Le Centre de Technologie Michelin à Ladoux fête ses 50 ans et évolue avec l’URBALAD

Le Centre de Technologie Michelin à Ladoux fête ses 50 ans et évolue avec l’URBALAD

ad-728-mannes

50-ans-centre-technologie-ladoux-michelin-urbalad-001

L’innovation au service de l’usager est le fondement du développement de Michelin depuis sa création en même temps qu’un puissant vecteur de différenciation. Le Centre de Technologie Michelin à Ladoux fête ses 50 ans et la première phase de l’ambitieux projet URBALAD est lancée afin de modernisé le site.

A l’origine de révolutions technologiques capitales comme le pneu radial ou le pneu à basse consommation d’énergie, elle nourrit le positionnement premium du Groupe et sa capacité à relever les enjeux d’une mobilité plus sûre, plus efficace, plus respectueuse de l’environnement et plus agréable.

La sécurité est l’enjeu prioritaire pour Michelin. Le nombre de véhicules va doubler d’ici à 2050. Les attentes sont par conséquent énormes pour rendre cette mobilité toujours plus sûre. Le pneu y contribue pour une large part. Dans ce domaine, Michelin a un rôle prépondérant à tenir et s’y emploie activement.

Un autre enjeu, tout aussi capital, est le respect de l’environnement. Il passe par l’efficacité énergétique et la longévité des produits.

Les axes de développement, sur lesquels portent les travaux de Recherche & Développement, sont bien évidemment multiples. Ainsi, les pneus du futur devront s’adapter à un parc où les véhicules électriques, hybrides et connectés seront de plus en plus nombreux.

50-ans-centre-technologie-ladoux-michelin-urbalad-002

Pour répondre à ces nouvelles exigences, Michelin travaille d’arrache-pied sur les matériaux, l’architecture et la masse. C’est là toute la force et la puissance de l’innovation Michelin.

Actuellement, 70% des pneus Michelin qui roulent dans le monde sont développés, au cœur de l’Auvergne, dans l’un des plus grands centres de recherche de manufacturier au monde. A proximité immédiate de Clermont-Ferrand, le Centre de Technologie de Ladoux concentre en effet l’activité de Recherche et Développement du Groupe depuis maintenant cinquante ans,. Sur une superficie de 450 hectares, ce site comporte 79 bâtiments et 21 pistes d’essais (43 kilomètres cumulés) où travaillent 3 300 personnes de 350 métiers différents.

Depuis sa création en 1965, le Centre de Technologie Michelin a évolué constamment afin de répondre avec pertinence aux besoins d’un monde en perpétuel mouvement. Aujourd’hui, une nouvelle et importante étape de modernisation est amorcée.

La première phase de l’ambitieux projet URBALAD, qui sera pleinement opérationnel début  2018, est désormais une réalité.

Etape majeure pour le groupe Michelin au service de sa stratégie mondiale de Recherche, Développement et Industrialisation (RDI), le Campus RDI regroupera – au sein d’un seul et même bâtiment ultra moderne de 7 hectares – 1 600 postes de travail et une interconnexion de compétences sans précédent.
Élément phare de cette concrétisation, il concentrera une force d’innovation exceptionnelle permettant à Michelin de délivrer plus rapidement des solutions et des services toujours mieux adaptés aux problématiques de mobilité, confortant ainsi sa position de leader mondial.

50-ans-centre-technologie-ladoux-michelin-urbalad-003

Le centre de technologie de Ladoux, aux cœur du développement de Michelin

Michelin a été le premier manufacturier au monde à imaginer des pistes d’essai pour tester ses pneus dans des conditions réelles. Projet visionnaire, puissant vecteur de différenciation et formidable outil de progrès, le Centre de Technologie de Ladoux a été mis en œuvre dès 1963 pour concrétiser cette démarche, au cœur de l’Auvergne.
Accompagné d’infrastructures en perpétuelle évolution, dont des laboratoires de recherche fondamentale à la pointe de la technologie et des ateliers de validation industrielle, il n’a cessé de s’imposer comme l’indispensable moteur du développement de Michelin. Cinquante ans après la création des pistes et les premiers tests d’usure réalisés en 1965, le Centre de Technologie de Ladoux, qui rassemble la moitié des équipes de Recherche & Développement du Groupe, s’impose comme un lieu unique d’innovation. Devenu la référence dans le domaine, il est l’un des plus grands centres de recherche et de développement de pneumatiques au monde.
La concentration des domaines d’expertise sur un même site favorise non seulement une puissance d’innovation incomparable mais également une grande réactivité. Environ 70% des pneus Michelin circulant dans le monde sont développés sur ce site. Chaque année, Michelin conçoit environ 15 000 prototypes et réalise près de 2 milliards de kilomètres en roulage, soit un tour du monde toutes les 12 minutes !

50-ans-centre-technologie-ladoux-michelin-urbalad-006

Les principales activités
Rassemblant sur le site 3 300 personnes exerçant 350 métiers dans 31 filières différentes, il concentre la chaîne indispensable de développement, de la recherche sur le génome de l’hévéa jusqu’aux tests dynamiques sur les différents tracés :

• Conception des matériaux utilisés dans les pneumatiques
• Conception des pneumatiques
• Fabrication des mélanges de gomme prototypes
• Conception et fabrication de moules de cuisson prototypes
• Fabrication de pneumatiques prototypes
• Essais, mesures, tests sur pistes et machines
• Logistique et maintenance des véhicules
• Travaux de simulation, d’analyse et de mesures

C’est à Ladoux que sont nées les grandes inventions Michelin, du pneu vert au tout récent CrossClimate en passant par le pneu de Génie Civil géant.
C’est également à Ladoux que la plupart des grands constructeurs mondiaux, dont les plus prestigieux, testent leurs prototypes : Porsche, Bugatti, Ferrari, Bentley, Tesla, mais aussi BMW, PSA, Renault, Hyundai ou encore Kia, etc…

Un centre de développement sur 3 continents
Le Centre de Technologie mondial de Michelin se déploie sur trois continents. En Amérique du Nord, en Asie et en Europe, le réseau emploie 6 000 personnes dans plus de 350 domaines d’expertises distincts : chercheurs, ingénieurs, développeurs, testeurs, … Il a d’ores et déjà généré plus de 10 000 brevets actifs qui protègent la puissance d’innovation de Michelin à travers le monde.

La modernisation permanente de cette immense plate-forme se traduit par des avancées spectaculaires dans un contexte en perpétuelle mutation. Pour Michelin, qui a investi en 2014 un budget de 656 millions d’euros en Recherche & Développement, il s’agit d’une impérative nécessité. Le révolutionnaire pneu MICHELIN CrossClimate, développé en 36 mois au lieu des 56 initialement prévus,en est l’une des plus récentes concrétisations.

50-ans-centre-technologie-ladoux-michelin-urbalad-005

Le nouveau campus RDI
Dans sa démarche visant à renforcer sa puissance d’innovation et afin de conforter sa position de leader mondial, Michelin a entamé une étape majeure de sa modernisation avec le projet URBALAD sur le site de Ladoux qui constituera le plus grand bâtiment d’Auvergne.

Cette réalisation destinée à faciliter la circulation des hommes et des idées, a nécessité un investissement de 270 millions d’euros. Pleinement opérationnelle en 2018, elle sera une étape au service de la stratégie mondiale de Recherche & Développement de Michelin.

Élément phare de cette réalisation, le Campus RDI (pour « Recherche, Développement, Industrialisation »), occupe une superficie de 7 hectares. Livré en deux phases, dont une première à l’automne 2015, ce plus grand bâtiment d’Auvergne (67 000 m2), parfaitement intégré et conçu pour une faible consommation énergétique, abritera à terme 1 600 postes de travail.

L’architecture du nouveau campus a été étudiée pour favoriser la rapidité et la flexibilité des modes de travail.80 plateformes de 300 m2 modulables selon les besoins rassembleront chacune une vingtaine de personnes qui pourront travailler de façon transverse et pluridisciplinaire. Un nouveau mode de conception permettant de renforcer la puissance d’innovation et d’accélérer la mise sur le marché des produits.

L’organisation audacieuse des volumes permet d’inscrire la performance du pneumatique au cœur de d’édifice et de relier les pôles d’expertise matériaux et pneus en enjambant le circuit d’essais. Ce concept favorisera par ailleurs l’interconnexion des compétences et, au-delà, la qualité de vie au travail avec des services mieux adaptés aux besoins des personnes.

50-ans-centre-technologie-ladoux-michelin-urbalad-007

Le nouveau campus, qui affichera une faible consommation énergétique, offrira par ailleurs une qualité de vie au travail optimale aux ingénieurs et techniciens de Michelin. Des lieux de formation et de documentation, une salle multimédia de 250 places, un espace de communication scientifique et technique, une salle d’exposition, favoriseront l’échange et la communication d’idées. Le centre abritera également un restaurant d’entreprise, une salle de sport, une boulangerie et de nombreux services de conciergerie. Un atrium de 320 mètres de long appelé « Rue de l’innovation » favorisera les échanges informels. Elle franchira le circuit numéro 1 et raccordera ainsi symboliquement 2 entités essentielles de la R&D Michelin, celle des « matériaux » et celle de l’« architecture du pneu ».

A l’issue de ces travaux, le site dédié à la recherche mondiale de Michelin sera entièrement modernisé. Il accueillera les 3300 personnes des équipes de R&D de Michelin en France exerçant plus de 350 métiers, en lien avec les équipes de recherche réparties sur les autres continents. D’un coût total de 270 millions d’euros, il représente une étape majeure de la stratégie d’innovation mondiale du groupe et constitue un formidable outil d’innovation et donc de succès pour l’avenir. L’ancrage à Clermont-Ferrand de ce complexe clé pour Michelin réaffirme la volonté du groupe de conserver un lien très fort avec ses origines en Auvergne tout en se donnant les moyens les plus modernes d’échange et de rayonnement à l’international.

Le Groupe Michelin s’apprête ainsi à disposer d’un nouvel outil de travail adapté aux modes de fonctionnement dont l’Entreprise a besoin aujourd’hui. Il favorisera les démarches de co-conception et de réalisation de projets transverses tout en permettant de soutenir les échanges et les transferts de compétences au sein du réseau RDI monde.

50-ans-centre-technologie-ladoux-michelin-urbalad-008

Le Campus RDI en chiffres

• 320 mètres de long
• 130 mètres de large
• 67 000 m² de surface habitable
• 80 plateaux de travail de 300 m²chacun
• 1600 postes de travail
• 400 kilomètres de câbles électriques

Historique du centre de technologie de Ladoux

• 1959 – Acquisitiondes terrains agricoles.
• 1960 – Début de la constructiondes pistes et des bâtiments.
• 1965 – Début de l’exploitationdes moyens pour les essais d’usure, d’endurance et de comportement. 150 personnes travaillent sur le site.
Réalisation du circuit 3bis(dit « le Canard »).
• 1971 – Début du transfert des Carmes vers Ladoux pour les activités de recherche pneus et des machines.
• 1973 – Début du transfert des activités recherche matériaux.
L’effectif du site passe à 1 800 personnes.
• 1974 – 1987 – 25 bâtiments sont progressivement édifiés, dont l’atelier de réalisation des moules de cuisson, l’atelier de fabrication des pneus prototypes, le laboratoire d’analyse du pneu et le laboratoire d’analyse des véhicules.
• 2006 – Début du projet URBALAD (URBAnisation de LADoux).
• 2007 – Ouverture de la crèche inter-entreprise.
• 2, 3 et 4 Octobre 2015 – Ladoux entre dans une nouvelle èreavec la mise en fonctionnement de la phase 1 du Campus RDI.

50-ans-centre-technologie-ladoux-michelin-urbalad-004

Ladoux en chiffres
450 hectares de superficie clôturés et sécurisés dont 380 ha de terrains d’essais et zones d’accès et de terrains cultivés pour ce site certifié ISO 14001 avec une démarche environnementale volontaire.
1 zone naturelle protégée(présence d’un pré-salé au cœur du terrain d’essai).
21 pistes d’essais sur un développement total de 43 kilomètres.
79 bâtiments couvrant une surface totale au sol de 169 400 m2.
38 activités de 10 à 500 personnes, dont 20 essentiellement en tertiaire.
3300 salariés sur le site.
2 restaurants inter-entreprises.
72% des pneumatiques Michelin sont développés à Ladoux.

Focus sur la Recherche & Développement
1,5 : En million, le nombre de mesures effectuées par an dans les laboratoires Michelin de matériaux et de semi-finis.

12 : En minutes, le temps nécessaire pour faire l’équivalent d’un tour de la terre grâce aux tests d’endurance et de longévité réalisés sur machine ou sur véhicule par Michelin (soit 1,8 milliard de kilomètres chaque année).

400 : Le nombre d’outils de simulation pour pouvoir reproduire toutes les performances attendues par les clients.

700 : Le nombre de méthodes de mesures et de tests qualifiés.Michelin réalise à la fois des analyses à l’échelle nanométrique et des tests sur des pneus de 4 mètres de hauteur pesant plus de 5 tonnes.

75 000 : Le nombre d’essais en clientèle effectués chaque année (96 millions de kilomètres en véhicules de tourisme, 18 millions en camionnettes, 360 millions en poids-lourds).

40 000 : Le nombre de tests sur véhicules réalisé chaque année.

80 : L’amplitude,en degrés Celsius, des conditions de tests réalisés par les machines Michelin. Elles peuvent effectuer leurs analyses à des températures ambiantes qui vont de – 30° C à + 50° C, et jusqu’à des vitesses de 450 km/h.

200 : Le nombre de composants différents entrant dans la fabrication du pneu.

4 : Le nombre de familles de tests pour les pneus : tests de laboratoires, tests pneus sur machines (statiques ou dynamiques), tests sur véhicules (objectifs et subjectifs), tests en clientèle.

2 : Comme la diminution des délais de développement. Ceux de l’ensemble de la gamme pneumatique moto Michelin « Sport Radial » a été divisée par deux et renouvelée en deux ans.

About The Author

Directeur de la Publication - Rédacteur en Chef - Essayeur

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Rétromobile 2017 – Porsche 904 GTS n°034 de 1964 – L’un des véhicules laboratoires de Michelin | 4Legend.com – AudiPassion.com

Leave a Reply