ad-728-rotation
ad-728-rotation
Michelin Track Connect : La première offre de pneu connecté procurant une nouvelle expérience sur circuit

Michelin Track Connect : La première offre de pneu connecté procurant une nouvelle expérience sur circuit

ad-728-mannes

Michelin vient de dévoiler officiellement et de manière spectaculaire dans le sud de l’Espagne, sur le nouveau et superbe circuit d’Andalucia à côté d’Almeria, son nouveau produit innovant et connecté : le Michelin Track Connect (#TrackConnect). Michelin est le premier manufacturier à commercialiser une solution de pneu connecté pour les voitures de tourisme et destinée en priorité à ceux qui conduisent sur circuit pour le plaisir. Concrètement, cette expérience passe par la surveillance permanente de l’état des pneus (usure, pression, température, kilométrage) à partir de capteurs installés dans les nouveaux pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 Connect, exclusivement développé pour cette offre. Cette solution sera disponible à partir du mois d’avril 2018 dans 11 premières dimensions et à un prix recommandé de 399 euros TTC (kit incluant 1 calculateur, 4 capteurs amovibles ainsi que des accessoires comme un support de téléphone). Les 4 pneus sont en plus. Mais quel est ce nouveau système Michelin Track Connect?

En septembre 2017 à l’occasion du salon international de Francfort – IAA 2017, nous étions le premier média à vous dévoiler et à vous présenter en avant-première dans le détail cette nouvelle solution de pneu connecté développé par Michelin depuis 2016 (voir article Pneu connecté Michelin Pilot Sport 4 S : une nouvelle expérience apportée au conducteur).

Depuis cette présentation sur un autre pneu, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et de nouveaux ajustements et améliorations ont été effectués afin de pouvoir présenter et faire tester à la presse fin mars 2018 cette première mondiale, puis la commercialiser.

Une importante R&D et des essais de longue durée
Michelin est une société française – créée en 1889 – qui a toujours su innover tout au long de son existence. Devenue l’un des plus importants manufacturiers de pneumatiques, Michelin est une grande entreprise avec un important centre R&D comptant plus de 6000 personnes, dont la majorité sont basées sur le site R&D et d’essais de Ladoux à côté de Clermont-Ferrand, dont les nouveaux locaux agrandis ont récemment été terminés après des années de travaux.

Chaque année, Michelin consacre un très gros budget afin de développer les pneus de demain. En 2017, le budget R&D était de 640 Millions d’euros. 416 brevets ont été déposés par Michelin en 2017, s’ajoutant aux très nombreux brevets déjà existants, soit un total de 11 700 brevets actifs à travers le monde. Il faut avoir qu’un pneu est composé de très nombreux composants et non pas que de caoutchouc. Ainsi les ingénieurs, techniciens et chercheurs de Michelin travaillent sur plus de 200 composés pour offrir des pneus encore plus performants et durables.

Une fois qu’un pneu a été développé, il faut le tester. Michelin fait appel à plus de 700 méthodes de mesure qualifiée, allant du nm au km. 400 outils de simulation permettent d’optimiser la performance des pneus.

Chaque année, Michelin effectue via différentes équipes 1 500 000 mesures dans ses laboratoires. A cela s’ajoute des essais sur piste où plus de 40 000 essais annuels sur véhicule sont réalisés afin de valider les essais en laboratoire et réaliser si besoin des ajustements. La somme de tous ces essais donnent un chiffre vertigineux : 1,8 Milliards de kilomètres d’essais d’endurance effectués au total par an sur des véhicules, soit l’équivalent d’un tout du monde toutes les 12 minutes!

Michelin a un objectif précis : commercialiser les meilleurs pneus afin de répondre aux réels besoins des clients : les meilleures performances (sur sol humide, sur sol sec, en grip latéral, au freinage, pour le confort, pour un minimum de bruit, pour une grande efficience, …) permettant à chaque conducteur de rouler en toute sécurité avec une durée de vie du pneu la plus importante possible. C’est le fameux Michelin Total Performance. La R&D Michelin repousse ainsi constamment les limites des possibilités.

Avec l’évolution actuelle de notre monde et notamment l’arrivée des véhicules autonomes et communicants, Michelin se penche sur la mobilité mondiale future. De nouveaux matériaux respectueux de l’environnement sont de plus en plus présents dans les pneus afin d’avoir un pneu pouvant facilement être recyclé. Des concepts futuristes comme le pneu Concept Vision Michelin voient le jour pour s’adapter au monde de demain.

