16 juin 2019

Audi TT ultra quattro concept de 2013 – Sportivité et légèreté

Audi TT ultra quattro concept de 2013 – Sportivité et légèreté

A l’occasion du grand rassemblement Wörthersee 2013, le constructeur bavarois a dévoilé l’Audi TT ultra quattro concept, un concept car qui allie un poids minimal à une sportivité maximale.

Ce coupé TT allie un poids total de 1 111 kg à un moteur 2.0 TFSI de 310 ch et un couple de 400 Nm. Il effectue le 0 à 100 km/h en 4,2 secondes. Son rapport puissance/poids est au même niveau que les supercars. Ce concept rend hommage à la construction ultra-légère.

La seconde génération d’Audi TT bénéficiait déjà de cette construction ultra-légère avec une carrosserie de seulement 206 kg, plus 98 kg pour les parties détachables.

Les ingénieurs d’Ingolstadt et de Neckarsulm ont encore optimisé l’Audi Space Frame (ASF) de cette génération de TT pour obtenir la carrosserie du concept car exposé au Wörthersee 2013, gagnant 43 kg supplémentaires. L’économie de poids totale est de 100 kg avec les parties détachables optimisées.

Audi a choisi un mix de matériaux intelligent en suivant la devise : la bonne quantité et le bon matériau au bon endroit. L’Audi TT ultra quattro concept utilise la fibre de carbone à l’arrière, sur le tunnel central, les montants B et sur le toit. Des composants en magnésium sur le sol et sur les renforcements à charnières participent également à la réduction du poids.

La combinaison entre la légèreté et la sportivité se retrouve à l’extérieur. Comparé au modèle de série, les designers Audi ont affûté considérablement les contours de ce modèle. Avec ses larges spoilers, l’Audi TT ultra quattro concept démontre fièrement ses gènes sportifs. La base de l’aileron arrière est composée d’aluminium fraisé alors que l’aileron est en fibre de carbone.

Ce concept car présente la couleur spéciale blanc cristal. Le carbone utilisé sur l’extérieur apporte une touche frappante au capot, aux côtés et au coffre.

A l’intérieur, le même matériau orne les garniture de portes, la console centrale et le « cross-bracing » qui remplace la banquette arrière. Les ingénieurs ont également adapté les sièges baquets de l’Audi R8 GT au concept. Le châssis seul, composé de plastique renforcé de fibre de verre, a un poids réduit de 22 kg. Le conducteur n’aura pas à faire de concession sur l’équipement : air conditionné, fermeture électrique des vitres, frein à main électrique sont de série sur le concept. Grande nouveauté pour l’époque bien avant l’Audi e-tron : les rétroviseurs ont été remplacés par de petites caméras qui transfèrent les images directement sur l’Audi virtual cockpit.

Pour réduire au maximum le poids, les ingénieurs ont optimisé chaque composant de la voiture. Les freins avant ont des disques en céramique avec un étrier en aluminium fixe. La voiture est équipée d’un système d’échappement en titane avec à son extrémité une unique sortie parfaitement intégrée.

Les jantes sont allégées de 20 kg de moins. Les rayons en aluminium haute résistance sont directement fixés sur la jante en fibre de carbone.

Comme pour le reste de la voiture, chaque gramme compte au niveau des suspensions. Les masses ont ainsi été réduites, ce qui améliore le confort et la gestion. Les ressorts hélicoïdaux ne sont pas faits d’acier mais de plastique renforcé de fibre de verre (PRV). Les cœurs même de ces nouveaux ressorts sont de longues fibres de verre enroulées les unes avec les autres et imprégnées de résine époxy. Une machine enroule des fibres supplémentaires autour de ce cœur, qui fait seulement quelques millimètres de diamètre, aux angles de plus ou moins 45 degrés vers l’axe longitudinal. Ces couches se soutiennent mutuellement et agissent en compression et en tension. L’utilisation de PRV à cet endroit réduit de 40 % le poids tout en maintenant de bonnes caractéristiques, ce qui correspond à -6 kg sur l’ensemble de la voiture.

Afin d’optimiser l’Audi TT, les ingénieurs ont enlevé du poids à l’arrière pour le mettre au centre. La batterie lithium-ion par exemple, à été placée à l’intérieur sous le siège du conducteur et est plus légère de 4 kg qu’une batterie au plomb.

Toutes les mesures de construction ultra-légère font de ce concept une voiture plus légère de 300 kg par rapport au modèle de série. Cela aide à minimiser la masse inertielle que le moteur 2.0 TFSI de 310 ch crée durant l’accélération. Le moteur 4 cylindres modifié développe un couple maximum de 400 Nm entre 1 900 et 5 000 tr/min, ce qui est équivalent à un V8. Des modifications sur le carter moteur, le vilebrequin, les arbres secondaires, le volant, le carter d’huile, les boulons et certains composants auxiliaires rendent le moteur plus léger de 25 kg.

Ainsi, l’Audi TT ultra quattro concept offre une expérience de conduite d’un modèle haute performance. Tout comme l’Audi Ur-quattro des années 1980 et de plus de 5 millions de véhicules produits en série depuis, le concept car offre le système de transmission intégrale, ce qui assure une excellente adhérence en plus d’une parfaite motricité. Avec sa transmission à 6 rapports, l’Audi TT ultra quattro concept est plus rapide de 1,3 seconde de 0 à 100 km/h que le modèle produit en série. Sa vitesse maximale est de 280 km/h.

Le concept car d’Audi est une vitrine de toutes les possibilités techniques qu’offre l’utilisation intelligente de différents matériaux. L’utilisation de ces technologies est possible pour de petites séries.

Photos : Audi / DR

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply