ad-728-rotation
ad-728-rotation
Passez aux pneus hiver pour rouler en toute sécurité en dessous de 7°C

Passez aux pneus hiver pour rouler en toute sécurité en dessous de 7°C

ad-728-mannes

Ça y est, l’hiver montre le bout de son nez avec la chute des températures. Il est temps de chausser votre voiture de pneus hiver pour rouler en toute sécurité, même s’il ne neige pas. Mais pourquoi faut-il s’équiper?

Par temps froid, les pneus hiver sont plus performants que les pneus toute saison et les pneus été, même et surtout si la chaussée n’est pas enneigée. Lorsque la température extérieure atteint 7°C et moins, les pneus d’hiver sont incontournables pour votre sécurité et celle de vos passagers. Les pneus hiver de n’usent pas plus vite que les pneus été. La gomme d’un pneu hiver, spécialement adaptée au froid, a une durée de vie comparable à un pneu été.

Même si votre véhicule, par exemple Audi (ou autre) profite de la maîtrise exceptionnelle couplée à la traction intégrale quattro (ou autres systèmes 4 roues motrices), les pneus hiver peuvent améliorer la traction, la puissance, de freinage et la sécurité par temps froid.

A 7°C et moins, ils arrêtent votre véhicule 64% plus rapidement que les pneus été et 20% plus rapidement que les pneus toute saison.

Pourquoi 7°C, et non 5°C ou 10°C? Tout simplement, parce que la température de 7°C est la température dite de « transition vitreuse », c’est-à-dire la température à laquelle la gomme du pneumatique d’été durcit et perd sa capacité d’adhérence.

Les pneus hiver (aussi anciennement appelés pneus neige) assurent une meilleure performance en conditions hivernales en comparaison à des pneus non-hiver (pneus été et toute saison).

Selon une enquête réalisée en 2008 par la société TNS Sofres auprès de 2 200 automobilistes d’Europe et de Russie, les conducteurs estiment que la meilleure façon d’affronter les routes glissantes en hiver est d’adapter leur conduite et de chausser des pneus hiver.

L’hiver est bien la saison la plus complexe. Les conditions de routes y sont variées, contraignantes et instables : le sol peut être sec ou mouillé. Il peut être recouvert d’eau, de neige, de glace ou de « slush » (neige fondante). Les températures, quant à elles, peuvent êtres froides ou douces et les changements de l’une à l’autre sont parfois brutaux.

Monter uniquement 4 pneus hiver
L’adhérence des automobiles est ici au cœur du sujet. Unique point de contact entre le véhicule et la route, le pneu – et lui seul – peut apporter la réponse à toutes ces difficultés rencontrées.

Nous vous recommandons très fortement d’équiper votre véhicule (traction avant, propulsion, 4×4) avec quatre pneus hiver afin de vous assurer une sécurité optimale et une conduite précise. Même à faible vitesse, monter seulement deux pneus hiver sur les roues avant (sur une traction) ou sur les roues arrière (sur une propulsion) tend à déséquilibrer la conduite et vous risquez de déraper. Pour votre sécurité, celle de vos passagers et celle des autres usagers que vous croisez sur la route, montez SVP quatre pneus hiver! Votre véhicule sera ainsi mieux équilibré, plus stable et votre conduite plus précise.

La vidéo ci-dessous montre la différence de comportement d’une voiture chaussée en 4 pneus hivers puis en 2 pneus hiver et en 2 pneus été. Le résultat est sans appel…

Cette erreur de monter uniquement deux pneus hiver est souvent faite par de nombreux automobilistes pensant économiser quelques euros. La sanction en cas d’accident est souvent plus coûteuse voire dramatique pour vous ou votre famille.

Pour rappel :

– Avec une traction, les pneus hiver montés sur l’essieu avant déséquilibrent l’arrière, ce qui risque de provoquer un tête-à-queue.

– Avec une propulsion, les pneus hiver montés sur l’essieu arrière déséquilibrent l’avant, ce qui risque de provoquer une sortie de route en virage.

Les pneus hiver commercialisés en France et en Europe correspondent aux hivers européens et notamment français. A moins d’habiter dans une région du sud de la France où la température descend rarement en dessous de 10°C, il est fortement conseillé d’avoir deux trains de pneus : l’un pour l’hiver, de fin octobre à fin mars, l’autre en pneu été de fin mars à fin octobre. Un bon moyen de repère : le passage à l’heure d’hiver, qui intervient le dernier dimanche d’octobre. Idem à l’arrivée du printemps.

Au contraire des idées reçues, cela ne coûte pas plus cher
D’abord, un pneu hiver ne coûte pas beaucoup plus cher qu’un pneu été : en moyenne 30% selon les dimensions, les marques et les catégories.

Ensuite, pendant que vous roulez avec vos pneus hiver, vous n’usez pas vos pneus été. Si vous utilisez vos pneus hiver pendant cinq mois (de novembre à mars), vous prolongez d’autant vos pneus été.

Acheter quatre pneus hiver, voire quatre jantes supplémentaires si l’on veut éviter l’opération montage-démontage, représente un investissement significatif. Mais il s’agit plus d’une question de trésorerie qu’une dépense supplémentaire. Si vous changez de voiture, vous pourrez toujours les revendre s’ils ne sont pas usés, récupérant ainsi une partie de l’investissement.

Lorsque les températures chutent, la gomme des pneus hiver reste souple; ce qui signifie que les distances de freinage sont significativement réduites (par rapport aux pneus non hiver) et la meilleure adhérence (grip) des pneumatiques vous aide à garder le contrôle de votre véhicule grâce à la bande de roulement et son composé spécialement prévus avec de nombreuses lamelles..

Doit-on équiper son 4×4 / SUV de pneus hiver?
OUI! Avoir 4 roues motrices est un avantage certain, mais encore faut-il que le 4×4 / SUV soit équipé de pneus adéquats. En effet, bon nombre de 4×4/SUV sont équipés de pneus été que l’on retrouve sur les berlines. Certains sont équipés de pneus dits mixtes (une part route, une part tout terrain). Ces derniers offrent un meilleur grip en hiver mais uniquement dans certains cas comme sur de la neige fraîche.

La glace, le verglas, la neige compactée et la neige fraîche restent les bêtes noires des automobilistes. Et ceci est d’autant plus vrai pour les conducteurs de véhicules 4×4 en raison du poids, du gabarit, de l’inertie de leurs véhicules. Avec des pneus été, les 4×4 pourront gravir des pentes enneigées. Mais gare à la descente : avec un très faible adhérence des pneus été conjuguée au poids important d’un 4×4 / SUV, le véhicule sera une véritable luge en descente aux conséquences parfois dramatiques et coûteuses!

Ce que redoutent les conducteurs par-dessus tout? Ne plus rien maîtriser et se laisser « embarquer » par leurs voitures…

Il existe heureusement des pneus hiver spécifiques pour les 4×4 / SUV offrant un grip adapté à leur poids. Ils sont à utiliser en hiver pour votre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Pneu été neuf en haut vs pneu hiver neuf en bas

Qu’est-ce qu’un pneu hiver ?
– Le pneu hiver se distingue du pneu été par la densité de sa gomme. Contrairement à un pneu été, la gomme d’un pneu hiver ne durcit pas, et offre donc au véhicule une meilleure adhérence sur la route à très basse température.

– Grâce aux nombre plus élevé de lamelles, la traction et le grip d’un pneu hiver seront également meilleurs que ceux d’un pneu été en cas de conduite sur route verglacée, enneigée,  humide et même sèche.

– En plus du nombre plus élevé de lamelles, le pneu hiver est également doté de rainures plus profondes et plus larges sur la bande de roulement, ce qui permet l’évacuation instantanée de l’eau, de la boue et de la neige.

Les pneus hiver un niveau de sécurité et de performance bien supérieur
Les pneus hiver contiennent davantage de caoutchouc naturel ainsi que par exemple de la silice leur permettant de conserver toute leur souplesse lorsqu’il fait froid. Par exemple, les pneus Michelin Alpin 5 (voir article sur son essai longue durée) contiennent de l’huile de tournesol qui permet d’assurer une meilleure adhérence sur route mouillée, enneigée ou glacée.

Conçus pour une efficacité hivernale optimale sur de nombreuses surfaces, les pneus hiver offrent ainsi un meilleur freinage, une meilleure traction et un meilleur contrôle que des pneus été ou toutes saisons.

Bon à savoir
Le pneu hiver est votre seul lien de contact avec la route
Les pneus sont les seuls points de contact avec la route. La taille de cette zone de contact correspond à celle d’une main. Sur route mouillée, enneigée ou glacée, il est donc primordial de choisir les pneus hiver les mieux adaptés à votre véhicule.

Pneu hiver neuf avec environ 8 mm de gomme

Il est très important d’avoir des pneus hiver toujours en très bon état, car la majorité des pneus hiver usés (en dessous de 3 mm) ne seront d’aucune efficacité sur sol enneigé ou verglacé. Michelin solutionne son problème avec son nouveau pneu hiver Alpin 6 qui est aussi efficace neuf qu’usé.

Pneu hiver avec 4 mm de gomme (mi-usure)

Monte et démonte de pneumatiques
Nous vous recommandons de confier le montage, le démontage et l’équilibrage de vos pneus hiver à des experts. Ils bénéficient du meilleur équipement et des meilleures techniques vous garantissant un maximum de sécurité.

Pense-bête pour l’hiver
Lorsque les températures baissent, la pression des pneumatiques baisse également. Contrôler la pression de vos pneumatiques dès que la température commence à diminuer.

Douceur et maîtrise
Afin d’éviter de déraper sur la neige lorsque vous démarrez votre véhicule, il faut accélérer progressivement.

Freiner sur la glace (verglas) ou sur la neige
En cas de neige fraiche, privilégiez de rouler dessus et non sur de la neige tassée qui sera plus glissante.
En cas de verglas ou de glace, conduisez tout en douceur et ne freiner pas. Anticipez et ralentissez avec le moteur. Dans tous les cas, ne donnez pas de coup de volant brusque. Tout se fait en douceur.

Avec ABS. Le système ABS permet d’éviter le blocage des roues en cas de freinage brusque : inutile de pomper sur les freins. Appuyez donc à fond, quitte à ressentir une vibration dans la pédale de frein. L’efficacité du système de freinage dépend pour beaucoup de la qualité des pneus.
Sans ABS. Ne freinez pas brusquement mais progressivement. En cas d’urgence, lâchez d’abord l’accélérateur pour ralentir et ensuite freinez par à-coups. Gardez surtout le véhicule sur une trajectoire droite. Attention : des coups trop rapides bloquent les roues, des coups trop lents allongent la distance de freinage.

La majorité des véhicules sont équipés d’un système antipatinage actif (ASR). Lors de la phase de démarrage, celui-ci diminue le couple appliqué à la roue qui commence à patiner pour l’appliquer à l’autre. Il permet ainsi d’améliorer le départ sur neige ou verglas. Cependant, il arrive que la roue qui était motrice perde à son tour son adhérence. L’ASR réduit alors la puissance du moteur jusqu’à ce que les roues retrouvent leur adhérence. En cas de surface particulièrement glissante, la limite de patinage peut être tellement basse qu’il ne reste plus suffisamment de couple moteur pour faire démarrer la voiture. Le seul moyen de s’en sortir est alors de débrayer l’ASR.

Conduite sur neige et verglas
– Avant de vous mettre en route, assurez-vous que le moteur est chaud. N’appuyez pas brutalement sur la pédale d’accélérateur.
– Conduisez lentement.
– Gardez vos distances de sécurité avec le véhicule vous précédant.
– Gardez une vitesse modérée et enclenchez une vitesse inférieure en pente descendante.
– Freinez et accélérez sans brutalité, ni à coups pour éviter tout dérapage ou glissade.