Depuis plus d’une dizaine d’années, Michelin travaille aussi sur le pneu connecté, destiné au départ pour les engins du Génie civil (gros engins de chantier) et les camions afin de pouvoir faciliter la maintenance en condition opérationnelle des flottes. Aujourd’hui, Michelin propose différentes solutions de pneu connecté dans les domaines des poids-lourds, du Génie civil, de l’agriculture et récemment de l’aviation.

Ainsi, la R&D chez Michelin fait partie de son ADN et prend une place très importante dans la société clermontoise.

Un autre point est très important afin de comprendre pourquoi Michelin a développé une nouvelle solution inédite de pneu connecté : Michelin a toujours utilisé le sport automobile comme un laboratoire de recherche pour ses nouvelles technologies. L’ADN des pneus routiers Michelin vient de sa forte implication dans les courses automobiles et ses nombreuses victoires depuis plus de 100 ans, notamment en 2017 : WRC, WEC, Formule E, GP Moto. Ainsi la technologie des pneus Michelin utilisés au quotidien provient des voitures de course.

Le pneu Michelin Pilot Sport Cup 2 est directement dérivé de l’expérience et de l’expertise de Michelin en compétition. Il s’agit du pneumatique de référence pour les trackdays et pour un usage mixte, route et piste.

Enfin, les pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 validés par les nombreux essais endurants sont homologués puis commercialisés. Michelin compte à ce jour 71 homologations constructeurs (Porsche, Audi, Bugatti, RUF, Ferrari, Aston Martin, Koenigsegg, Hennessey, …) afin de proposer en monte d’origine des pneus spécialement développés et adaptés à certains véhicules, fournissant les meilleures performances. Porsche, par exemple, fait appel uniquement à Michelin pour les pneus de ses voitures les plus puissantes comme les Porsche 911 GT2 RS et 911 GT3 RS ayant permis à Porsche de battre le record du tour au Nürburgring.

Lors des derniers tests pneumatiques de certains gros médias automobiles, le pneu Michelin Pilot Sport Cup 2 sort vainqueur face à ses concurrents.

Origine du projet Michelin Track Connect
Michelin ne se lance pas dans un nouveau projet sans raison. Depuis de nombreuses années, Michelin est par exemple partenaire de clubs Porsche en France afin de les accompagner lors des différentes sorties circuit (les trackdays) en leur mettant à disposition un équipe de montage et de démontage de pneus ainsi que des pneus neufs adaptés aux Porsche présentes.

En discutant régulièrement lors de ces évènements avec les conducteurs passionnés de différents clubs et marques, les équipes Michelin ont pu recueillir sur place de précieuses informations sur leurs habitudes, leurs contraintes, leurs attentes, …, concernant le comportement de leur véhicule, de leur performance et de leur plaisir de conduite. Une idée d’un nouveau concept est ainsi apparu.

Le projet Michelin Track Connect a finalement eu ses origines lors d’une rencontre en juin 2016 (Sport week meeting) avec une multitude de propriétaires de voitures de sport, habitués des journées sur circuit qui avaient confié à Michelin être très attentifs à la pression de leurs pneus, voire également à l’importance de surveiller leur température. Ces mêmes consommateurs avaient reconnu ne pas disposer d’outils de mesure fiables (manomètre, thermomètre infrarouge, …), ni du niveau d’expertise requis pour savoir quelles pressions adopter pour optimiser le comportement de leur véhicule en usage piste et ainsi maximiser leur plaisir de conduite et leur performance tout en minimisant l’usure des pneus.

Ainsi vu qu’il n’existait aucun outil sur le marché, Michelin s’est posé la question : « Comment supporter et guider les conducteurs durant leurs cessions sur circuit? ».

Phases de développement et partenaires
Après avoir recueilli toutes ces informations, Michelin a décidé de se lancer dans le projet du pneu connecté pour aider les usagers des circuits. Un cahier des charges a été rédigé afin de pouvoir développer ce nouveau système innovant.

Au cours des 9 mois qui ont suivi cette phase d’interviews, Michelin a signé des partenariats avec différentes sociétés afin d’être accompagnée sur de l’expertise et des compétences spécifiques. Deux start-ups ont été choisies : Openium pour le développement du software et Exotic Systems pour le hardware (le boîtier).

Deux autres sociétés se sont aussi jointes au projet : Geficca pour les supports des capteurs et HUF pour les capteurs.

Toutes ces sociétés ont collaboré pour imaginer et élaborer avec le Centre de Technologies de Ladoux une plateforme connectée répondant aux attentes des conducteurs exigeants des trackdays.

Après le développement rapide des premiers prototypes, cette solution a d’abord été testée sur les pistes d’essais Michelin et ainsi que sur les machines de tests avant d’être éprouvée sur la boucle nord du Nürburgring (la Nordschleife) réputée pour son niveau de sollicitation extrême.

Une fois validés le concept et la faisabilité technique de l’offre Michelin, l’étape importante de test par des utilisateurs fut réalisée par une cinquantaine de membres du Club Porsche Auvergne (le 2ème plus grand Club Porsche de France) tout au long de la saison de trackdays entre mars et octobre 2017. Ainsi, une cinquantaine de modèles Porsche furent équipés de ce système.

Michelin a ainsi pu échanger avec ces pilotes amateurs au cours des 6 sorties circuit sur lesquelles le manufacturier fut présent. Michelin a aussi récupéré plus d’une centaine de commentaires via l’application et organisé deux focus groups pour toujours mieux comprendre et traduire les attentes de ces conducteurs amateurs dans cette offre innovante. L’application a ainsi connu 27 mises à jour au cours des 9 mois tandis que le calculateur (boîtier) a connu 2 mises à jour.

Les derniers ajustements opérés pendant la trêve hivernale ont permis à Michelin de lancer, à l’occasion du démarrage de la saison 2018, la première offre de coaching connectée destinée aux passionnés d’automobiles et de conduite, qui correspond parfaitement aux besoins des pilotes amateurs en trackdays.

Présentation de l’offre Michelin Track Connect
Tout pilote a rêvé un jour d’avoir un ingénieur Michelin à ses côtés comme durant les courses automobiles. Michelin Track Connect réalise son rêve en lui apportant un conseil personnalisé et avisé d’ajustement de pression de ses pneumatiques pour augmenter sa performance et son plaisir de pilotage sur circuit tout en réduisant l’usure de ses pneumatiques. L’application donne en direct la température et le pression de chaque pneu et indique aussi au conducteur le comportement de la voiture : sur-vireur ou sous-vireur. Enfin, un chrono intégré dans l’application se déclenche automatiquement au premier passage sur la ligne de départ afin de mesurer les temps de chaque tour et d’indiquer le meilleur.

La solution Michelin Track Connect comporte 4 pneus connectés (Michelin Pilot Sport Cup 2 Connect), 4 capteurs amovibles, 1 boîtier connecté (une sorte de petit calculateur gérant le système) et une application mobile.

Pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 Connect
A ce jour, seuls les pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 Connect sont proposés pour cette offre. Techniquement, ces pneus sont identiques au Pilot Sport Cup 2 « classiques ». Les seules différences sont l’ajout d’un support de capteur à une position spécialement étudiée dans le pneu et un marquage « Connect » sur le flanc sous le terme « Cup 2 ». Ce support de capteur est monté directement lors de la fabrication du pneu, juste avant sa vulcanisation, c’est à dire sa cuisson.

Le pneu est placé dans un moule de cuisson permettant de lui donner sa forme et ses sculptures. Le pneu est cuit dans un four spécifique à une température de 150°C qui entraîne le phénomène de vulcanisation du caoutchouc qui passe ainsi de l’état plastique à l’état élastique. Le support du capteur en caoutchouc fait ainsi corps avec le pneu durant la vulcanisation et ne pourra pas s’enlever garantissant une parfaite fixation du capteur.

4 capteurs amovibles
Alors que les marques concurrentes comme Pirelli, Continental ou Goodyear ont dévoilé des concepts de pneu connecté avec des capteurs fixes, Michelin va plus loin en ayant développé une solution brevetée où le capteur peut se retirer du pneu pour être placé sur un nouveau pneu si le précédent est usé ou endommagé. Ainsi, le capteur peut être réutilisé et non jeté alors qu’il est encore opérationnel.

En usage intensif sur circuit, les freins sont fortement sollicités et transmettent une grande quantité de chaleur aux jantes. Ce phénomène peut perturber des mesures de pression par la valve et rendre les ajustements moins précis. Pour cette raison, Michelin a choisi un capteur fixé à l’intérieur du pneu pour s’assurer d’avoir un accès fiable et précis à la température du pneu. Cette position du capteur dans le pneu a été brevetée. Les capteurs Michelin transmettent les informations à un récepteur placé à l’intérieur du véhicule ne nécessitant aucune intervention professionnelle et aucun outil. Ce même récepteur transmet ensuite les informations au smartphone du pilote sur lequel l’application spécifique est installée.

