ad-728-rotation
ad-728-rotation
Essai Porsche 911 GT2 RS Pack Weissach avec pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 – La 911 ultime

Essai Porsche 911 GT2 RS Pack Weissach avec pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 – La 911 ultime

ad-728-mannes

Pour cet essai exceptionnel, il fallait un lieu adapté afin de pouvoir tester le potentiel de la nouvelle Porsche 911 GT2 RS Type 991.2 dotée du Pack Weissach ainsi que des nouveaux pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 spécialement développé et homologué pour cette voiture au caractère très particulier. Le rendez-vous fut ainsi pris grâce à Dunlop et à Porsche sur le circuit d’essais de Mireval à côté de Montpellier dans le Sud de la France, propriété de Goodyear et Dunlop.

Environnement de l’essai
Quand Dunlop m’a proposé de venir découvrir et essayer courant mai 2018 à Mireval son nouveau pneu UHP récemment homologué par Porsche pour ses modèles 911 GT3 RS et GT2 RS, je n’ai pas pu refuser, malgré un emploi du temps chargé. Et je ne regrette pas mon déplacement! Ce genre d’invitation est assez rare, surtout en tant que seul média francophone présent.

Avec un début de matinée sous une forte pluie et un ciel chargé, cela s’annonçait mal pour tester pleinement le potentiel du nouveau pneu Dunlop Sport Maxx Race 2 avec des montures spécialement affrétées par Porsche.

Durant le briefing et la présentation de ce nouveau pneu ultra sportif, taillé pour la route et pour le circuit (voir article présentation pneu Dunlop Sport Maxx Race 2 homologué par Porsche), le vent a chassé les nuages pour laisser la place au soleil et au ciel bleu.

La piste a eu le temps de bien sécher afin d’offrir des conditions optimales d’essais de ce nouveau pneu offrant sur papier un grip phénoménal que j’ai voulu tester par moi-même sur des voitures que l’on ne pilote pas tous les jours.

Mon premier essai de la journée sur une Porsche 911 GT2 RS concernait un nouveau pneu prototype en cours de finalisation par Dunlop, afin d’être utilisé lors de trackdays tout en tant homologué pour une utilisation routière (voir article essai de ce pneu Dunlop prototype).

Le premier essai de la Porsche 911 GT2 RS avec ce pneu était incroyable, offrant un grip proche d’un pneu de compétition. Mais l’objectif principal de cette journée organisée par Dunlop était de découvrir leur nouveau pneu routier Dunlop Sport Maxx 2, homologué par Porsche au même titre que le pneu Michelin Pilot sport Cup 2.

Ayant déjà pu tester sur circuit ce pneu concurrent quelques semaines plus tôt et notamment sur une Porsche 911 GT3, cet essai arrivait à point nommé pour me faire un avis objectif sur ce nouveau pneu homologué quelques mois plus tôt par Porsche.

Piloter sur circuit la toute nouvelle Porsche 911 GT2 RS est un véritable privilège, notamment dans les conditions optimales réunies par Dunlop : cessions de 15-20 minutes sans restriction, essai libre seul dans la voiture (pour ma part, j’ai demandé à être accompagné d’un pilote professionnel afin de me perfectionner et me permettre d’atteindre des limites pour un meilleur ressenti du pneu), magnifique circuit de Mireval et beau temps. Mais la conduite de la 911 GT2 RS m’a engendré une petite crainte car elle connue pour ne pas forcément faire de cadeau et se laisser apprivoiser, notamment depuis la Type 996 réputée pour être extrême. Rapidement, la bête fut partiellement domptée…

Au volant de la Porsche 911 GT2 RS Pack Weissach
La prise en main du modèle le plus sportif de la gamme 911 se fait sans problème. Cela reste à l’intérieur une Porsche 911 avec de nombreux éléments communs. Le modèle essayé est équipé en option du Pack Weissach et de jantes en magnésium. La Porsche 911 GT2 RS est équipée de série de la boîte PDK avec les commandes au volant. On trouve ainsi facilement ses marques. L’Alcantara et le carbone sont très présents dans l’habitacle tout comme l’arceau-cage.

A l’extérieur, la Porsche 911 GT2 RS se distingue du premier coup d’oeil par ses deux énormes entrées d’air à l’avant, ses 2 prises d’air Naca dans son capot en carbone, ses grandes roues de 20 et 21 pouces, ses aérations d’ailes, sa double sortie spécifique ainsi que son énorme aileron en carbone apparent. A côté, la Porsche 911 GT3 semble être une Porsche 911 « basique ».