Comment gonfler ses pneus en hiver?
Par l’action du froid, la pression mesurée est inférieure à la pression réelle des pneus. Plus la température extérieure est basse, plus la pression mesurée diminue (0,1 bar par tranche de 8° C).
Nous vous conseillons ainsi d’ajouter 0,2 bar à la pression d’utilisation courante correspondant à votre véhicule.

Comment stocker ses pneus hiver?
Lors du démontage, identifiez et marquez la position des roues ou des pneus sur votre véhicule en l’écrivant par exemple sur la face cachée du pneu au Tipp-Ex (AVD pour Avant Droit, ARG pour AR Gauche, …). Ainsi, vous pourrez les permuter d’avant en arrière (et inversement) l’hiver prochain pour équilibrer leur usure.
Pour une meilleure tenue dans le temps, pensez à nettoyer, à rincer et à sécher soigneusement vos roues, pour les protéger de l’oxydation, notamment avec des jantes en aluminium.
Si vous entreposez uniquement vos pneus, mettez les debout. S’ils sont sur vos jantes, entreposez les verticalement en les empilant. Il existe des colonnes spécifiques afin de les stocker et les protéger via une housse.

Utilisation et montage de chaînes neige
L’objectif des chaînes neige (acier, textile) est de pénétrer la couche de neige en profondeur et de l’empêcher de s’amasser sur le pneu, ce qui aurait pour conséquence de ne plus pouvoir entraîner le véhicule. Cela équivaut d’avoir un pneu lisse sans aucun grip.

Le fait d’équiper un véhicule de pneus hiver peut éviter, dans 99% des cas, de devoir monter des chaînes.

Les chaînes sont autorisées seulement sur les routes enneigées, quelle que soit l’époque, et sur les tronçons de routes munis du signal B26 « équipements spéciaux obligatoires ». Si le panneau comporte la mention « pneus neige admis », vous n’êtes pas obligé d’utiliser des chaînes.

Pour information, il ne faut jamais  :

– rouler à plus de 25 km/h avec des pneus munis de chaînes.
– enlever les chaînes en l’absence de neige sur la chaussée, sous peine d’endommager aussi bien la roue (pneu, jante) que le véhicule lui-même (organes du passage de roue, carrosserie, …).

Un grand nombre de chaînes existe sur le marché. Nous vous recommandons des chaînes de marques reconnues qui sont très faciles et rapides à installer et très efficaces. De plus, elles ne rayent pas les jantes au contraire des chaînes premiers prix, plus longues et difficiles à mettre. Ces dernières peuvent aussi casser très rapidement (expérience vécue récemment).

Il existe une alternative à la chaîne métallique classique : la chaîne textile ou parfois appelée « chaussette » qui doit être homologuée B26. Elle est idéalement conseillée pour les passages de roues étroits. Mais attention à sa pose et à la conduite. Les chaussettes peuvent s’enlever lors de freinage en descente par exemple.

Il faut considérer les chaînes comme une assurance. Si les conditions sur la route sont bonnes pas besoin de les mettre. Dès qu’il y a trop de neige, elles vous éviteront de rester sur le bas côté ou de faire appel à un dépanneur qui vous les vendra au prix fort. Les chaînes peuvent s’utiliser sur différents véhicules, selon leurs tailles. En cas de revente de votre véhicule, elles se revendent aussi facilement en période hivernale, notamment si vous ne les avez pas utilisées.

Merci à Rezulteo, à Michelin, à Continental et à Pirelli pour certaines informations et données nous ayant permis de réaliser ce dossier.

Photos : 4Legend.com

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Blocage des routes en IDF sous la neige – La faute à de très nombreux automobilistes imprudents – Conseils et solutions | 4Legend.com – AudiPassion.com

Leave a Reply