15 août 2022

Audi utilise l’intelligence artificielle dans la production

Audi utilise l’intelligence artificielle dans la production

Un projet pilote mené sur le site Audi de Neckarsulm fait appel à l’intelligence artificielle pour contrôler la qualité des soudures dans la production en grande série. La solution est mise au point en collaboration avec Siemens et Amazon Web Services dans le cadre de l’Industrial Cloud du groupe Volkswagen, et devrait être déployée sur d’autres sites.

Environ 5 300 soudures par points sont nécessaires pour assembler les pièces qui composent la carrosserie d’une Audi A6. Jusqu’à présent, le personnel de production utilise des ultrasons pour contrôler manuellement la qualité des processus de soudage par résistance (abrégé WPS en allemand) sur la base d’analyses aléatoires. Cependant, des experts dans les domaines de la fabrication, de la gestion de l’innovation, de la planification de la digitalisation et de l’informatique testent actuellement une méthode beaucoup plus intelligente pour déterminer la qualité des soudures sur le site de Neckarsulm. Dans le cadre du projet pilote « WPS Analytics », l’équipe dirigée par Mathias Mayer et Andreas Rieker utilise l’intelligence artificielle (IA) pour détecter automatiquement et en temps réel les anomalies de qualité.

Michael Haeffner, responsable de la digitalisation de la gestion des livraisons pour la production et la logistique chez AUDI AG, se dit satisfait des projets menés sur le site : « En tant qu’usine pilote pour la production et la logistique numériques du groupe Volkswagen, notre objectif est de tester et de développer des solutions digitales pour la fabrication de véhicules jusqu’à leur utilisation pour la production en série. Avec l’utilisation de l’IA, nous testons ici une technologie clé importante qui permettra à Audi et au site d’être prêts pour l’avenir. »

L’algorithme sous-jacent, son interface utilisateur graphique (tableau de bord) et une application permettant des analyses de qualité plus approfondies sont actuellement testés dans le cadre de la fabrication de carrosseries des modèles Audi A6 et Audi A7 sur le site de Neckarsulm. L’objectif du projet est que l’algorithme évalue près de 100 % des points de soudure définis pendant la fabrication de la carrosserie. La vision à long terme est qu’à l’avenir, la qualité des processus de soudage pourra être contrôlée automatiquement et optimisée en permanence.

Mathias Mayer travaille déjà depuis cinq ans sur l’utilisation de l’IA dans la production Audi et considère l’utilisation de « WPS Analytics » comme une opportunité passionnante : « L’algorithme sert de schéma directeur pour d’autres applications dans la fabrication connectée. En outre, il nous permet de faire progresser les solutions numériques existantes, comme la maintenance prédictive. »

Déploiement de la stratégie prévu dans l’ensemble du Groupe Volkswagen
Audi prend l’initiative de faire progresser ce cas d’utilisation prometteur dans le cadre du Cloud Industriel du groupe Volkswagen. Ce système rassemble les données de production des usines du groupe dans le monde entier sur une plateforme numérique unique et puissante. L’objectif premier est d’accroître l’efficacité et de réduire les coûts. Chaque site connecté peut télécharger des applications pour ses machines, ses outils et ses systèmes directement depuis l’Industrial Cloud (à la manière d’une plateforme d’applications) et ainsi fabriquer ses produits encore plus efficacement. Une fois que l’algorithme et le tableau de bord « WPS Analytics » auront été déployés avec succès à Neckarsulm, il est prévu de les déployer dans de nombreuses usines du groupe. Les premières synergies ont déjà été réalisées, puisque les collègues de l’usine Volkswagen d’Emden s’appuient également sur l’optimisation contrôlée par algorithme pour le soudage par résistance par points, les leçons tirées des deux projets étant intégrées dans le Cloud industriel sur tous les sites.

Une autre application qui utilise un algorithme pour rendre les processus de la production Audi plus efficaces devrait être déployée pour la production en série à l’usine de presse d’Ingolstadt au début de l’année prochaine : dans ce cas, l’intelligence artificielle sera utilisée pour détecter les défauts de qualité tels que les microfissures sur la carrosserie de la voiture.

Ce projet sert également de cas d’utilisation pour l’Automotive Initiative 2025 (AI25). L’objectif ultime d’Audi est de rendre la production et la logistique plus flexibles et plus efficaces grâce à la digitalisation. Les technologies innovantes aident déjà les employés et les soulagent des tâches physiques pénibles et des tâches manuelles répétitives.

Photos : Audi

About The Author

Related posts

Leave a Reply