Exposition « genius on wheels » Porsche Museum.

Exposition « genius on wheels » Porsche Museum.

Le musée Porsche de Zuffenhausen organise régulièrement des expositions temporaires dont la dernière en date, sur un thème qui nous est cher chez 4Legend, s’est clôturée le 14 mai.

Intitulée « genius on wheels », un pilote allemand, célèbre pour ses exploits chez Audi sur les 200 quattro en Trans-am, 90 quattro, Audi quattro A2 et Sport quattro S1 en rallye ainsi que le S1 Pikes Peak, depuis 1993 pilote d’essai Porsche, développeur et ambassadeur de la marque, l’exposition au musée lui a rendu un hommage mérité pendant deux mois en se concentrant sur leurs années de collaboration. Vous voyez? Walter Röhrl bien entendu!

Nous avons visité pour vous cette exposition spéciale composée de nombreux véhicules qui ont fait son histoire, son succès, sa vie, sa polyvalence avec un volant. C’est l’un des rares pilotes à avoir triomphé dans plusieurs classes: TransAm, IMSA, Hillclimbing ou encore le championnat allemand de voitures de tourisme.

Pourquoi commencer l’article avec une 356? quel est le rapport avec Walter? Avec toutes ses économies, Walter Röhrl acheta sa toute première voiture sans moteur, il s’agissait à l’époque d’une Porsche 356 coupé B de 75 chevaux. Le modèle exposé est une B 1600 Super 90 de 1963 dont Walter a réalisé avec quelques tours sur le circuit Hockenheimring.

« That’s something for lads, not little boys » La 356 est suivie d’une 911 Carrera 2 Cup de 1993 avec un flat 6 3.6 de 275 chevaux pour 1120 kg, pas d’ABS, pas de direction assistée et excepté l’arceau, la voiture est très proche de celle de série. La Supercup, lancée en 1993, est un championnat international pour VIP notamment. Walter, en 1993 à Monaco, avait comme objectif d’initier Mika Häkkinen aux trajectoires pendant les essais. plutôt concluant non?

La troisième Porsche de la ligne est la 924 GTP Le Mans de 1981 et son 4 cylindres turbo refroidit par eau, 2479 cm3 de 410 chevaux. Son moteur est en fait un V8 de 928 en aluminium coupé en deux.  Forcément la 924 GTP également appelée 944 LM ne pourra pas briguer la victoire au général mais l’équipage Barth/Röhrl amène l’auto à la 7ième place au général avec également le titre de voiture la plus fiable du plateau.

Prêtée par l’Audi Museum, voilà une Audi exposée dans le musée Porsche. Oui mais pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit, selon Walter, de la machine la plus brutale de sa carrière en rallye: l’Audi S1 Groupe B et son 5 cylindres turbo capable d’atteindre le 0 à 100 km/h en 3.1 s. En 1986, Walter Röhrl et son copilote Christian Geistdörfer ont remporté le rallye Monte-Carlo avec cette S1.

« My dream car », voici les mots de Walter à propos de la Porsche Carrera GT après trois ans de mise au point et un tour du Nürburgring bouclé en 7 min 28s 03 en 2004. Ce n’est pas pour rien qu’un virage de la piste d’essai de Weissach porte depuis peu son nom puisqu’en plus de la Carrera GT, la 959 et 918 Spyder portent sa griffe.

Deux Porsche moins connues étaient également exposées. La 924 Carrera GTS « Monnet » est l’un des modèles produits par le département racing de Weissach. Walter Röhrl et son copilote Christian Geistdörfer ont gagné quatre des six rallyes du championnat allemand en 1981 grâce à son moteur 4 cylindres turbo de 245 chevaux et son poids contenu à 1050 kg.

1981 était une sacrée année puisque, Walter et son copilote se sont engagés sur cette 911 SC Coupé Gr.4 avec son flat 6 de 280 chevaux pour 1070 kg sur le terrain difficile et plus propice aux quatre roues motrices du rallye San Remo. Alors que l’équipage était parti pour gagner le rallye, l’arbre de transmission se casse. L’auto avait disparu pendant 25 ans avant d’être retrouvée par Porsche, restaurée et utilisée en 2011 par Walter et Christian lors de la Targa Tasmania.

Le musée a poussé la décoration jusqu’aux marches donnant accès à l’exposition avec des extraits de notes de road-book.

Cartes, road-book…tout était exposé pour la compréhension du public sur le travail d’une équipe en rallye.

Les murs du dernier étage du musée aux couleurs de Walter.

Porsche, en dehors de l’exposition temporaire, a réalisé une lignée de quatre 911 spéciale: la 964 Carrera 4 3.6 « 30 Jahre 911 » de 1993, la 996 Carrera 4 « Millennium » de 2000 limitée à 911 unités, la 996 Carrera 3.6 « 40 Jahre 911 » limitée à 1963 exemplaires en 2003 et enfin la 991 Carrera S 3.8 « 50 Jahre 911 » de 2014 limitée également à 1963 exemplaires.

Le musée et ses raretés. Ce n’est pas tous les jours que nous pouvons approcher une 911 GT1 civile et sa version course utilisée par la team Zakspeed pour le championnat FIA GT World en 1998.

Ou encore la Porsche 962 Dauer Le Mans GT002 arrivée 3ième aux 24 heures du Mans en 1994 avec Thierry Boutsen, Danny Sullivan et Hans-Joachim Stuck.

La ligne de GTS sur le parvis du musée.

La concession en face du musée donne toujours l’occasion d’approcher quelques modèles particuliers déposés pour une révision à l’instar de cette 991 GT3 RS.

Retrouvez l’ensemble des photos de notre passage au Porsche Museum de Zuffenhausen:

About The Author

Related posts

Leave a Reply