J’ai pu déjà auparavant me familiariser avec le circuit et avec une autre 911 GT2 RS. J’étais ainsi plus à l’aise pour l’essai de ce modèle rouge chaussé de pneus Dunlop Sport Maxx Race 2. Une fois installé à bord dans le siège baquet en carbone, assez confortable malgré ma carrure, j’utilise le harnais d’origine à 6 points qui maintien très bien le pilote mais aussi l’éventuel passager. Ce fut difficile de remettre une ceinture de sécurité classique par la suite.

Après avoir démarré le moteur, la fabuleuse mélodie du Flat 6 de 3,8 litre biturbo de 700 ch envahit l’habitacle. Le sélecteur est positionné sur le mode Sport et la touche du mode sport des échappements est pressé afin d’ouvrir les valves. On entre dans un autre monde!

Une fois engagé sur le circuit, j’ai pu exploiter dès les premiers tours de roue une partie du potentiel énorme de cette voiture taillée pour la piste. Le freinage via les freins carbone céramique est démoniaque. Même en les sollicitant fortement, la voiture obéit instantanément et même après de nombreux gros freinages.

A chaque accélération, ça pousse très fort et on sent que la voiture veut jouer avec son popotin. Le train arrière chaussé des pneus Dunlop (comme à l’avant dans une taille plus petite) permet à la voiture de s’agripper sur l’asphalte et cela laisse présager de bonnes sensations dans les courbes.

Contrairement aux anciennes générations de Porsche 911 GT2 RS, la Type 991.2 possède des anges gardiens : les aides électroniques qui peuvent être déconnectées pour certaines mais à faire si vous possédez un bon niveau de pilotage. Ce n’est pas du luxe, car la 911 GT2 RS est assez bestiale avec des réactions vives et parfois soudaines. Elle ne se laisse pas si facilement dompter, même en possédant une bonne expérience en pilotage et de très bons pneus Dunlop adaptés.

J’ai eu l’occasion de rouler avec le pilote d’essais Porsche Timo Kluck dans une autre 911 GT2 RS et il a pu me démontrer les possibilités offertes par cette voiture dans des situations extrêmes. Mon estomac s’en souvient encore… La piste est vraiment son terrain de prédilection.

Chaque accélération est un plaisir, le moteur ne demandant qu’à monter dans les tours, ce qui se fait immédiatement grâce à une réactivité des 2 turbos. Et quelle sonorité dans l’habitacle! A un moment, différents éléments sont entrés en reconnaissance, me croyant ainsi dans une voiture de course en pleine accélération.

Les pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 en 325/30 R21 à l’arrière permettent d’encaisser l’énorme couple du moteur et de bien faire passer la puissance au sol, alors qu’avec les pneus en 265/35 R20 à l’avant accouplés à une direction réactive, la voiture offre une excellente maniabilité. Le train avant peut parfois jouer des tours et il faut ainsi savoir anticiper certaines courbes lorsque les pneus sont froids. Leur montée en température est primordiale, chose que j’ai pu aussi remarquer sur les pneus Michelin Pilot Sport Cup 2. Une fois chaud, ces deux types de pneus sont un régal et sont assez similaires en terme de Grip.

Sur tracé étroit et sinueux, le pilotage devient plus intense et physique, avec un train arrière qui montre qu’il est bien présent et qu’il fait passer l’énorme puissance lors des accélérations. Les phases les plus délicates sont lors des changements d’appui en courbe. La voiture se montre beaucoup plus brutale.

A force de faire des tours, on prend confiance en soi et on prend corps avec la voiture. La concentration est assez intense car même sur un circuit offrant beaucoup de dégagements et accompagné d’un bon coach, on peut se faire surprendre. Avec autant de puissance distillée aux roues arrière, la moindre faute a des conséquences immédiates.

La Porsche 911 GT2 RS est une voiture parfaite pour le circuit, procurant des sensations que d’autres sportives ne sauraient offrir. C’est aussi l’une des raisons de son succès et l’objectif recherché par Porsche.

Avis
Ayant pu tester sur circuit durant la même journée les deux modèles ultra-sportifs de Porsche (911 GT3 RS & 911 GT2 RS) chaussées des mêmes pneus, les différences étaient assez marquantes concernant l’accélération. Si je devais choisir entre ces deux modèles, mon choix se porterait sans hésiter sur la Porsche 911 GT 2 RS pour son accélération, son aérodynamisme et son comportement routier. La Porsche 911 GT2 RS coûte en France 289 175 euros, soit environ 100 000 euros de plus qu’une 911 GT3 RS, sans compter le pack Weissach à 30 000 euros. C’est une belle différence de prix, qui les vaut si vous en aviez les moyens (tous les modèles ont déjà été vendus) et sur une base de critères non rationnels. En plus de ses performances, son exclusivité et son design unique en font une voiture tellement désirable et exclusive. Il s’agit d’une Porsche 911 mais pas n’importe laquelle : la 911 ultime, la plus bestiale.

