15 août 2022

Lamborghini « The Icon Reborn » : Confrontation de la Countach et de son hommage moderne

Lamborghini « The Icon Reborn » : Confrontation de la Countach et de son hommage moderne

Que signifie être une icône ? Et surtout, existe-t-il une formule magique pour le devenir ? La Lamborghini Countach est par définition l’un des modèles les plus emblématiques de l’histoire du constructeur automobile italien et du monde automobile en général. Au cours d’une année qui a vu la reconstruction de la première Countach, la LP 500, par Lamborghini Polo Storico, et la présentation de sa version contemporaine, la Countach LPI 800-4, hommage à l’héritage de Lamborghini où le design visionnaire rencontre la technologie du futur ; les célébrations dédiées à son 50ème anniversaire se sont terminées par une conférence sur l’excellence suivie d’activités immersives et expérientielles pour aider les gens à découvrir et à expérimenter le monde du Centro Stile et de Polo Storico.

La réunion s’est ouverte par une présentation de Stephan Winkelmann, président-directeur général de Lamborghini, puis s’est poursuivie par une discussion mettant en vedette certaines des personnalités les plus influentes de l’entreprise : Federico Foschini, directeur du marketing et des ventes, qui supervise Polo Storico Lamborghini ; Maurizio Reggiani, directeur technique et membre du Comitato dei Saggi (Comité des sages) de Polo Storico, et Mitja Borkert, responsable du design. Ils ont été rejoints par un invité spécial d’exception, Stephen Bayley, écrivain, conservateur, critique, expert en design et fondateur du Design Museum de Londres, qui a ouvert la discussion en expliquant le concept de classique : « C’est quelque chose de définitif et d’universel, où par définitif, nous entendons un concept qui va au-delà du temps qui passe et universel signifie que tout le monde l’aime. Si nous pouvons reconnaître une ville par les bâtiments qui composent sa ligne d’horizon, par exemple Paris avec sa tour Eiffel et la basilique de Montmartre, Florence avec son Duomo et son clocher, ou Londres avec Big Ben et l’imposant The Shard de l’autre côté de la Tamise, le design de ces œuvres individuelles est si extraordinaire et si puissante qu’elle rend ces bâtiments différents de tous les autres. Leur forme peut difficilement être améliorée, mais certains détails peuvent être développés, en gardant le concept de base intact. C’est ce à quoi je pense en regardant les deux Lamborghini Countach côte à côte : la LP 500 de 1971 et la nouvelle Countach LPI 800-4. Cinquante ans d’histoire face à face et d’icônes de leur temps, dont le style distinctif et les performances extraordinaires leur ont valu leur place dans l’élite automobile. a déclaré Stephen Bayley. »

« Il y a des œuvres d’art qui restent toujours pertinentes, et le design de la Countach en fait partie. » C’est ainsi que Mitja Borkert a décrit le style de cette icône automobile. « Son trait distinctif est dicté par une seule ligne longitudinale, reliant visuellement son avant et son arrière. C’est une inspiration parfaite, car même si on change le reste, c’est un élément de continuité visuelle entre passé et présent. C’est la somme des éléments de design dans l’ADN de Lamborghini, la tradition du langage stylistique des origines de l’entreprise à nos jours. », a-t-il ajouté.

Federico Foschini a déclaré : « La reconstruction de la première Countach a demandé 25 000 heures de travail et d’études et a impliqué tous les services de l’entreprise. Nous voulions recréer le prototype LP 500 présenté au Salon de Genève 1971, le même qui après des années d’essais sur route a été détruit lors des crash tests nécessaires à l’obtention de l’homologation. »

Peu de gens l’ont vu en personne, mais tout le monde en est tombé amoureux à partir des photographies. L’attention et le succès que nous avons obtenus lorsque nous avons présenté cette reconstruction étaient un signe clair et supplémentaire que cette voiture est maintenant une légende.

Ce qui était encore plus frappant, c’était le fait qu’elle attirait des générations différentes sans distinction, bien qu’elles soient généralement assez éloignées en termes de goûts et de définition de la beauté.

Pour Maurizio Reggiani, qui se souvient de l’énorme impact que la Countach LP 500 a eu sur lui et son évolution professionnelle, la nouvelle Lamborghini Countach LPI 800-4 possède toutes les caractéristiques nécessaires pour entrer dans l’imaginaire collectif. « La formule technique de la LP 500, avec son moteur V12 en position longitudinale à l’arrière et la boîte de vitesses positionnée à l’avant derrière le cockpit, a conduit à une nouvelle façon d’imaginer les super voitures de sport en termes de design et de performances. Les portes à ouverture verticale, qui ont fait leurs débuts sur la LP 500, et la disposition mécanique sont restées inchangées, confirmant le choix initial. La Countach LPI 800-4 ajoute une technologie moderne, notamment des matériaux composites, des caractéristiques aérodynamiques améliorées et un moteur hybride 12 cylindres équipé d’un supercondensateur et de quatre roues motrices. Autant d’éléments qui n’ont pas altéré l’esprit extraordinaire de la Countach originelle. »

Au total, 112 unités de la Lamborghini Countach LPI 800-4 seront produites. Les voitures, qui ont toutes déjà été vendues avant d’être officiellement dévoilées au public, seront livrées courant 2022. La plupart des commandes ont été passées par des passionnés qui possèdent déjà un modèle Countach original et n’ont pas pu résister à la tentation de configurer leur nouveau Countach avec les mêmes couleurs que le modèle classique.

Photos : Lamborghini

About The Author

Related posts

Leave a Reply