ad-728-rotation
ad-728-rotation
Essai Porsche 911 GT3 RS avec pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 – Sensationnel!

Essai Porsche 911 GT3 RS avec pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 – Sensationnel!

ad-728-mannes

Pouvoir essayer la dernière Porsche 911 GT3 RS est déjà une belle opportunité et un privilège, mais l’essayer sur circuit un long moment était inimaginable jusqu’à ce jour de mai 2018 et avec en plus l’essai de la nouvelle Porsche 911 GT2 RS! Grâce à Dunlop et à Porsche, j’ai pu la piloter sur le circuit de Mireval et même me perfectionner avec un pilote professionnel. Découverte de ce futur collector taillé pour la piste…

Cette journée passée sur le circuit d’essai de Mireval (appartenant aux manufacturiers de pneus Goodyear & Dunlop) était idyllique : une bonne météo, un superbe circuit, des pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 très performants, une bonne ambiance et surtout de superbes montures dont la toute nouvelle Porsche 911 GT3 RS, dont les deux modèles mis à disposition par Porsche étaient équipés du Pack Weissach et de jantes optionnelles en Magnésium permettant de gagner du poids. La configuration parfaite!

Nouvelle Porsche 911 GT3 RS
La Porsche 911 GT3 RS Type 991.2 semble être « une petite » évolution de la 911 GT3 RS Type 911.1, mais très rapidement on sent réellement la différence à son volant, notamment en terme d’appui aérodynamique et de comportement.

Développé par le département de sport automobile de Porsche à Weissach, la nouvelle Porsche 911 GT3 RS incarne la précision au plus haut niveau. Ce modèle ultra performant pèse 1 430 kg et son groupe motopropulseur à six cylindres développe désormais 520 ch (383 kW) et 470 Nm. Développé par le département de sport automobile de Porsche sur la base de la 911 GT3 et de son homologue version course, la GT3 Cup, la version RS se concentre clairement sur l’amélioration de la dynamique sur circuit.

Et à cet effet, outre le moteur Boxer quatre litres plus puissant, le nouvel équilibrage du châssis y contribue grandement. L’essieu arrière directionnel assiste la dynamique de conduite et garantit également plus de stabilité. L’esthétique de la carrosserie large et allégée renforce d’autant la conception aérodynamique à la déportance affirmée. La GT3 RS atteint tout de même une vitesse maximale de 312 km/h malgré la déportance élevée.

Le design de la 911 GT3 RS n’a qu’un seul but : offrir des performances maximales. Elle s’appuie pour cela sur une structure légère et une déportance maximale. L’esthétique de la carrosserie large, héritage de la 911 Turbo, renforce la conception aérodynamique. L’aileron arrière dominant comme les capots avant et arrière et les ailes avant élargies avec prises d’air sur le dessus sont en carbone. Le circuit est le terrain de prédilection de la 911 GT3 RS.

Toutes les propriétés aérodynamiques pertinentes de cette nouvelle sportive hautes performances rappellent son caractère sportif, et par extension la 911 GT3 Cup. Par exemple, la déportance de la 911 GT3 RS et de la 911 GT3 Cup est nettement supérieure à celle de la 911 GT3. La déportance totale du modèle RS est de 144 kg à 200 km/h, générant ainsi deux fois plus de pression de placage que la 911 GT3 (69 kg à 200 km/h). Elles bénéficient ainsi d’un appui aérodynamique beaucoup plus élevé, particulièrement important sur circuit. Le coefficient de pénétration dans l’air supérieur qui en résulte réduit toutefois leur vitesse de pointe par rapport à la 911 GT3.

L’intérieur est également pensé pour la course. Les sièges baquets en carbone maintiennent parfaitement le conducteur, pour plus de sécurité même en cas de charge transversale élevée. Les garnitures de portes ultralégères et la réduction de l’insonorisation renforcent d’autant la légèreté du véhicule.

Le temps de commutation de la boîte Porsche Doppelkupplung (PDK) est encore plus rapide, tout comme le temps de réponse du châssis. L’aérodynamique et les systèmes de régulation ont été améliorés, et les pneus perfectionnés. Seuls Michelin (Pilot Sport Cup 2) et Dunlop (Sport Maxx Race 2) fournissent des pneumatiques homologués par Porsche.

Moteur
Le groupe motopropulseur de la nouvelle 911 GT3 RS sur un moteur atmosphérique Porsche six cylindres de 4,0 litres aux performances exceptionnelles : ce moteur Boxer développe 20 ch (15 kW) de plus que son prédécesseur et que la 911 GT3. Avec son régime pouvant atteindre les 9 000 tr/min, il s’impose comme un moteur de sport efficace et racé.

Performance
Sur circuit, le rapport poids/puissance de 2,75 kg/ch (3,74 kg/kW) garantit d’excellentes dynamiques longitudinale et transversale. La 911 GT3 RS passe de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes. La vitesse maximale est de 312 km/h malgré la déportance élevée.

Châssis
Les articulations à rotule des bras issus du sport automobile assurent une précision bien supérieure à celle des paliers élastocinématiques traditionnels. Sur l’essieu avant, des roues légères montées sur des jantes 20 pouces et dotées de pneus 265/35 confèrent au véhicule souplesse et stabilité. À l’arrière, la traction est assurée par des roues montées sur jantes 21 pouces et équipées de pneus 325/30. Les roues arrière directrices augmentent l’agilité dans les virages et garantissent la stabilité lors des manœuvres dans une plage de vitesses élevées.

Design et aérodynamisme

La carrosserie large de la 911 Turbo avec son toit en magnésium et ses composants aérodynamiques spécifiques à la version RS soulignent le caractère sportif du véhicule, proche des voitures de course. Le réglage aérodynamique, avec l’aileron arrière spécifique à la version RS, augmente la déportance totale à 200 km/h à 144 kg, soit 75 kg de plus que la 911 GT3.

Pack Weissach
Le pack Weissach en option comprend un toit léger en carbone apparent, des jantes en magnésium, des barres stabilisatrices en fibres de carbone, un capot avant léger en carbone apparent, un arceau-cage arrière en titane boulonné ainsi que des rétroviseurs extérieurs SportDesign avec coques en carbone apparent. En y associant également les roues en magnésium en option, il est possible de réduire encore le poids de la 911 GT3 RS d’environ 30 kg.

Infodivertissement
L’application de série Porsche Track Precision permet au conducteur de contrôler en détail, par smartphone, ses données de performance, par exemple les temps au tour qu’il a réalisés. Le module Connect Plus également de série permet quant à lui de connecter le PCM à Internet, ce qui donne accès aux services Porsche Connect.

Au volant de la Porsche 911 GT3 RS Pack Weissach
Pour mon essai sur le circuit de Mireval, Porsche a spécialement mis à disposition deux modèles de Porsche 911 GT3 RS Type 991.2 équipée du Pack Weisssach et de pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 sur des jantes en Magnésium. Autant vous dire que je ne pouvais rêver mieux comme configuration tout comme les couleurs jaune Racing et bleu Miami (le même bleu d’origine que mon Audi 50 de 1977!!!).

Extérieurement, la voiture se démarque immédiatement par son toit et son capot en carbone apparent, son look agressif avec son gros aileron arrière en carbone signé Porsche et ses entrées d’air latéral amenant plus d’air frais au moteur. Idem avec les nouvelles ouïes sur le capot (prises d’air NACA) permettant de mieux refroidir les freins avant et offrant un meilleur appui à l’avant.

Avec le pack Weissach, disponible en option, la Porsche 911 GT3 RS a une meilleure tenue de route, grâce notamment aux barres stabilisatrices et aux tiges d’accouplement à l’avant et à l’arrière en plastique renforcé avec des fibres de carbone, qui réduisent les masses non suspendues. Porsche est d’ailleurs le seul constructeur automobile qui propose à l’heure actuelle cette technologie sur un véhicule homologué pour la route.

Les voitures essayées avaient également une option indispensable pour une utilisation en ville : le système hydraulique de levage d’essieu avant qui limite considérablement le risque d’accrochage sur les trottoirs, les rampes ou les entrées de garage. Le véhicule ainsi équipé peut être levé d’environ 30 millimètres à l’avant, à une vitesse pouvant aller jusqu’à 50 km/h. C’est assez pratique et permet d’utiliser la voiture au quotidien et notamment en ville.

En entrant dans la voiture, la Porsche donne le ton : sièges baquets en carbone recouverts de cuir et d’Alcantara avec l’inscription Weissach RS sur les appuis-tête, volant sport en Alcantara sans commande multifonction, harnais de course (quand on y goute, on en redemande : très efficace en comparaison avec la simple ceinture de sécurité), arceau cage en titane permettant de gagner du poids, ciel de toit en Alcantara.

Après être bien positionné dans le siège baquet offrant un excellent maintien, je tourne la clé et la douce mélodie du Flat 6 se fait entendre. Vivement l’entrée sur la piste pour faire ronronner cette pistarde et monter dans les tours!

Dès le premier tour de piste, une première conclusion arrive : la Porsche 911 GT3 RS est réellement fantastique à conduire et à piloter. Ne l’ayant jamais conduite auparavant, j’ai pu m’y habituer rapidement et faire corps avec elle, même si je ne suis pas un pilote professionnel ou un habitué très régulier des circuits. Ces essais, notamment avec les manufacturiers de pneumatiques sportifs comme Dunlop et Goodyear, permettent d’être accompagné à ma demande de pilotes professionnels afin d’être coaché et ainsi progressé. Ce que j’ai immédiatement demandé, car on apprend tous les jours, notamment en pilotage.

Après avoir découvert le comportement de la voiture durant quelques tours en mode automatique avec la fabuleuse boîte PDK, avec à mes côté un pilote professionnel qui m’a servi de coach durant tous mes essais et à ma demande, je suis ensuite passé au changement manuel des rapports via les palettes au volant. Le rythme était devenu beaucoup plus soutenu et le plaisir décuplé. La boîte PDK offre des changements manuels de vitesse ultra précis et réactifs. Ayant pu essayer d’autres voitures sportives et supercars, c’est de loin la meilleure boîte de vitesses séquentielle.

Ce qui m’a rapidement marqué, c’est l’excellent grip des pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 associé à l’excellente stabilité de la voiture, notamment dans des virages rapides. La voiture passe où d’autres partiraient en sur-virage. Cela est notamment dû à la nouvelle et performante aérodynamique de la Porsche 911 GT3 RS.

La voiture s’inscrit très bien dans les virages (avec l’aide du train arrière directif) et demande aussi parfois à jouer, notamment en sortie de virage, ce qui est très plaisant. Plus on la conduit et plus on veut aller la pousser dans ses retranchements. Mais elle offre encore beaucoup de possibilités. Ce qui en fait une voiture idéale pour se faire plaisir et progresser en pilotage. Mais attention à ne pas être trop optimiste. Elle reste proche d’une voiture de course où la maitrise est importante.

A hautes vitesses en ligne droite, la voiture est très stable et son fabuleux moteur Flat 6 de 4,0 litres donne de somptueuses vocalises. Les accélérations sont excellentes, permettant rapidement de monter à 9 000 tr/min, chose que je ne peux pas faire sur mon Audi RS 4 V8 offrant une puissance de 420 ch. Si je dois choisir entre ces deux voitures, mon choix se porte sans hésiter sur la Porsche 911 GT3 RS, procurant plus de plaisir mais beaucoup moins de polyvalence.

En bout de ligne droite, les freins carbone céramique PCCB sont redoutables d’efficacité et je ne peux que les recommander, en les ayant aussi sur mon RS 4. On peut se permettre de freiner assez tard et très fort! Tour après tour, le freinage est toujours aussi endurant malgré certains gros freinages répétés.

La direction électrique est très précise et très agréable à utiliser. La voiture a réellement été développée pour le circuit, qui est son lieu de prédilection. Entre l’ancienne Porsche 911 GT3 RS et la nouvelle, il y a réellement un grosse différence dans sa conduite, son comportement et surtout ses performances. Porsche a fait un sacré travail avec cette nouvelle voiture qui est bien plus qu’une simple évolution de puissance (+ 20 ch) et de couple (+ 10 Nm). Le record battu il y a peu de temps sur la Nordschleife du Nürburgring est un parfait exemple, avec un temps meilleur que celui de la Porsche 918 Spyder beaucoup plus puissante.

En mode automatique et en conduite cool durant les tours de refroidissement, la voiture se montre agréable à conduire, avec des rapports en mode automatique qui s’enchainent bien et en toute discrétion. Le freinage est progressif et la direction douce. On a du mal à penser qu’auparavant, elle se comportait comme une voiture de course!

Avis
Porsche a réussi à concevoir une voiture dépassant le simple restylage avec une vraie personnalité se démarquant clairement par rapport à sa devancière et s’approchant de son aînée dotée de 2 turbos : la Porsche 911 GT2 RS. La 911 GT3 RS est une voiture conçue pour la piste avec un usage routier dont ce n’est pas sa vocation première. Elle reste néanmoins utilisable quotidiennement avec un confort assez faible par rapport à une Porsche 911 GT3 Touring ou une autre 911 moins sportive.

Cette nouvelle 911 GT3 RS s’adresse autant aux néophytes par sa facilité de conduite qu’à un pilote aguerri qui va rechercher la performance et l’efficacité. Cette voiture procure des sensations à tout niveau, sans avoir à la repousser dans ses limites. C’est l’une de ses forces! Bien qu’elle ne soit pas la plus puissante et la plus rapide des Porsche 911, la GT3 RS se démarque par sa facilité de conduite et ses sensations vous donnant une bonne humeur pour toute la journée. C’est l’une des voitures qui m’a procuré le plus de plaisir et de sensations. Elle est exceptionnelle!

A peine dévoilée au salon automobile de Genève 2018 que son carnet de commande était rempli. Il est fort probable que tous les exemplaires soient vendus pour 2018, bien que la voiture ne soit pas une série limitée et avec un prix de plus de 230 000 € avec le Pack Weissach très demandé. En effet, en 2019, la nouvelle Porsche 911 Type 992 verra le jour et les deux modèles ne pourront pas coexister sur la chaîne de production. De plus, ce modèle risque d’être très rapidement collector : ce sera la dernière « vraie » Porsche 911 GT3 RS avec un moteur atmosphérique non hybride. C’est l’un des seuls défauts à lui trouver, comme le son un peu moins envoutant que celui de la GT2 RS. Mais là je pinaille car le son est déjà grandiose et après près d’une heure avec elle sur circuit, je ne voulais pas en ressortir.

En résumé
Points positifs

  • Fantastique moteur Flat 6 de 4,0 litres pouvant monter à 9 000 tr/min
  • Direction très précise accouplée aux nouveaux trains roulants et au train arrière directif
  • Sensations et plaisir à tout moment
  • Sonorité envoutante
  • Pack Weissach
  • Pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 offrant un grip fantastique
  • Aspect extérieur
  • Qualité de fabrication

Points négatifs

  • Prix (pas dans mon budget actuel)
  • Dernier modèle de son espèce avant les nouvelles normes antipollution WLTP
  • Volant trop fin
  • Absence de carbone sur les ouïes des ailes avant et sur les entrées d’air des ailes arrière : trop d’éléments extérieur en plastique visibles
  • Absence de réglage de l’inclinaison du siège

Cette journée organisée par Dunlop fut exceptionnelle et l’un de mes meilleurs essais. Un grand Merci à Timo Kluck, à mon pilote du jour, aux équipes de Dunlop (notamment à Catherine et Léa) pour leur confiance et ces essais et présentations.

Photos / Vidéos : 4Legend.com

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Porsche 911 GT3 RS au Chengdu Motor Show 2018 - 4Legend.com - AudiPassion.com

Leave a Reply