ad-728-rotation
ad-728-rotation
Exposition des Chefs-d’oeuvre de la collection Porsche de Régis Mathieu à la Cité de l’Automobile

Exposition des Chefs-d’oeuvre de la collection Porsche de Régis Mathieu à la Cité de l’Automobile

ad-728-mannes

Cet été, pour fêter les 70 ans de voitures de sport Porsche, la Cité de l’Automobile expose l’incroyable collection Régis Mathieu, qui réunit depuis près de trente ans des modèles exceptionnels de la marque Stuttgart. Cette exposition, se déroulant du 12 juillet au 15 octobre 2018, permet aux passionnés, comme aux moins initiés, d’apprécier ces modèles historiques, associés à des lustres exceptionnels.

Une collection de modèles Porsche unique
En collaboration avec Régis Mathieu qui, depuis les années 1980, a acquis plus de vingt Porsche, la Cité de l’Automobile expose une dizaine de modèles de la marque sportive de Stuttgart. Après le succès des expositions des Ateliers Mathieu Lustrerie, les Porsche de Régis Mathieu prennent la route jusqu’à Mulhouse,
pour une exposition consacrée à la marque. Passionné et désireux de partager avec les amateurs et passionnés d’automobile, Régis Mathieu expose pour la première fois en dehors de son Atelier Mathieu Lustrerie à Gargas à l’occasion des 70 ans de sportives de la marque.

Amateur de Porsche et spécialiste de la lumière
Passionné par les luminaires, Régis Mathieu est aujourd’hui devenu une référence mondiale. A la tête de la Lustrerie Mathieu depuis 1992, il s’est fait remarquer dans le monde entier pour ses restaurations de lustres dont ceux de l’Opéra Garnier, de la galerie des Glaces de Versailles, de l’Opéra de Philadelphie et de
très nombreux châteaux publics et privés. Ses deux passions sont motivées par un seul et même besoin le « besoin de beauté pour vivre ». Et pour les représenter au mieux, la Cité de l’Automobile présentera les modèles de voitures éclairés par une quinzaine de lustres de la collection Régis Mathieu dans une mise en scène surprenante.

Le regard singulier d’un collectionneur passionné
Depuis l’enfance, Régis Mathieu est féru de voitures anciennes. Ses premières économies lui ont permis d’acquérir une Coccinelle, point de départ de sa collection. Elle est désormais une des plus belles sélections de Porsche anciennes de France. Parmi elles, la Porsche 911 S de Ferry Porsche, qui a fait la couverture de tous les documents officiels à son lancement. Régis Mathieu continue de compléter sa collection inédite : « J’ai découvert ce qui caractérise le collectionneur : plus tu en as, plus il t’en manque ! »

Du 12 juillet au 15 octobre 2018, la Cité de l’Automobile de Mulhouse et Porsche proposent au visiteur de suivre l’épopée de la marque à travers quelques automobiles emblématiques de la marque dont Régis Mathieu est ambassadeur. Des modèles inédits tels qu’une 904 GTS, un 718 RSK Spyder ou encore deux Coccinelles (VW) seront réunies dans l’exposition, mis en lumière par de somptueux lustres de la Collection Régis Mathieu.

Interview de Régis Mathieu
Où trouvez-vous cette passion pour les voitures anciennes et surtout les Porsche?

« J’ai toujours aimé les belles choses. Même en étant garçon, j’étais absolument fasciné par les voitures anciennes. Comme beaucoup de garçons de mon âge, j’étais fou de Porsche 911. La Porsche était le symbole du succès et de la vitesse. Mais ce que j’aime aussi, c’est le côté sans prétention de la marque. J’aime aussi la coccinelle, une voiture que je considère comme économique, fiable, populaire et esthétique. J’avais donc deux passions : les coccinelles et les 911. Puis j’ai découvert la 356 et c’était une révélation : ce modèle est le lien entre la coccinelle et la 911. Tout de suite je voulais conduire une 356 tous les jours! J’adore son côté minimaliste : c’est rapide et efficace, mais sans prétention. »

Comment avez-vous réussi à acheter votre première voiture de collection alors que vous n’aviez que dix-sept ans?

« C’est à la fin des années 1980 que j’ai acheté ma première voiture de collection : une Cox de 1972. À l’époque, la voiture n’était pas vraiment considérée comme une voiture de collection mais elle a toujours été un modèle intemporel. J’ai dépensé toutes mes économies! Ensuite, je l’ai rénovée et repeinte avec l’aide de mes amis, et j’ai réussi à la vendre. J’ai ensuite acheté deux autres voitures, que je revendu pour acheter une splendide décapotable, comme celle de l’exposition. Je me suis bien débrouillé et c’est comme ça qu’à l’âge de vingt et un ans je possédais déjà une 356 Speedster et une RS 2.7, même si j’avais dépensé très peu. »

Selon vous, quelles sont les voitures Porsche les plus emblématiques, et quelle voiture de votre collection êtes-vous le plus fier?

« Je suis très fier de la 904 GTS de 1964, que j’ai réussi à acheter à l’époque avec seulement 1 813 km au compteur. Un vrai bijou! Bien sûr, la 911 est le modèle emblématique de Porsche, et je suis très fier de posséder la même 911 qui appartenait à Ferry Porsche et qui figurait sur toutes les affiches de l’époque. Mais ma voiture préférée dans la collection est la 356 : je l’ai depuis mes 20 ans et je ne m’en suis jamais séparé. Cette voiture a été témoin de tous les principaux événements de ma vie, de mes études à mon mariage et ma famille, et je continue de le faire. Pour moi, cela symbolise vraiment l’esprit Porsche. Si quelqu’un me demande quel modèle je garderais si je devais me séparer de tout le reste, je leur dis toujours : la 356. »

Photos : Culturespaces / Frantisek Zvardon

About The Author

Related posts

Leave a Reply