Les capteurs se montent uniquement sur des pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 Connect spécifiquement développés pour recevoir les capteurs à un endroit spécifique identique à tous les pneus produits.

Son installation (par un revendeur certifié par Michelin) demande une petite formation, mais c’est assez simple. Il suffit de replier vers le bas l’extrémité circulaire du support puis d’y placer au fond le capteur en prenant soin de bien le positionner dans l’axe radial du pneu : la petite barre en haut du capteur doit bien être perpendiculaire aux flancs. Il s’agit de l’antenne RF qui va dialoguer avec le récepteur collectant les informations des 4 capteurs des pneus.

Chaque capteur, développé et fabriqué par l’équipementier allemand HUF (l’un des leaders automobiles mondiaux dans ce domaine), contient un capteur de température et un capteur de pression très précis mais également une batterie incorporée ayant une durée de vie moyenne de 2 à 3 ans selon l’utilisation du pneu. En cas de roulage, le capteur communique en permanence avec son calculateur.

A l’arrêt, le capteur s’endort au bout d’une période d’inactivité permettant d’économiser la batterie. Pour le réveiller, des solutions existent. A l’arrêt, un appareil télécommande (de marque ATEQ) utilisé par les garages pour la vérification et l’initialisation des capteurs TPMS permet de réveiller le capteur. Une autre solution est possible si vous n’avez pas cet appareil : il suffit de dégonfler légèrement le pneu. En roulant, il faut rouler à plus de 40 km/h pour réveiller les capteurs. Ces manipulations sont utilisées lors de montage des capteurs sur de nouveaux pneus. Le capteur n’interfère pas avec les autres équipements électroniques du véhicule.

Chaque capteur, pesant environ 12 g, n’a aucune incidence sur le pneu. Il a été conçu (tout comme son support sur le pneu) pour être utilisé sur circuit et à hautes vitesses.

Récepteur nomade
Le cœur (cerveau/calculateur) du système est ce petit boîtier mesurant à peine 8 x 8 x 2 cm et conçu par la société française Exotic Systems. Il est alimenté en 5V via un connecteur micro USB en façade. Il se branche au véhicule soit sur une prise USB intégrée, soit sur l’adaptateur allume cigare à 2 prises USB fourni dans le kit Michelin. 2 longueurs de câbles sont aussi fournis afin d’alimenter le récepteur amovible et le smartphone fixé sur le pare-brise via un support spécifique anti-vibration lui aussi fourni.

Ce récepteur a pour rôle de centraliser toutes les informations communiquées par les 4 capteurs en RF (radiofréquence), de traiter les données puis de les envoyer au smartphone par Bluetooth afin d’informer le conducteur sur les informations réelles de chaque pneumatique.

Michelin préconise d’installer le récepteur Michelin Track Connect au centre du véhicule par exemple sous l’accoudoir central sur une Porsche 911 ou dans le bac entre les deux sièges sur une Ferrari 488 GTB. La raison est simple : le boîtier est à équidistance des 4 roues pour une réception optimale. Il ne faut pas mettre des objets métalliques sur le boîtier comme des clés par exemple afin de ne pas créer des interférences.

Application Michelin Track Connect
Le dernier élément important de la solution Michelin Track Connect est l’application dédiée, disponible pour smartphone sous Android et iOS. Il suffit de la télécharger gratuitement sur App Store ou Google Play ou directement via un QR Code. Cette application – développée par la société française Openium – accompagne le pilote avant, pendant et après son roulage. C’est cette application qui va informer en live le pilote sur les données des pneus Michelin connectés.

  • Avant
    L’application lui recommande les pressions les plus adaptées à son véhicule (choix de la marque, du modèle, de la motorisation) et aux conditions de roulage (circuit sec, circuit humide, circuit mouillé). Il faut ainsi gonfler ou dégonfler les pneus selon ces premières indications.
  • Pendant
    Michelin Track Connect lui donne en temps réel les informations de pression et de température de chacun des quatre pneus du véhicule. Les capteurs fixés sur l’intérieur du pneumatique mesurent précisément la pression de gonflage et la température des pneus et analysent l’évolution de ces données au fil des tours de circuit. L’application pour smartphones basée sur ces paramètres fait office d’interface avec le pilote et l’accompagne dans l’optimisation des réglages des pressions de ses pneus. Ces informations sont contextualisées pour l’aider à les interpréter. Ainsi, il lui est possible avec Michelin Track Connect de savoir s’il se trouve dans la plage optimale de fonctionnement de ses pneus en fonction des conditions de roulage qu’il aura déclarées (route/circuit sec, circuit humide, circuit mouillé). Le pilote a également la possibilité d’afficher (en tournant à l’horizontal son smartphone) comment évolue le comportement de son véhicule (sur ou sous-vireur) en fonction de l’analyse de l’évolution de l’équilibre des pressions entre les pneus avant et les pneus arrière. Il peut aussi voir une représentation d’une voiture avec les informations des 4 pneus.
  • Après
    Michelin Track Connect lui indique les ajustements auxquels procéder avant de reprendre la piste. Pour une analyse plus fine, l’ensemble de ces informations est stocké et accessible a posteriori pour qu’il puisse analyser sa performance et celle de ses pneus entre deux roulages.

L’application permet une option intéressante : permuter les pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 qui sont asymétriques et ainsi les capteurs. Si vous roulez par exemple sur un circuit où vous allez très régulièrement tourner vers la droite, les pneus coté droits vont s’user plus rapidement. Si vous roulez sur un autre circuit avec une configuration inverse, il suffit de permuter de côté les pneus. Idem avec une voiture avec 4 pneus identiques : on peut inverser les pneus des deux axes. Cela permet ainsi de pieux uniformiser l’usure des pneus et de les utiliser plus longtemps. Cette manipulation sur l’application se fait très facilement.

Pour mieux vous expliquer son fonctionnement, j’ai pu essayer le Michelin Track Connect en conditions réelles sur le circuit d’Andalucia à côté d’Almeria en Espagne sur une Porsche 911 GT3 Type 991 de 475 ch ainsi que sur une Ferrari 488 GTB de 670 ch. Je vous laisse deviner avec quelle voiture j’ai fait les meilleurs temps et avec laquelle j’ai pris un plaisir non descriptible… Un prochain article vous montrera l’utilisation de cette application et ses avantages non négligeables sur circuit (voir essai Michelin Track Connect à bord d’une Porsche 911 GT3).

Dimensions et commercialisation
La solution Michelin Track Connect associée aux pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 Connect est compatible avec la plupart des voitures de sport participant à des trackdays : Porsche 911 (Carrera S/4S, GTS, GT2 RS, GT3, GT3 RS, …), Porsche Cayman GT4, Ferrari 458 Speciale et 488 GTB, Audi TT RS, Volkswagen Golf R, Renault Megane RS, Ford Focus RS, Honda Civic Type R, …

Les 11 dimensions disponibles au lancement sont :

  • 235/40 ZR18 (95Y) XL,
  • 295/30 ZR18 (98Y) XL,
  • 235/35 ZR19 (91Y) XL,
  • 305/30 ZR19 (102Y) XL,
  • 245/35 ZR19 (93Y) XL,
  • 325/30 ZR19 (105Y) XL,
  • 245/35 ZR20 (95Y) XL,
  • 305/30 ZR20 (103Y) XL,
  • 295/30 ZR20 (101Y) XL,
  • 265/35 ZR20 (99Y) XL,
  • 325/30 ZR21 (108Y) XL.

D’autres dimensions viendront s’ajouter à cette liste dans le futur ainsi que de nouvelles voitures compatibles, notamment des Audi R8, TT, modèles S et RS.

La solution Michelin Track Connect est commercialisée à partir du mois d’avril 2018 au prix conseillé de 399 euros TTC en France, en Allemagne et en Suisse (hors pneus et montage). En France, 15 revendeurs dont APR (Auvergne Pneumatiques Racing) seront indiqués sur michelin.fr/lentreprise/track-connect-revendeurs.

En 2019, cette offre sera disponible pour le reste de l’Europe (notamment en Grande-Bretagne, en Espagne et en Italie), les USA et la Chine.

Si vous souhaitez acheter 4 capteurs supplémentaires pour équiper un autre véhicule tout en gardant le récepteur Michelin ainsi que son kit, il vous en coutera 150 euros ainsi que quatre autres pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 Connect aux dimensions adaptées.

Photos : 4Legend.com / DPPI pour Michelin

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply