ad-728-rotation
ad-728-rotation
Chiffres financiers d’AUDI AG en baisse au 3ème trimestre 2018

Chiffres financiers d’AUDI AG en baisse au 3ème trimestre 2018

ad-728-mannes

Le troisième trimestre de cette année a été marqué par de nombreux facteurs défavorables pour le groupe Audi. Comme prévu, les restrictions imposées au portefeuille des ventes en raison du passage au système WLTP ont eu un effet de plus en plus négatif. Dans le même temps, le programme très dense d’élimination progressive et de montée en puissance liée à la plus grande initiative modèle de l’histoire d’Audi a atteint son apogée avec des coûts de montée en charge élevés au second semestre. À la suite d’une ordonnance administrative du parquet de Munich II infligeant une amende pour l’émission de diesel, AUDI AG annonce des éléments exceptionnels d’un montant de 800 millions d’euros à la fin du troisième trimestre. A 44,3 milliards d’euros, le chiffre d’affaires du groupe Audi pour la période de janvier à septembre 2018 a atteint le niveau de celui de l’année précédente. Après éléments exceptionnels, le résultat opérationnel des neuf premiers mois s’élève à 2,9 milliards d’euros; ajusté pour tenir compte d’éléments exceptionnels, il s’élevait à 3,7 milliards d’euros et était donc légèrement inférieur à celui de l’année précédente. Cela se traduit par un rendement opérationnel des ventes avant éléments exceptionnels de 8,3%. La coentreprise prospère en Chine n’est pas incluse dans ce chiffre et est illustrée dans l’augmentation significative du résultat financier.

« La situation actuelle est un défi énorme pour Audi. Nous nous attaquons résolument aux nombreux facteurs négatifs et à les contrecarrer systématiquement », a déclaré Bram Schot, président par intérim du comité de direction d’AUDI AG. « Nous travaillons d’arrache-pied pour pouvoir intégrer de nouvelles variantes de modèles à la gamme, de manière à pouvoir offrir à nos clients une gamme appropriée dans toutes les séries de modèles d’ici la fin de l’année. De plus, notre initiative de modèles atteindra désormais successivement les showrooms de plus en plus de marchés. Nous nous attendons donc à ce que les fluctuations actuelles de nos activités se compensent sensiblement à partir de novembre. »

Comme annoncé, le passage à la norme WLTP a notamment entraîné des fluctuations importantes des chiffres clés du groupe Audi. Ces fluctuations vont d’abord diminuer à nouveau en ce qui concerne les volumes de production. En ce qui concerne les livraisons, les stocks disponibles constitués délibérément au cours du premier semestre ont initialement entraîné des taux de croissance élevés en juillet et en août, avant que de fortes baisses ne commencent en septembre en raison des restrictions imposées au portefeuille des ventes. Cela concerne principalement l’Europe, la région de vente avec le plus grand volume pour AUDI AG. L’entreprise a livré 1 407 718 voitures de marque Audi dans le monde entier au cours des trois premiers trimestres de cette année (1 380 463 en 2017). Alors que les ventes en Europe ont diminué, la région Asie-Pacifique et l’Amérique du Nord ont annoncé une évolution positive des volumes.

« Nous pouvons maîtriser cette phase exceptionnelle sur le plan entrepreneurial, car Audi dispose d’une base financière solide et résiliente », a déclaré Alexander Seitz, membre du conseil d’administration d’AUDI AG en charge de la Finance. « »Le plan de transformation Audi entre également en vigueur : nous prévoyons déjà des effets positifs sur le bénéfice de 1 milliard d’euros au cours de sa première année d’activité. Cela signifie que notre génération de trésorerie reste forte, même dans des temps difficiles. Nous continuons à financer les dépenses initiales massives pour notre cours à venir avec nos propres ressources. »

Le chiffre d’affaires du groupe Audi pour la période de janvier à septembre s’est établi à 44,257 millions d’euros, soit un niveau comparable à celui de l’exercice précédent (44,028 millions d’euros en 2017). Avant éléments exceptionnels, le résultat opérationnel de 3,671 millions d’euros a été légèrement inférieur à celui de l’exercice précédent (2017 : 3,941 millions d’euros); le rendement opérationnel des ventes avant éléments exceptionnels était de 8,3% (2017 : 9,0%). Les effets du passage au système WLTP en particulier ont eu un impact négatif sur le résultat opérationnel. Par ailleurs, le lancement progressif de la nouvelle génération Q5 sur les principaux marchés et le lancement du nouveau Q8, ainsi que la gestion des devises de la société, ont eu des effets positifs.

L’amende de 800 millions d’euros infligée le 16 octobre 2018 par le parquet de Munich II à l’issue des poursuites pour infraction au règlement relative à la question du diesel a eu une incidence sur les résultats du troisième trimestre. Après ces éléments exceptionnels négatifs, le bénéfice d’exploitation des trois premiers trimestres a diminué pour s’établir à 2 871 millions d’euros et le rendement opérationnel des ventes correspondant a été de 6,5%.

Le bénéfice avant impôts du groupe Audi s’est élevé à 3,458 millions d’euros (2017 : 3,974 millions d’euros) pour les trois premiers trimestres de cette année. Ce chiffre, qui a été affecté par les éléments spéciaux négatifs, inclut une augmentation significative du résultat financier : au cours des neuf premiers mois de l’année, il s’est élevé à 586 millions d’euros (2017 : 33 millions d’euros), en partie grâce au succès des affaires en Chine.

Le cash-flow net de 3,116 millions d’euros pour les trois premiers trimestres était également nettement supérieur à celui de l’année précédente (2,552 millions d’euros en 2017). En période de dépenses élevées pour les nouveaux modèles, technologies et installations de production, la discipline plus stricte en matière de dépenses et d’investissement dans le cadre du plan de transformation d’Audi a eu un effet positif. L’amélioration de la gestion du fonds de roulement et la diminution des sorties de fonds résultant de la crise du diesel ont également contribué à l’augmentation des flux de trésorerie nets.

Sur une base trimestrielle, la marque aux quatre anneaux a livré 458 448 voitures de juillet à septembre, ce qui est moins que l’année précédente (2017 : 471 780). Le chiffre d’affaires a diminué pour s’établir à 13,074 millions d’euros (2017 : 14 017 euros). Le résultat opérationnel avant effets exceptionnels de 910 millions d’euros (2017: 1,261 millions d’euros) reflète également la charge liée au passage à la norme WLTP, particulièrement marquée au troisième trimestre. Le rendement opérationnel des ventes avant éléments exceptionnels était de 7,0% (9,0% en 2017). Après les éléments spéciaux négatifs résultant de l’amende infligée par le parquet de Munich II, le bénéfice d’exploitation du troisième trimestre s’est établi à 110 millions d’euros et le rendement opérationnel des ventes respectives s’est établi à 0,8%.

Au cours du second semestre de cette année, le programme très dense d’élimination progressive et de montée en puissance liée à l’initiative modèle la plus complète de l’histoire d’Audi a atteint son apogée. Cela implique des dépenses de montée en puissance élevées. Audi lancera un total de plus de 20 modèles nouveaux ou mis à jour en 2018. Après le lancement de l’Audi Q8 et de la nouvelle A6 sur les premiers marchés du troisième trimestre, de nouvelles générations de séries de modèles de base suivront d’ici la fin de l’année : les Q3 et A1 dans le segment compact. L’Audi Q2 à empattement long sera disponible chez les concessionnaires exclusivement en Chine, tandis que les nouvelles A8 et A7 seront commercialisées pour la première fois sur des marchés importants en Asie et en Amérique du Nord. La réaction à l’Audi e-tron présentée à la mi-septembre a également été très positive : plus de 17 000 pré-réservations avaient déjà été reçues pour le premier SUV Audi 100% électrique.

Pour l’ensemble de l’année 2018, le groupe Audi s’attend toujours à ce que les livraisons de la marque Audi restent à peu près au même niveau que l’année dernière, en dépit des fluctuations considérables enregistrées au cours de l’année. Le 16 octobre 2018, la société a annoncé qu’elle sabrerait considérablement les principaux indicateurs de performance financière prévus pour l’exercice 2018, en tenant compte de l’impact des éléments exceptionnels résultant de l’amende imposée par le parquet de Munich II. Ceci s’applique au bénéfice d’exploitation, au rendement opérationnel des ventes, au retour sur investissement et au cash-flow net. Dans son rapport annuel, le groupe Audi avait prévu un rendement opérationnel des ventes dans le corridor cible stratégique de huit à dix pour cent pour l’année 2018.

Téléchargement du rapport financier intermédiaire du groupe Audi

Photos : 4Legend.com

About The Author

Related posts

Leave a Reply