ad-728-rotation
ad-728-rotation
Porsche 917 Rossi châssis 030 de 1971 – Homologuée pour une utilisation routière

Porsche 917 Rossi châssis 030 de 1971 – Homologuée pour une utilisation routière

ad-728-mannes

Le comte Gregorio Rossi di Montelera, ancien propriétaire de la société Martini & Rossi qui sponsorisait l’équipe officielle Porsche durant de nombreuses années voulait une Porsche 917 pour une utilisation routière et il a réussi à l’avoir avec un modèle spécialement homologué et immatriculé en Alabama aux États-Unis.

Histoire de la Porsche 917-030 de 1971
Cette Porsche 917K (Kurzheck -arrière court)  a été construite en janvier 1971 sur le châssis 917.030. Elle n’a couru que durant une seule course aux 1000 km d’Autriche à Zeltweg le 27 juin 1971 avec à son volant les pilotes Helmuth Marko et Gérard Larousse.

Durant cette course, elle était aux couleurs du sponsor Martini & Rossi et portait le numéro 28.

Cette Porsche 917 était particulière car c’était la seule 917 a avoir couru avec un système de frein antiblocage (ABS). La course fut mauvaise pour cette 917: après s’être qualifiée à la troisième position derrière la Ferrari 312 PB de Jacky Ickx et de Clay Regazzoni et la Porsche 917K de Pedro Rodriguez et Richard Attwood, elle a du abandonné au 94éme tour suite à une casse de suspension. Elle ne connaîtra pas d’autres course. Elle sera ensuite utilisée par Porsche jusqu’à fin 1972 afin de développer le système ABS avant d’être remisée.

Homologation routière de la Porsche 917
Homologué une voiture de course pour la route est très difficile voire impossible dans de très nombreux pays. Mais le comte Gregorio Rossi di Montelera a tout fait pour que son souhait se réalise : conduire une Porsche 917 sur la route dans le flot de circulation.

En 1974, Rossi contacta Porsche afin d’acheter une Porsche 917K et de la modifier pour une conduite sur route.

En 1975, après de nombreux échanges et quelques modifications, l’une des dernières Porsche 917 K de course appartenant à Porsche – le châssis 917-030 – a été remise au comte Gregorio Rossi di Montelera pour qu’elle intègre sa collection personnelle.

Il souhaitait également que la voiture soit la plus proche de la voiture de course. Quelques modifications ont été apportées à la voiture par Porsche afin de la civiliser et de la rendre plus confortable : suppression des ailerons, ajout de silencieux d’échappement, ajout de grilles de protection contre les pierres sur le ventilateur vertical de refroidissement et sur les entrées d’admission, ajout des feux de signalisation à l’arrière conformes aux réglementations routières, modification du cockpit afin de le rendre moins spartiate et plus luxueux en recouvrant l’intérieur de cuir et d’Alcantara brun et ajout de 2 sièges baquets en cuir brun.

La version routière ne pèse que 970 kg et est motorisée par le moteur Flat 12 (12 cylindres à plat) issu de la voiture de course, développant 620 ch. La vitesse maximale est de 320 km/h qui était extraordinaire à l’époque.

Cependant, comme toute voiture de course allemande de l’époque et suivant le principe de sa collection (voitures françaises peintes en bleu, anglaises en vert et italiennes en rouge), elle a dû être repeinte en gris argent.

Après les différentes modifications apportées par Porsche à l’ancienne voiture de course, le comte Rossi di Montelera a réussi à obtenir un certificat d’immatriculation sous le numéro « 61-277 37 » dans l’État américain de l’Alabama alors que ce n’était pas possible en Allemagne. Mais la condition fut qu’il ne devait pas la faire venir dans cet État : incroyable!

En parallèle de sa demande de certificat, il a fallu la mettre au point afin de pouvoir l’utiliser sans soucis sur route ouverte. Pour cela, la voiture a fait un séjour de 2 mois à Weissach au centre R&D Porsche qui possède ses pistes d’essais.

Au bout de 2 mois de mise au point et d’essais, le comte Rossi a pu profiter des 620 ch de la voiture de course sur le circuit d’essais de Weissach.

Livraison et rapatriement de la voiture
La livraison de la voiture à son nouveau propriétaire a eu lieu le 28 avril 1975 à l’usine Porsche de Stuttgart. Il a reçu un manuel d’utilisation ainsi que l’historique complet de la voiture.

Il était accompagné de son secrétaire personnel. Une fois la livraison faite, ils sont partis de Stuttgart à 16h00 en direction de Paris.

C’était incroyable de voir cette voiture de course évoluer sur les petites routes de la région de Stuttgart puis sur autoroute.

Le plus fort était les arrêts dans les stations-services pour faire le plein de carburant. La voiture consomme 30 l / 100 km, ce qui n’est pas rien sur un trajet de plus de 600 km.

La voiture n’a pas rencontré de problème technique durant le trajet. Lors du passage de la frontière franco-allemande (à l’époque l’espace Shengen n’existait pas et il fallait montrer patte blanche devant les douaniers), un Gendarme a été appelé à la rescousse pour classifier cet ORNI (Objet Roulant Non Identifié). Le Gendarme, à la vue du véhicule, a su le reconnaître immédiatement et a donner son feu vert pour que la voiture puisse rouler sur les routes françaises. De nos jours, j’ose imaginer la tête des Gendarmes à la vue du véhicule sur nos routes…

La voiture est restée quelques années à Paris avant d’être dans différents endroits en Europe. Un élément reste inexpliqué : la voiture a été photographiée dans les années 1970 à Marnes la Coquette à côté de Versailles dans une livrée bleue nuit avec une immatriculation différente venant elle aussi d’Alabama. C’est bien la même voiture mais dans une autre couleur. Plus tard la couleur gris argent sera de retour.

Depuis quelques années, la voiture appartient à Manfredo Rossi di Montelera, le fils du Comte Gregorio Rossi di Montelera. L’immatriculation a aussi changée : plaque du Texas « 831 ZQS ». La voiture participe parfois à quelques évènements comme le Goowood Festival of Speed.

Il existe une seconde Porsche 917 qui a été homologuée pour la route, la fameuse Porsche 917-021 (son histoire passionnante est à découvrir via le livre Porsche 917-021 de Jacques Breuer) qui a été entièrement restaurée dans sa version course au motif hippie.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply