8 millions d’Audi quattro vendues célébrée avec une nouvelle Audi Q5

8 millions d’Audi quattro vendues célébrée avec une nouvelle Audi Q5

ad-728-mannes

La marque Audi célèbre une étape importante dans son histoire : la sortie de la ligne de production de la 8 millionième Audi dotée de la transmission intégrale quattro de la nouvelle usine de San José Chiapa au Mexique. La voiture anniversaire est une Audi Q5 2.0 TFSI quattro rouge grenat.

La technologie quattro a fait ses débuts en 1980, et elle est aujourd’hui disponible sur plus de 100 modèles. L’Audi Q7, l’Audi A4 allroad quattro, l’Audi A6 allroad quattro, l’Audi A8, l’Audi R8 et tous les modèles S et RS sont dotées de série du quattro tandis que les autres modèles Audi sont disponibles en option avec le système à quatre roues motrices quattro. En 2015, 44% des clients Audi dans le monde entier ont choisi des modèles équipés du quattro. L’Audi Q5 est en tête des modèles équipés du quattro, avec environ 262 000 modèles vendus en 2015. Les modèles quattro ont généré des ventes particulièrement fortes aux États-Unis, au Canada, en Russie et sur les marchés du Moyen-Orient. En Allemagne, les ventes de quattro ont totalisé 122 048 voitures.

Audi propose la transmission quattro dans différentes versions adaptées à chaque modèle. Pour les modèles compacts (A1, Q2, Q3, A3, TT) avec des moteurs montés transversalement, un embrayage hydraulique multi-disque commandé électroniquement est monté sur l’essieu arrière, utilisant le système Haldex. Sur la voiture de sport à moteur central, l’Audi R8, l’embrayage multi-disque est sur l’essieu avant. Selon la situation de conduite rencontrée, ces systèmes actifs distribuent un couple d’entraînement variable aux deux essieux.

Le différentiel central autobloquant utilisé dans de nombreux modèles Audi (A4, A5, Q5, A6, A7, Q7, A8), avec un moteur avant monté longitudinalement, est un engrenage planétaire purement mécanique, utilisant le système Torsen. Normalement, il divise le couple d’entraînement envoyé aux roues avant et arrière avec une distribution 40:60.

Le différentiel Sport est disponible sur l’essieu arrière avec certains des moteurs haut de gamme. Il distribue activement le couple entre les roues arrière au moyen de deux unités de superposition, chacune avec un embrayage électro-hydraulique multi-disque. Dans les cas extrêmes, quasiment tout le couple est envoyé à une roue – le système pousse réellement la voiture dans la courbe, éliminant toute chance de sous-virage.

Nouveaux développements: quattro avec la technologie ultra
La dernière phase de développement d’Audi est le quattro avec la technologie ultra. Il est également conçu pour les modèles avec un moteur positionné longitudinalement. Dans ce cas, un embrayage multi-disque actif situé à l’extrémité de la transmission distribue le couple de manière variable entre les essieux en traction intégrale. Un découpleur dans le différentiel sur l’essieu arrière peut en outre se connecter aux roues arrière. Les deux embrayages sont ouverts dans des situations de conduite où la transmission intégrale n’offre aucun avantage. De cette façon, les parties de l’essieu arrière responsables de la traînée ne sont pas engagées. Le calculateur du système utilise une multitude de données pour produire un modèle de l’état du véhicule se projetant environ une demi-seconde dans le futur. Si le système détecte, par exemple, que la roue intérieure est sur le point de perdre de l’adhérence, il commute de façon prédictive à la traction intégrale. En conséquence, la transmission intégrale est toujours prête si besoin. Le nouveau concept augmente considérablement l’efficience sans diminuer la traction ou la dynamique de conduite.

Success story: l’histoire de quattro
Audi a franchi une étape importante dans l’histoire de l’automobile en 1980 avec la transmission quattro permanente à quatre roues motrices, aucun autre fabricant n’offrait à l’époque cette technologie en grande série. La technologie a été présentée pour la première fois en 1980 avec l’Ur-quattro au Salon International de l’Automobile de Genève. En 1986, Audi a remplacé le différentiel central à blocage manuel de la première génération par le différentiel Torsen, qui pouvait répartir de façon variable le couple d’entraînement. Un nouvel entraînement a suivi en 2005, avec sa distribution asymétrique et dynamique de puissance et de couple. Le différentiel central autobloquant est de plus en plus développé par Audi et est considéré comme le point de référence pour la dynamique de traction et de conduite combinée avec un poids très léger.

Audi a également célébré de nombreux triomphes en sport automobile avec la technologie quattro. La liste comprend quatre titres du Championnat du monde de rallye, six victoires dans la célèbre course Pikes Peak Hill aux États-Unis, une victoire dans la série TransAm aux États-Unis, deux titres DTM, 11 championnats nationaux en Super Touring Car et un championnat mondial en Touring Car. La dernière victoire de la technologie quattro a été gagnée par Mattias Ekström et son équipe privée de rallycross EKS qui ont remporté le championnat du monde des pilotes et des équipes avec l’Audi S1 ​​EKS RX quattro au Championnat du Monde Rallycross FIA.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply