ad-728-rotation
ad-728-rotation
Bugatti 16C Galibier de 2009 – Un concept car Bugatti à 4 portes

Bugatti 16C Galibier de 2009 – Un concept car Bugatti à 4 portes

ad-728-mannes

Le concept car Bugatti 16 C Galibier a été révélé en septembre 2009, au plus fort des festivités organisées au siège de Molsheim à l’occasion du centième anniversaire de Bugatti, devant un cercle restreint de clients et d’influenceurs. Des journalistes ont ensuite pu l’admirer en exclusivité et dans une décoration entièrement noire lors de la soirée du groupe Volkswagen à Genève 2010.

La Bugatti 16C Galibier – destinée peut-être à devenir dans le futur le modèle quatre portes le plus exclusif, le plus élégant et le plus puissant au monde.

Origine du Galibier
« Galibier » n’est pas seulement le nom d’un des cols les plus ardus du Tour de France cycliste, c’est aussi celui que portait à l’époque la version quatre portes de la Type 57, modèle inégalé en termes de sportivité et d’élégance.

Comme l’avait précisé le Dr. Franz-Josef Paefgen, ancien président de la société Bugatti Automobiles S.A.S., cette Bugatti Galibier est une étude destinée à poser les jalons de l’avenir de la marque Bugatti. Les premières réactions, exprimées par les clients et les journalistes à son sujet, ont été tout à fait favorables.

Art – Forme – Technique : telles sont les valeurs intimement liées à la marque et auxquelles Ettore Bugatti et son fils sont toujours restés fidèles dans le développement de moteurs toujours plus puissants et dans la conception des carrosseries toujours plus nobles, faisant ainsi de chaque nouveau modèle un véhicule inégalé en termes de qualité, de maniabilité, de vitesse et d’élégance.

Pour Bugatti, la fabrication des voitures a toujours été l’occasion d’expérimenter de nouveaux matériaux ; l’entreprise a ainsi été le premier constructeur automobiles à employer des jantes en aluminium.

Art – Forme – Technique : ces valeurs de la marque sont également celles qui ont porté l’équipe de designers et d’ingénieurs Bugatti tout au long du développement de la Bugatti Galibier. Ce nouveau concept car à quatre portes fait une fois de plus de Bugatti, une marque pionnière dans l’utilisation de nouvelles combinaisons de matériaux. Le concept car est constitué d’un mélange de composants en fibres de carbone et en aluminium peints dans la teinte Atlantic Black uni.

Le développement de l’idée se poursuivant (une mystérieuse berline Bugatti à 4 portes observée en août 2018), Bugatti a sans doute développé un châssis monocoque tout en carbone qui offre une plus grande rigidité et un maximum de sécurité pour un poids réduit. L’avenir nous confirmera (ou non) cette hypothèse.

Design
La conception du Galibier relève le défi d’allier la sportivité au confort et à l’élégance d’une limousine moderne à quatre portes. Son architecture de base rappelle la forme torpille de la Bugatti Type 35, déjà revisitée avec la Veyron, tout en la redéfinissant. Avec sa grille de calandre typique Bugatti, ses grands phares LED ronds hors du commun et la carrosserie profilée sur toute la longueur du véhicule (critère d’identification de la marque à l’époque de Jean Bugatti et de la Bugatti Type 57S), le Galibier transporte la tradition Bugatti dans notre monde moderne.

Moteur et châssis
Le capot moteur relevable des deux côtés (en hommage aux anciennes Bugatti) renferme un moteur à 16 cylindres de 8 litres à suralimentation par double compresseur. Conçu comme moteur Flexfuel, il présente la particularité de pouvoir fonctionner alternativement à l’éthanol.

La transmission intégrale, les freins en céramique, la suspension spécialement développés pour cette automobile garantissent, malgré les dimensions imposantes de cette limousine, des performances impressionnantes en termes de maniabilité et de sécurité.

Un intérieur très luxueux
L’habitacle reflète l’architecture élémentaire de la carrosserie.

Le tableau de bord est réduit à l’essentiel ; les deux instruments principaux sont disposés au centre pour permettre aux passagers assis à l’arrière de consulter à tout moment la vitesse actuelle et les performances du véhicule.

Le grand horloger suisse Parmigiani Fleurier qui élabore des montres de prestige a créé, spécialement pour le Galibier, une montre tourbillon intégrée dans le tableau de bord de la voiture et amovible afin de pouvoir être transformée – grâce à des supports ingénieusement mis au point – en montre bracelet, montre à gousset ou petite horloge.

Photos / Vidéos : Bugatti / DR

                

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply