ad-728-rotation
ad-728-rotation
TCE 2018 – DKW Elektro Schnellaster de 1956 – Un petit utilitaire électrique ouvrant la voie à Audi

TCE 2018 – DKW Elektro Schnellaster de 1956 – Un petit utilitaire électrique ouvrant la voie à Audi

ad-728-mannes

Les voitures électriques ont le vent en poupe ces derniers temps. Mais saviez-vous que l’une des marques du Groupe Auto Union qui est ensuite devenu Audi avait fabriqué à partir du milieu des années 1950 de petits utilitaires 100% électriques? Non? Partons à la découverte de deux exemplaires uniques de DKW Elektro Schnellaster croisés au salon Techno Classica 2018 à Essen.

Croiser un tel véhicule, même dans un salon comme celui se tenant chaque année à Essen est très rare, mais delà à en croiser deux dont un dans son jus pour certains éléments, c’était inespéré! Mais le summum est que les deux seuls exemplaires connus sont pour la première fois réunis ensemble au même endroit. Audi Tradition a même profité un soir après la fermeture des portes du salon au public de mettre les deux modèles côte à côte. Je vais essayer de récupérer l’une des photos afin de l’afficher ici un peu plus tard. C’était une réunion improbable!

Entre 1949 et 1962, Auto Union GmbH (l’ancêtre de la firme AUDI AG) a produit à Ingolstadt le DKW Schnellaster (aussi appelé F89 L), un petit utilitaire servant aussi de minibus et propulsé par un moteur 3 cylindres à 2 temps existant en 3 versions de moins d’un litre. Autant vous dire qu’il ne fallait pas s’attendre à beaucoup de puissance : de 20 à 32 ch selon les modèles évoluant dans le temps.

Ce modèle, toutes motorisations confondues, est un symbole fort pour la marque Audi et pour son fief d’Ingolstadt. Ce fut le premier véhicule produit après-guerre par Auto Union GmbH et le premier à avoir été fabriqué dans la nouvelle usine d’Ingolstadt.

Environ 100 d’entre eux ont été produits en tant que véhicule électrique et ont été vendus à des sociétés d’énergie, à des services publics ou à des fabricants de batteries. Le DKW Elektrowagen (son nom commercial) a été présenté au public fin 1955.

Extérieurement, il est quasi identique à ses homologues thermiques. Mais en-dessous, c’est la révolution. Le DKW Elektro Schnellaster est équipé d’un moteur électrique de 4,8 kw alimenté en courant par de l’énergie stockée dans des batteries plomb-acide, montées latéralement dans le Schnellaster dans deux boîtes dissimulées derrière 2 trappes, ayant une tension nominale de 80 Volts et une capacité de 210 ampères-heures. Le poids total des batteries étaient de 650 kg, donnant un poids total à vide de 1160 kg.

Cela peut paraître peu aujourd’hui, mais pour l’époque c’était suffisant afin d’offrir au DKW Elektro Schnellaster une autonomie pouvant aller jusqu’à 80 voire parfois 95 km. Cet utilitaire électrique (en mode traction) pouvait atteindre une vitesse de 40 km/h sur de courtes distances, suffisant pour son rôle local et urbain. Sa consommation était de 25 kwh / 100 km.

Le DKW Elektrowagen a été produit à Ingolstadt entre 1955 et 1961 en trois versions : Pritschen (benne avec ridelles), Kastenwagen (utilitaire fermé) et Kombi (minibus avec fenêtres latérales et arrière). Son prix de vente à l’époque débutait à 8000 DM.

Le premier DKW Elktro Schnellaster bleu de 1956 est une version minibus (Kombi) originaire de l’’île de Wangerooge en Mer du Nord, île où les voitures à moteur à combustion sont interdites. Il appartient à Audi Tradition qui l’a entièrement restauré en 2014 après de longs mois de travaux (voir article Restauration DKW Elektro). C’est le première fois qu’il était dévoilé au grand public et le découvrir enfin était assez émouvant.

Le deuxième modèle est un DKW Elektro Schnellaster Pritschen de livraison datant du milieu des années 1950. Ses ridelles se rabattent et il est équipé d’une armature amovible avec une bâche. Il a partiellement été restauré comme en témoigne son très bon état.

En soulevant le capot, on découvre le gros moteur électrique installé transversalement à la place du tout petit moteur 2 temps.

A l’intérieur, on découvre une drôle de manette permettant d’allumer le moteur et donner la direction de sa rotation afin d’avancer ou de reculer. Deux jauges permettent de connaître l’ampérage et le voltage du véhicule et notamment des batteries situées de chaque côté du DKW Elektrowagen.

Un compteur central indique le kilométrage total ainsi que la vitesse, graduée de 0 à 50 km/h.

Photos : 4Legend.com

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply