chez Porsche aux lendemains de la guerre. « Les habitants ont garé leur Vespa et leur Fiat sur le côté de la piste. Nous sommes allés à travers des barrières vivantes (de public). »

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-024

Günter Steckkönig était le premier pilote à participer à la «Targa Florio» en 1971 avec des pneus slicks. « Dunlop m’a suggéré l’idée. Après tout, on laissait beaucoup de caoutchouc sur l’asphalte lors du pilotage », explique le pilote de 79 ans. « Nos tours d’essais, nous les faisions tôt le matin vers 4 heures parce que les routes étaient vides, à part quelques mulets. » se souvient Steckkönig. « A Cefalù, sur la promenade de la plage d’aujourd’hui, nous rodions nos freins. » Steckkönig pouvait aussi compter sur le soutien de la population locale. « En 1971, l’arceau n’existait pas dans la 914.», dit-il. « Un forgeron à Cefalù nous en a ajouter un avec deux tubes de support au niveau de la lunette arrière de la voiture. Cette modification est passée avec succès lors du contrôle technique. « L’installation est aujourd’hui encore présente dans cette 914 d’origine. »

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-039

Dans la « Targa Florio », il n’était pas rare d’amener les voitures de rallye par la route en Sicile. En 1973 Günter Steckkönig a ramené par la route la Porsche 911 Carrera RS, qui a remporté la sixième place du classement général, chez Porsche à Stuttgart. En raison d’un problème technique, il a décidé de conduire à partir de Cefalù sans couper le moteur de la Carrera RS. « Remettre la batterie en état était trop fastidieux pour moi. » dit Steckkönig. Il a pu ramener la 911 en toute sécurité aux portes de l’usine de Zuffenhausen sans arrêter une seule fois le moteur.

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-032

Des retrouvailles chez le cordonnier « Ciccio »
Gijs van Lennep, Herbert Linge et Günter Steckkönig se sont réunis de nouveau lors de la centième édition de la course de montagne sicilienne chez le célèbre cordonnier Ciccio à Cefalù. Le sicilien de 80 ans a fait en 1968 pour Vic Elford des chaussures de course durant la nuit, avec lesquelles il a remporté la course dans une Porsche 907. Depuis lors, il a produit de nombreuses chaussures de course pour des personnalisés bien connues. Il prend toujours aujourd’hui le contour des pieds avec un stylo et une feuille de papier.

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-033

Herbert Linge a visité Ciccio pour la première fois en 1956, et plus récemment en 1986. Günter Steckkönig a rencontré le cordonnier pour la dernière fois il y a 25 ans. Il avait encore les croquis des pieds des 3 pilotes, dessinés à la main. « Ceci est vraiment incroyable parce qu’il a pris mon empreinte il y a 46 ans » dit avec surprise van Lennep. Dans l’exposition permanente du Musée Porsche, le constructeur de voitures de sport montre au public une paire de chaussures faites à la main par Ciccio pour le pilote de course Gijs van Lennep, aux couleurs nationales des Pays-Bas :  rouge-blanc-bleu.

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-038

La première « Targa Florio » était en 1906. Depuis 1973, la course ne fait plus partie des épreuves du championnat du monde en raison des risques de sécurité. Porsche peut regarder fièrement en arrière avec un record de onze victoires à la Targa Florio. Porsche est la marque qui a le meilleur palmarès dans cette course sur route. La Targa Florio 2016 a eu lieu du 5 au 8 mai 2016.

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-002 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-003hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-006 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-007 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-008 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-009 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-010 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-011 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-012 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-013 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-014 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-015 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-016 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-017 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-018 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-019 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-020 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-021 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-022 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-023 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-025 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-027 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-028 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-029 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-030 hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-031hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-041

hommage-porsche-museum-100eme-targa-florio-004

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Porsche 901 Cabriolet de 1964 châssis 13360 – Un prototype roulant unique | 4Legend.com – AudiPassion.com

Leave a Reply