ad-728-rotation
ad-728-rotation
Hommage de Porsche à Hans Herrmann – Une légende du sport automobile

Hommage de Porsche à Hans Herrmann – Une légende du sport automobile

ad-728-mannes

Hans Herrmann, l’un des pilotes de course les plus victorieux et les plus populaires à avoir rejoint l’équipe d’usine de Porsche AG, fêtera le 23 février 2018 ses 90 ans. Le spécialiste de l’endurance et du Monoposto, né à Stuttgart en 1928, est considéré comme l’un des pilotes de course les plus fiables et les plus constants de tous les temps. Au cours de sa carrière dans le sport automobile, Hans Herrmann a remporté plus de 80 victoires au classement général et dans sa catégorie, la plupart pour Porsche.

Surnommé lorsqu’il pilotait « Hans im Glück » (Hans la Chance), il a célébré ses plus grands succès avec les voitures de sport de Zuffenhausen: aux Mille Miglia, à la Targa Florio, à la Carrera Panamericana et bien sûr au Mans, avec la première victoire Porsche en 1970, au volant d’une 917. Sa carrière a commencé de façon appropriée: en 1952, dans une Porsche 356 privée, il a participé à des courses de côte, des rallyes et des courses de fiabilité. L’année suivante, il se classait cinquième du Rallye de Lyon-Charbonnières, avec Richard von Frankenberg avec une Porsche 356. Sur cette même période, Huschke von Hanstein, directeur de course de Porsche, le fit entrer dans l’équipe Porsche. En 1953, Herrmann a pris le départ pour la première fois aux 24 Heures du Mans où, avec son co-pilote Helm Glöckler dans une Porsche 550 Coupé, il a remporté une victoire dans la catégorie jusqu’à 1,5 litre à son tout premier essai.

Après que Herrmann ait également obtenu le titre allemand de Champion de voitures de sport la même année, il a attiré l’attention de Alfred Neubauer, responsable des courses Mercedes-Benz. Alors âgé de 26 ans, il a intégré l’équipe Mercedes-Benz aux côtés de Juan Manuel Fangio, Stirling Moss et Karl Kling. Parallèlement à cela, en 1954, Herrmann a continué à piloter pour Porsche et a remporté des victoires de catégorie prestigieuses au volant de la Porsche 550 Spyder aux Mille Miglia et à la Carrera Panamericana.

On ne doit jamais oublier l’incident spectaculaire survenu au cours des Mille Miglia en 1954, lorsque Herrmann et son copilote Herbert Linge se ont franchi un passage à niveau en passant sous les barrières fermées sur une route rapide avec un train en approche. Plus tard, Herrmann a fait une photo du moment spectaculaire sous la forme d’une carte-lettre, avec l’inscription « Glück muss man haben » (« Vous devez être chanceux »). Dans la conversation, il a complété cette définition dans un sous-ton beaucoup plus grave: « Glück hat, wer als Rennfahrer überlebt. » (« La chance, pour un pilote de course, est de survivre »).

Quand, en 1955, Daimler-Benz s’est retirée du sport automobile, Hans Herrmann était de nouveau au départ pour Porsche. Il a piloté les années suivantes pour Maserati, B.R.M et Borgward. En 1959, Herrmann a fait son retour à sa marque fétiche : Porsche. Avec Olivier Gendebien dans une Porsche 718 RS 60 Spyder, il gagne les 12 Heures de Sebring de 1960, remportant ainsi la première victoire de Porsche dans une course d’endurance de constructeurs mondiaux. Peu de temps après, le tandem Hans Herrmann /Joakim Bonnier sur Porsche RS 60 Spyder a également remporté la célèbre course en Sicile : la Targa Florio. En 1960, Herrmann devient également champion européen de Formule 2 avec la Porsche 718/2.

En 1962, il rejoint Carlo Abarth et travaille en tant que pilote d’usine pour l’ingénieur en design de Vienne à partir de 1963. Trois ans plus tard, en 1966, il revient une fois de plus chez Porsche. Herrmann a non seulement participé à toutes les grandes courses d’endurance, mais il a également participé à des courses du championnat européen de courses de côte. Il a également effectué d’innombrables essais dans le nouveau centre de développement de Weissach.

En 1969, l’équipe Porsche, avec Hans Herrmann, Jo Siffert, Vic Elford, Rolf Stommelen, Udo Schütz et Gerhard Mitter, remporte pour la première fois le titre de champion du monde des constructeurs pour Porsche. Auparavant, Hans Herrmann devait finalement remettre la victoire à Jacky Ickx dans une Ford GT 40 après 24 heures de combats acharnés, se faisant battre de 120 mètres dans l’une des courses les plus palpitantes du Mans de tous les temps. Un an plus tard, les choses allaient mieux pour lui: lors de sa onzième édition au Mans, il remporta la première victoire de Porsche.

A l’apogée de sa carrière dans le sport automobile, il a saisi cette occasion pour se retirer des courses à l’âge de 42 ans. Il avait également promis à sa femme Madelaine avant la course que s’il gagnait, il abandonnerait sa profession dangereuse. En tant que pilote de voitures de course historiques, il participe également à de nombreux événements de voitures anciennes pour le Musée Porsche, y compris Le Mans Classic, la Targa Florio et le Solitude Revival.

Joyeux anniversaire M. Hermann!

Photos : Porsche

About The Author

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Les voitures de légende et leurs conducteurs, les plus belles histoires - 4Legend.com - AudiPassion.com

Leave a Reply