ad-728-rotation
ad-728-rotation
Une amende de 800 millions d’euros pour Audi suite au scandale des moteurs Diesel

Une amende de 800 millions d’euros pour Audi suite au scandale des moteurs Diesel

ad-728-mannes

Le procureur de la République de Munich II a publié aujourd’hui une ordonnance administrative à l’encontre d’AUDI AG en sa qualité de partie affectée (Betroffene) en vertu des articles 30 para. 1, 130 para. 1 de la loi allemande sur les infractions réglementaires (Ordnungswidrigkeitengesetz – OWiG) dans le contexte de dérogations aux exigences réglementaires concernant certains moteurs diesel V6 et V8 construits ou distribués par AUDI AG. À la suite de l’ordonnance administrative imposant l’amende, le procureur de Munich II à l’encontre de AUDI AG met définitivement fin à la procédure en cours. Compte tenu de ces éléments exceptionnels, le groupe Audi réduira considérablement les principaux indicateurs de performance financière prévus pour l’exercice 2018.

L’ordonnance administrative prévoit au total une amende de 800 millions d’euros, dont l’amende maximale prévue par la loi de 5 millions d’euros pour les infractions réglementaires négligentes et la restitution d’avantages économiques (Abschöpfung wirtschaftlicher Vorteile) d’un montant de 795 millions d’euros. Selon les conclusions de l’enquête menée par le procureur de Munich II, l’unité organisationnelle «Approbation du service d’émission / approbation du moteur électrique» avait été violée dans le cadre du contrôle de conformité des véhicules. Selon les résultats obtenus par le procureur de Munich II, ces manquements aux obligations de surveillance étaient des causes concurrentes de certains moteurs diesel V6 et V8 développés par AUDI AG ne respectant pas les exigences réglementaires; de plus, AUDI AG n’a pas découvert que les moteurs diesel des types EA 288 (Gen3), aux États-Unis et au Canada, et les EA 189, produits dans le monde entier par Volkswagen AG, étaient annoncés, vendus à des clients et placés sur le marché avec une fonction logicielle interdite pour la période allant de 2004 jusqu’à 2018.

Après un examen approfondi, AUDI AG a accepté l’amende et n’y interjettera pas appel. Audi AG reconnaît ainsi sa responsabilité pour les écarts par rapport aux exigences réglementaires.

Photos : 4Legend.com

About The Author

Related posts

Leave a Reply