Bien que la Porsche 911 GT3 RS soit une très belle réussite avec de nombreuses qualités, la différence de puissance à l’accélération est bien marquée. En ligne droite, on va beaucoup plus vite tout comme dans des virages larges. La GT2 RS offre plus de sensations et de plaisir sur circuit. C’est tout de suite flagrant! Mais pour cela, il faut savoir déjà bien exploiter la 911 GT3 RS qui n’a pas à rougir, offrant 520 ch sans turbo!

En terme de comportement, la 911 GT2 RS est plus joueuse voir « sauvage », notamment dans certains virages serrés. Il faut des talents en pilotage pour la maîtriser, notamment sur chaussée humide. Les pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 offrent un excellent grip tour après tour et cela est rassurant quand on a toujours la crainte de faire une mauvaise manœuvre avec une voiture qui peut vite devenir incontrôlable dans les virages à hautes vitesses. Au contraire des Porsche 911 Turbo et 911 Turbo S, la 911 GT2 RS est une pure propulsion avec 700 ch délivrés par son moteur Flat 6 biturbo. Ce n’est pas une voiture à laisser entre toutes les mains. Il faut un certaine expérience de pilotage pour bien exploiter son potentiel.

Le gros travail aérodynamique effectué par les ingénieurs Porsche de Weissach se ressent en ligne droite, notamment en freinage mais aussi dans les courbes. On sent que l’énorme aileron en carbone joue une rôle d’appui non négligeable permettant de bien s’inscrire dans les virages. Quand on observe la GT2 RS en freinage, les feux arrière clignotent comme sur les voitures de course, permettant à ce bolide de se démarquer visuellement lors des trackdays, soulignant ses gênes hérités de la compétition.

La voiture, dotée du Pack Weissach (indispensable pour ma part), a été fortement allégée avec l’emploi de différents matériaux adaptés : vitres en Gorilla Glass (comme sur les smartphones haut de gamme), carbone, titane et magnésium.

La Porsche 911 GT2 RS est une voiture pensée, conçue et dédiée pour le circuit. Sa vocation principale n’est pas d’être une routière, même si elle peut faire le job dans un confort bien inférieur à une Porsche 911 Turbo. Une option en plus du pack Weissach est alors indispensable : l’option permettant de lever l’avant de la voiture pour passer des ralentisseurs ou des entrées de parking. Sur route et en ville, elle se conduit parfaitement bien mais son amortissement reste ferme sur les inégalités de la chaussée. Son ennemi est la pluie et la chaussée humide. Même équipée de pneus Dunlop Sport Maxx Race 2, on sent parfois des limites d’adhérence, testées le matin sur une piste humide. Dans cette situation, elle est très joueuse voire trop! Mais c’est sa personnalité et je l’apprécie énormément pour cette raison.

En résumé
Points positifs

  • Fantastique moteur Flat 6 biturbo de 3,8 litres pouvant monter à 7 000 tr/min
  • Direction très précise
  • Sensations garanties à son volant
  • Pack Weissach
  • Pneus Dunlop Sport Maxx Race 2 offrant un grip fantastique
  • Aspect extérieur
  • Qualité de fabrication
  • Exclusivité

Points négatifs

  • Prix élevé
  • Modèles tous vendus
  • Usage limité sur la route

Cet essai conclut la journée de rêve passée aux côtés de Dunlop sur le circuit de Mireval afin d’essayer le nouveau pneu Dunlop Sport Maxx Race 2 homologué par Porsche pour ses voitures GT mais aussi un pneu prototype pour les trackdays. Les Porsche 911 GT2 RS et 911 GT3 RS ayant permis les essais étaient fabuleuses et permettaient de se rendre compte du potentiel des pneus et leur efficacité sur circuit. L’inconnue reste leur usure qui n’a pas pu être vérifiée mais ce n’est pas ce qui intéresse en priorité les personnes tournant sur circuit.

Un grand merci à Dunlop pour ces essais et pour ce coaching sur circuit qui m’a une nouvelle permis de progresser en conduite sur piste tout en me faisant plaisir.

Photos / Vidéos : 4Legend.com

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply