Rétromobile 2016 – Bugatti EB110 SS « Sport Competizione – Le Mans » de 1995

Rétromobile 2016 – Bugatti EB110 SS « Sport Competizione – Le Mans » de 1995

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-007

• Préparée pour les courses Imsa et les 24 Heures du Mans
• Rarissime, performances très élevées
• Essais des 24 Heures du Mans 1996

Véritable passionné de compétition automobile avec un sérieux penchant pour la marque Bugatti, Gildo Pallanca Pastor décide après son record du monde sur glace de préparer une autre Bugatti EB110 SS pour la course. Déjà en contact avec l’usine de Campogalliano, l’accord des dirigeants de le soutenir technologiquement dans ce nouvel engagement ne tarde pas à arriver. Plusieurs programmes sont envisagés pour l’année 1995 mais après avoir assisté aux 12h de Sebring 1994, il se passionne pour le Championnat IMSA, très populaire aux Etats-Unis.

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-001

Dans le cadre de l’écurie qu’il avait mise sur pied en 1994, le Monaco Racing Team, Gildo Pallanca Pastor et l’usine mettent au point cette voiture durant l’hiver. Sa propre équipe était dirigée par Daniel Pernoud, un ancien de l’équipe Ligier F1.

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-006

La préparation est une longue énumération de travaux et d’équipement, que l’on peut résumer ici : pose d’une lèvre de spoiler avant en carbone, de vitres latérales en matériau léger type Makrolon, installation de freins carbone céramique (les disques d’origine étaient en acier, et ce sont des éléments dans ce même matériau qui ont été utilisées pour les 24 Heures du Mans, pour des raisons règlementaires), pose d’un arceau sécurité FIA, double alimentation de carburant, jante BBS spécifiques, tableau de bord et instrumentation Magneti Marelli, boîtier électronique et de télémétrie adapté, vérins de levage rapide, volant spécial, baquets, harnais, extincteurs… malgré la transmission intégrale conservée, la voiture est plus légère de 200 kg, plus rigide, et les 611 CV du moteur privilégient le couple et une plage d’utilisation plus large.

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-019

Entre les mains principalement de Patrick Tambay, l’ancien pilote de Formule 1, et de Gildo – son nom de course – cette voiture a participé à plusieurs épreuves de l’International Motor Sports Association, comme Watkins Glen, Sears Point, Suzuka, Zhuha et les 24 Heures de Daytona… Appelée « Le Rêve Américain », elle est tellement performante que très vite les 24 Heures du Mans furent en ligne de mire.

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-004

L’année suivante, malgré la faillite de l’usine Bugatti, on la retrouvait aux essais de la course mancelle. Patrick Tambay pourtant très expérimenté aux 24 heures du Mans endommagera la voiture en voulant la qualifier aux avant-postes. Le délai étant trop bref pour réparer, la voiture ne pourra prendre le départ. Le beau rêve venait de s’envoler…

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-017

Après une réparation menée par le Monaco Racing Team grâce aux actifs et surtout au stock de pièces racheté juste après l’annonce de la faillite de l’usine, on reverra cette EB110 à Dijon pour une course du BPR réservé aux GT à l’époque. Ce sera sa dernière apparition en course.

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-005

Aujourd’hui, cette Bugatti EB110 Super Sport ou Sport Competizione selon les registres est dans un état irréprochable. Dotée d’une caisse en carbone neuve, elle est esthétiquement très belle grâce à certaines modifications spécifiques comme les ailes arrière plus galbées. Ces modifications sont tout aussi importantes que celles effectuées sur la Bugatti EB110 de Michel Hommell, qu’il avait lui aussi engagé aux 24 Heures du Mans 1994 et qui tournait à l’époque presque aussi vite que les Porsche 962 ! L’EB110 SS commercialisée était capable, avec son V12 de 3,5 litres à quatre turbos, d’atteindre 355 km/h. C’était, dans les années 1990, une performance exceptionnelle, et qui d’ailleurs l’est encore aujourd’hui.

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-016

Cette voiture, que Gildo Pastor était parvenu à immatriculer à Monaco est accompagnée d’un contrôle technique (vierge) et de plusieurs trains de roues et pneus, en slick ou pluie, ainsi que de cinq jantes en magnésium BBS.

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-011

Très bien entretenue, son second propriétaire l’a faite réviser juste avant la vente par le spécialiste de la marque basé en Italie. L’auto fonctionne très bien et s’est rendue par la route au dernier Festival Bugatti, à Molsheim. Elle est, selon son conducteur, « déconcertante de facilité d’utilisation » ! Voiture à l’histoire incroyable, elle symbolisait pour Gildo Pastor l’aboutissement d’un rêve, celui de refaire vivre la marque sur la plus prestigieuse course d’endurance au monde. Unique, belle et ultra-performante, elle est l’une des GT de course la plus aboutie des années 1990… Immatriculée et utilisable sur route… elle n’en est que plus exceptionnelle encore !

retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-010

Châssis n° ZA9BB02E0SCD39044
Moteur n° B11001

 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-002 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-003     retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-008 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-009   retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-012 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-013 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-014 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-015   retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-018  retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-020 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-021 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-022 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-023 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-024 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-025 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-026 retromobile-2016-bugatti-eb110-ss-le-mans-1995-027

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply