ad-728-rotation
ad-728-rotation
Dynamique électrisante de l’Audi e-tron prototype

Dynamique électrisante de l’Audi e-tron prototype

ad-728-mannes

Grâce à des tests de conduite dynamique effectués sur les salines et les savanes de Namibie, le prototype de l’Audi e-tron démontre de manière impressionnante ses qualités de conduite. Tout cela a été rendu possible grâce à la nouvelle génération de la transmission quattro : la transmission intégrale électrique. Associé à la suspension polyvalente, à son centre de gravité bas et à ses puissants moteurs électriques, le SUV électrique offre une traction puissante, une dynamique exceptionnelle et une stabilité inébranlable sur des terrains disparates.

Le scénario : dériver à travers les étendues de sable et tout-terrain à travers la savane
Le lac salé asséché au bord du désert du Kalahari mesure 2,3 km par 2,3 km. Sa surface dure et poreuse avec du gravier fin offre un faible coefficient de frottement – des conditions optimales pour expérimenter le prototype de l’Audi e-tron dans une dérive contrôlée et avoir une idée de son accélération ultra-rapide associée à une traction élevée. Cela est possible grâce à la transmission intégrale électrique et à de nombreux systèmes de suspension intelligemment interconnectés, notamment le système de contrôle de stabilisation électronique (ESC), le système de conduite dynamique Audi drive select et la suspension pneumatique de série. Sur un terrain accidenté, cette dernière augmente de 50 millimètres la garde au sol de l’Audi e-tron en appuyant simplement sur un bouton. Dans le même temps, l’ESC optimise la traction et le contrôle des freins et renforce l’effet du blocage électronique du différentiel pour un transfert optimal de la puissance et de la propulsion. En tant que tel, le SUV électrique parcours sans effort le sol sablonneux de la savane africaine. Les deux moteurs électriques constituent la source d’énergie idéale pour le quattro électrique ultra-rapide et de haute précision. En mode boost, ils fournissent jusqu’à 300 kW et un couple maximal de 664 Nm. La gestion thermique efficace joue un rôle crucial dans leurs performances. Il permet de reproduire les performances même si les composants du groupe motopropulseur sont soumis à des charges élevées. Le résultat est une maniabilité dynamique et un plaisir de conduite exceptionnels.

Répartition variable du couple : la traction intégrale électrique
La quattro électrique allie l’efficacité d’une transmission à un essieu à la dynamique de conduite et à la traction d’une transmission intégrale. Il assure le réglage continu et variable de la répartition idéale du couple moteur entre les deux essieux. Il atteint également un nouveau niveau de variabilité, de dynamique et de précision. Il faut environ 30 millisecondes au système pour détecter la situation de conduite et le couple des moteurs électriques qui s’activent, beaucoup plus rapidement que la technologie quattro conventionnelle. La raison est qu’avec la transmission intégrale électrique, l’embrayage mécanique n’est pas enclenché mais que l’électricité est simplement distribuée. Et cela ne prend qu’une fraction de seconde. Ainsi, même avec des changements soudains des coefficients de frottement et des situations de conduite extrêmes, les performances complètes du quattro sont garanties.

Mise en réseau intelligente : les calculateurs
La clé de la transmission intégrale électrique réside dans la mise en réseau intelligente de nombreux calculateurs. Le calculateur central de suspension intègre pour la première fois le contrôleur de gestion de l’entraînement quattro et le contrôle de couple sélectif sur la roue. Si un sous-virage est détecté en conduite sportive, il freine doucement les roues intérieures soumises à une charge réduite, ce qui permet de diriger le couple vers l’extérieur. La voiture tourne dans la courbe et suit précisément l’angle de braquage. En outre, un système de contrôle de traction innovant assure une traction et une stabilité élevées. Le patinage des roues est contrôlé directement au niveau de l’électronique de puissance des moteurs électriques, 50 fois plus vite qu’avant et est encore mieux adapté à la situation de conduite. Pour le conducteur, cela est particulièrement remarquable en combinaison avec les modes de fonctionnement à quatre étapes du contrôle de stabilisation électronique (ESC).

Caractère varié : du touriste confortable au offroader dynamique
Outre le système ESC, les caractéristiques du prototype de l’Audi e-tron peuvent également être adaptées à divers types de terrain à l’aide du système de traitement dynamique standard. Que ce soit pour une balade décontractée, des virages dynamiques ou des sorties hors des sentiers battus, le conducteur peut choisir entre sept profils en fonction de la situation de conduite, de l’état de la route ou des exigences personnelles. Outre les caractéristiques du système d’entraînement et l’optimisation de la direction, l’Audi drive select influe également sur la suspension pneumatique adaptative de série dotée d’amortisseurs contrôlés. Sur la route, la carrosserie s’abaisse jusqu’à 26 millimètres, ce qui améliore la stabilité et l’aérodynamisme. En mode tout-terrain (Offroad), il peut soulever la carrosserie de 50 millimètres.

Dynamique transversale élevée : centre de gravité bas et rigidité en torsion
La faible position d’installation des composants du groupe motopropulseur et de la batterie haute tension contribue de manière décisive à la dynamique transversale élevée du SUV électrique. Le système de batterie est situé au centre de l’habitacle, entre les essieux, sous la forme d’un bloc large et plat. Le centre de gravité de l’Audi e-tron est comparable à celui d’une berline. La répartition de la charge par essieu est parfaitement équilibrée à presque 50:50. Comparé à un SUV conventionnel, le modèle 100% électrique d’Audi offre une rigidité en torsion supérieure de 45%, ce qui constitue la base d’une conduite précise et d’un confort acoustique.

Photos : Audi

About The Author

Related posts

Leave a Reply