ad-728-rotation
ad-728-rotation
Audi introduit le matage partiel dans la production en série

Audi introduit le matage partiel dans la production en série

ad-728-mannes

Les clients Audi pourront à l’avenir conduire encore plus de voitures individualisées, grâce à un système permettant de faire des éléments extérieurs mats. Avec l’édition spéciale #2 de l’Audi Q2, la marque utilise pour la première fois en série ce procédé innovant de peinture. Un faisceau finement rugueux minimise la couche supérieure de peinture et crée une image mate. De cette manière, des lettres, des logos ou des photos peuvent être affichés sur la tôle peinte avec une précision de l’ordre du pixel et une résistance à l’abrasion. Audi est le premier constructeur automobile à proposer à ses clients ce type d’individualisation.

Le matage partiel a été mis au point par une équipe de la division du développement technologique du site Audi à Ingolstadt. La technologie a été entre-temps brevetée. Lors de la première étape, un employé colle un gabarit en film plastique mince sur le composant peint – dans ce cas, un sideblade de l’Audi Q2. Un système spécialement développé pulvérise le composant sous vide – semblable au sablage – avec une fine poudre de verre pilé. Cela enlève quelques millièmes de millimètre de la couche supérieure de laque transparente et, en même temps, la rend légèrement rugueuse. Cette différence de structure de surface permet au motif de ressortir clairement après le retrait du modèle. L’Audi Q2 #2 Edition comporte un grand motif de croix. Les clients allemands ont pu commander cette édition spéciale depuis la mi-octobre et d’autres marchés suivront successivement.

Chaque surface peinte à l’intérieur ou à l’extérieur de la voiture peut être individualisée de cette manière. « Grâce à ce processus, nous avons acquis un avantage considérable sur nos concurrents », déclare Erhard Brandl, responsable du développement des technologies de la tôle et de la peinture. Chaque micromètre compte pour le matage partiel : la force de pulvérisation ne doit pas être trop élevée, sinon la couche de peinture sous-jacente serait endommagée. « Pour la première fois, nous avons réussi à combiner cette précision extrême à la robustesse de la production en volume », explique Marco Karig, chef de projet chez Audi Planung GmbH.

Dès l’été 2016, Audi a mis sur la route les premières voitures dotées d’un matage partiel – dans un très petit nombre de 24 exemplaires seulement. L’édition «selection 24h» de l’Audi R8 Coupé V10 plus, hommage aux succès du sport automobile de la voiture de course Audi R8 LMS, a attiré l’attention avec son lettrage «R8» présent sur les sideblades en carbone. Le matage partiel était principalement fait à la main à cette époque. Depuis lors, l’équipe de cinq personnes a amélioré, automatisé et considérablement accéléré le processus : il ne prend  désormais plus qu’une minute pour un panneau latéral pour l’Audi Q2. Les employés de l’atelier de peinture d’Ingolstadt peuvent également traiter sans effort des composants plus volumineux : avec le modèle spécial «TT 20 Years» célébrant le 20e anniversaire de l’Audi TT, par exemple, les anneaux Audi des jupes latérales sont partiellement matés.

Les employés utilisant le matériel nouvellement installé ne sont pas obligés de travailler dans les délais impartis par la chaîne de montage. Cela leur permet de travailler selon des horaires flexibles, aidant ainsi l’entreprise à relever les défis du changement démographique. Le processus s’est également considérablement développé d’un point de vue écologique. Grâce à la technologie de vide ingénieuse, la matière abrasive fine est immédiatement aspirée et réutilisée.

Cette forme d’individualisation est disponible pour l’Audi R8 dans le programme «Audi exclusive». Les clients ont le choix du motif à mater.

Photos : Audi / 4Legend.com

About The Author

Related posts

Leave a Reply