ad-728-rotation
ad-728-rotation
Lamborghini Concept S de 2005 – Un concept à 2 exemplaires

Lamborghini Concept S de 2005 – Un concept à 2 exemplaires

ad-728-mannes

La Lamborghini Concept S est un concept car étonnant, basé sur la Gallardo avec une carrosserie de type Barchetta conçue par le designer Luc Donckerwolke. Elle a été présentée au salon automobile de Genève 2005 aux côtés de la Murciélago et la Gallardo. Deux modèles ont été fabriqués en 2005, dont le premier est conservé au Museo Lamborghini à Sant’Agata Bolognese.

Concept car non motorisé, propriété de Lamborghini
Au salon automobile de Genève 2005, le constructeur de supercars a présenté une nouvelle étude de design qui a renouvelé une grande tradition perpétuée par Lamborghini.

Comme la 350 GTS et la Miura Roadster, la Lamborghini Concept S est une voiture unique, une expression extrême et spectaculaire de la marque Lamborghini.

Créé au Centro Stile Lamborghini à Sant’Agata Bolognese par Luc Donckerwolke, responsable à l’époque du design chez Lamborghini, le Concept S est son interprétation extrême d’une voiture ouverte. Donckerwolke s’est inspiré des voitures de course monoplaces classiques du passé pour créer cette étonnante et réussie étude de design.

Les monoplaces classiques n’avaient pas de pare-brise traditionnel, mais utilisaient un saute-vent afin de diriger l’air au-dessus de la tête du conducteur et ainsi de la voiture.

Sur ce concept car, Lamborghini a conçu un système de saute-vent divisant la cabine en deux compartiments distincts côte à côte, ce qui confère à la voiture un look agressif et futuriste tout en créant un espace entre eux qui constitue une entrée d’air supplémentaire pour le puissant moteur 5,0 litres V10 de la Gallardo placé derrière les sièges, du moins en théorie vu que ce véhicule n’est pas motorisé.

A l’origine, les designers avaient imaginé des portes  semi vitrées permettant de voir de l’extérieur une partie des passagers assis.

Un rétroviseur central rétractable (situé derrière la petite antenne) commandé électriquement permet au conducteur – le cas échéant – de voir ce qui se passe derrière la voiture.

L’aérodynamique de la Lamborghini Concept S assez futuriste a été optimisée grâce à un large diffuseur arrière et à des spoilers avant et arrière permettant de diriger les flux d’air au-dessus et en-dessous de la carrosserie.

« Le Concept S représente tout ce que Lamborghini représente. C’est extrême, sans compromis et à l’italienne. » avait déclaré l’ancien PDG de Lamborghini, Stephan Winkelmann.

Une seconde voiture, roulante et avec un design évolué
Suite au premier modèle qui était statique, un prototype roulant légèrement différent (châssis ZHWGE32T86LA00001) a rapidement été conçu dans la foulée pour être présenté quelques mois plus tard en Californie au Concorso Italiano 2005 puis à Pebble Beach Concours d’élégance.

Avec des modèles devenus légendaires comme la Miura, en passant par la Countach, jusqu’à la Centenario, le constructeur transalpin a toujours été à la pointe du design automobile. Différents concept cars Lamborghini ont permis de faire des voitures de série assez proches et sans compromis, de l’esquisse à la route.

Cette philosophie s’applique au Concept S, basée sur la Lamborghini Gallardo. L’intérêt étonnant du public lors de sa présentation au salon automobile de Genève 2015 a incité la décision de créer une version fonctionnelle afin de mieux évaluer la demande potentielle des clients. Ainsi, un second modèle, cette fois-ci motorisé, a vu le jour et a été proposé à la vente, avec des phares plus classiques que le concept car original.

Basé sur la plate-forme de la Gallardo, la seconde Lamborghini Concept S a été présenté au public pour la première fois au Concorso Italiano à Monterey fin août 2005. Ce spyder étonnant reste fidèle au concept d’origine mais a été légèrement modifié au niveau de l’habitacle mais aussi à l’extérieur.

Les «saute-vent» ont été redessinés et abaissés pour des raisons d’homologation, bien que le résultat soit encore plus radical qu’à l’origine. Ces petits pare-brises servent à diviser visuellement la cabine en deux compartiments distincts, donnant à la voiture un look agressif et futuriste. Ils créent également une «colonne vertébrale» qui relie le passager au conducteur, en les séparant essentiellement les uns des autres.

Il agit également comme une entrée d’air supplémentaire pour le puissant moteur V10 de 5,0 litres, développant 520 chevaux à 8 000 tr/min et placé à l’arrière. Il dispose d’une alimentation à injection gérée électroniquement (système LIE), avec une injection séquentielle multipoint et un accélérateur de type drive-by-wire.

L’aérodynamisme de la Concept S a été optimisé grâce à l’utilisation d’une lame avant et d’un grand diffuseur arrière. Une caméra a fait une apparition à l’arrière afin d’aider le conducteur dans ses manœuvres.

Lamborghini avait initialement étudié de fabriquer la voiture en petite série, pour des clients passionnés. Les coûts de production extrêmement coûteux et les difficultés de fabrication du Concept S a finalement eu raison de ce projet, avec un seul prototype roulant produit, malgré le fort engouement de ce modèle en Californie lors de sa première présentation fin août 2005.

Le seul et unique propriétaire, ayant pu acheté à Lamborghini cette voiture homologuée pour une utilisation routière, a été en mesure de prendre livraison de l’unique Concept S en 2005. Cette étonnante voiture était tellement unique qu’elle était régulièrement invitée dans des concours d’élégance de prestige comme celui de Pebble Beach non pas une, mais deux fois, en 2005 et en 2008.

Mise en vente en 2015 puis en 2017, elle a été vendue au prix de 1 320 000 $, soit environ 1 166 332 euros. Elle n’avait qu’environ 180 kilomètres au compteur.

Ce prototype aura une descendance en 2012 avec la Lamborghini Aventador J.

Photos : 4Legend.com / Lamborghini / RM Sotheby’s / DR

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply