L’unique Porsche 356 de Lou Fageol à 4 roues motrices via deux moteurs et sa voiture de course Twin Porsche à 2 moteurs Porsche

L’unique Porsche 356 de Lou Fageol à 4 roues motrices via deux moteurs et sa voiture de course Twin Porsche à 2 moteurs Porsche

Ce qui est fascinant avec Porsche, c’est le nombre de trouvailles que l’on peut faire, même quand on pense avoir fait le tour. Aujourd’hui je vous présente deux voitures uniques et extraordinaires construites par Lou Fageol, datant des années 1950 : la Porsche 356 Coupé et une voiture de course à 4 roues motrices (la Twin Porsche) avec deux moteurs et des suspensions Porsche.

Histoire de la famille Fageol
Lou Fageol est un américain qui aime bricoler les voitures (une sorte de Géo Trouvetout de l’automobile) et notamment leurs installer 2 moteurs, pour les courses automobiles. Cette passion et cette expertise – que la famille a dans ses veines depuis le début du 20ème siècle – lui ont été transmises ainsi qu’à son frère William par son père – Frank Fageol.

Implanté à San Francisco depuis 1904, la famille Fageol est dans le domaine de l’automobile. Après avoir construit une usine à Oakland en 1915 afin de fabriquer des tracteurs, ils se sont mis quelques années plus tard à construire des bus et des camions. Les châssis des gros camions – dont le centre de gravité était bas – ont été adaptés afin de fabriquer des bus qui sont devenus populaires pour le transport de passagers sur la cote Ouest des États-Unis.

Plus tard en 1927, les Fageol ont construit une nouvelle usine à Kent dans l’Ohio après avoir acheté la société American Car & Foundy où les frères Fageol avaient dans le passé travaillé. Cette usine a pour objectif de fabriquer en série de grands bus motorisés par 2 moteurs : une petite révolution! C’était aussi l’occasion de mieux conquérir le marché de l’Est des États-Unis. Avec la crise boursière de 1929, ils ont dû fermé l’usine de camions d’Oakland. Pour l’anecdote, T.A. Peterman a racheté en 1939 les actifs à la famille Fageol de l’usine d’Oakland afin de produire ses propres camions sous la marque Peterbilt que tout le monde connaît.

Les bus produits dans l’Ohio sont des bus à deux moteurs (1 à l’avant et l’autre à l’arrière) pouvant transporter 40 passagers. Ils ont été nommés Twin Coach. Ce nouveau concept avec un nouveau design était une avancée majeure dans le milieu du transport de passagers. Ils ont connus le succès avec différentes variantes jusque dans les années 1940. Ces variantes incluaient des véhicules militaires, des bibliothèques mobiles et même des bureaux de poste mobiles.

La production de cette société a repris en 1952 et le nom Fageol avait ainsi atteint une reconnaissance et était ancré dans les esprits. Les activités se sont diversifiés avec les fils de Frank Fageol et notamment avec Lou.

Lou Fageol était un passionné de vitesse. Basé en Californie, il y était très connu et respecté, notamment par quelques réalisations de voitures de course, héritées de son père Frank et de son oncle Rollie B. Fagel qui avaient créé la Fageol car : une voiture motorisée par un monstrueux 6 cylindres 824 cid provenant d’un camion.

Il retourna avec sa famille dans l’Ohio afin de continuer de fabriquer des bus mais aussi d’autres produits comme des moteurs. Rapidement, il s’est monté un empire avec de nombreuses sociétés.

Mais sa vraie passion, c’était le sport automobile. Il s’est d’ailleurs qualifié en première ligne aux 500 miles d’Indianapolis en 1949. Depuis 1946, il a construit quelques voitures de course à 2 moteurs et les a piloté dans des courses automobiles. Il a aussi conçu des voitures de rêve en parallèle de toutes ses activités.

Lou Fageol s’est aussi illustré en course d’hydroplanes et de bateaux de course depuis 1928. Après avoir gagné de nombreux trophées, il a arrêté cette activité en 1955 suite à un gros accident où il a été blessé.

Lou Fageol a continué à fabriquer des véhicules uniques où son innovation était saluée. Il a été le précurseur des voitures à 4 roues motrices comme l’Audi Ur-quattro ou la Porsche Carrera 4. Les voitures étaient à 4 roues motrices grâce aux 2 moteurs : un à l’avant et l’autre à l’arrière. Le célèbre préparateur allemand mtm s’est inspiré des voitures de Lou Fageol pour concevoir sa TT bimoto. Pour obtenir plus de puissance des moteurs montés dans ses voitures, Lou Fageol fera appel au compresseur que nous allons voir après.

La première Porsche à 2 moteurs sur base de Porsche 356 1500 Super de 1952
En devenant concessionnaire Porsche, Lou Fageol a tout de suite eu l’idée d’utiliser les moteurs Porsche pour ses premières voitures de course. Porsche ne voulant pas lui vendre des moteurs de course, il a simplement acheté deux Porsche 356 1500 Super Coupé et a prélevé l’un des moteurs développant 75 ch pour l’installer dans le coffre avant de la deuxième Porsche 356.

Le réservoir de carburant normalement placé à l’avant a été installé à la place des sièges arrière.

Il en a aussi profité pour façonner une nouvelle face avant en y intégrant une grille de calandre d’une Packard de 1951 et en faisant des aération sur le capot afin de refroidir le moteur. Le train avant a aussi été revu pour supporter le poids et la puissance du moteur.

La voiture adopte un nouveau design autant à l’avant qu’à l’arrière recevant une roue de secours Continental dans un carenage dans la même teinte beige que la voiture. Les ailes arrière ont aussi été remodelées. Les pneus ont reçu des flancs blancs.

Afin de bien prendre les virages, la voiture devait dériver des 4 roues, en plaçant d’abors l’avant de la voiture dans le virage et en délivrant ensuite la puissance. La voiture était ensuite tirée et poussée dans le virage, en doublant les efforts soit sur le train avant ou sur le train arrière.

Afin de démontrer l’efficacité de ses améliorations, il engagea cette voiture le 8 août 1953 à la course Seafair à Payne. Durant la course, il alternait en 4ème et en 5ème position avant de rencontrer des problèmes d’embrayage et d’abandonner.

Après quelques courses, la voiture a été restaurée et vendue au Colonel Volpe de la base aérienne de Wright Patterson.

Voiture de course Twin Porsche à 2 moteurs Porsche de 1953
Un an plus tard, en 1953, Lou Fageol a construit dans les ateliers de la Twin Coach Company une nouvelle voiture de course plus radicale avec de nouveau 2 moteurs Porsche afin de l’engager en course automobile, cela aide fortement d’être revendeur Porsche.

Ses moteurs Porsche à 4 cylindres à plat et refroidis par air étaient strictement d’origine, développant chacun 70 ch et équipés de double carburateurs Solex.

En effet, Lou Fageol voulait plus. Il s’est ainsi lancé dans la construction d’une seconde voiture dédiée à la course automobile. Cette voiture utilisait des suspensions et une direction de Porsche 356. Elle a été fabriquée à partir de réservoirs d’emport d’avion de Fletcher Aviation, fixés sur un châssis tubulaire rigide. Sa carrosserie unique était en aluminium. La voiture était aussi équipée d’un hardtop mobile avec des charnières à l’arrière afin de prendre place plus facilement dans la voiture. La voiture était d’abord peinte en gris argent puis plus tard en jaune or.

Côté moteur, il a également repris deux moteurs de Porsche 356 super 1500 développant chacun 72 ch pour entraîner sa construction unique. A l’arrière, le moteur entraîne de manière classique l’essieu. A l’avant, il a dû faire preuve d’ingéniosité pour fixer le second moteur et faire entraîner les roues avant via des joints homocinétiques Rzeppa qui sont particulièrement adaptés à la transmission de puissance.

Avec deux moteurs, vous avez besoin de 2 transmissions. Lou Fageol a utilisé les boîtes de vitesses manuelles à 4 rapports de la Porsche 356. La particularité était de les relier ensemble à un seul embrayage à et un seul accélérateur.

Le problème de monter 2 moteurs dans une voiture est le fait qu’ils soient bien synchronisés.

Fageol a ainsi créé un système innovant basé sur une seule pédale d’embrayage et un seul levier de vitesses avec un système de tringlerie les reliant aux 2 transmissions. Il prétendait avec raison qu’un moteur ne pouvait pas fonctionner différemment que l’autre car ils sont reliés aux pneus eux-mêmes en contact avec la route.

Son poids était de seulement 726 kg. Son empattement mesurait 2,29 m et sa hauteur était de 1,30 m.

Afin de gagner de la puissance, Fageol a travaillé sur différentes configurations de compresseur jusqu’à ce qu’il trouve une idée brillante. En effet, durant les premières courses, il utilisait des courroies pour entrainer les compresseurs. Ces dernières cassaient et il devait les changer de manière préventive à chaque ravitaillement.

Pour solutionner ce problème, il entrainait les ventilateurs avec des moteurs de tronçonneuse McCullough relié par des chaines afin d’apporter encore plus de compression d’air afin que les moteurs délivrent plus de puissance. Il utilisait des compresseurs Pepco.

Ces moteurs ont été couplés avec les 2 moteurs Porsche, faisant de cette voiture un engin de course à 4 moteurs.

Le démarrage des moteurs se faisaient via un seul bouton poussoir. Les 2 autres moteurs de tronçonneuse se démarrent dans le cockpit via des cordes de démarrage.

La méthode utilisée par Lou Fageol pour aborder un virage était la technique du « talon pointe », jouant ainsi sur les pédales. Le système de Flageol comptait une seule pédale en plus de l’embrayage qui avait une double fonction de frein et d’accélérateur : pour freiner il fallait appuyer sur la pédale, pour accélérer, il fallait soulever le pied.

La voiture pouvait atteindre 210 km/h alors que Fageol pensait atteindre 240 km/h.

Des pilotes de course Porsche ont pu testé la voiture comme Huschke von Hanstein qui a été impressionné par la performance de 2 moteurs Porsche de série.

Participation à de nombreuses courses automobiles
La voiture a participé à sa première course en 1953 sur la base aérienne militaire de Sowega à Albany en Géorgie (USA). La voiture s’est classée à la seconde place dans sa catégorie durant les préliminaires et la course.

Durant les saisons 1954 et 1955, la voiture a participé à quelques courses. En mai 1954, la voiture était en tête à Cumberland jusqu’à ce qu’elle rencontre un problème technique.

Un mois plus tard, elle termina à la 3ème place derrière 2 Ferrari dotées de moteur de 4 l sur la base aérienne militaire d’Atterbury à Columbus dans l’Ohio.

En juin 1954, elle était première avec une nouvelle configuration de compression dans la course de la base aérienne de Westover dans le Massachusetts avant d’abandonner.

Le mois suivant, la voiture a terminé la course de cote de Giants Despair à la 3ème place en Pennsylvanie. En septembre 1954, la voiture a terminé 1àème à Watkins Glen et en novembre elle a abandonné à la course de la base aérienne de March à Riverside en Californie.

Sa dernière course fut à celle de Pebble Beach en avril 1955. La voiture y fut détruite lors d’un double accident dans un virage, où elle a glissé puis a fini sur le toit. Ensuite, la voiture a été percutée par une autre voiture de course qui elle aussi avait perdu le contrôle. Plus de peur que de mal pour Fageol qui est sorti de la voiture avec quelques blessures mineures.

En 1958, il prit sa retraite et retourna à San Diego. Il participa pour la dernière fois à une course automobile à Pomona le 6 mars 1960 avec une voiture en fibre de verre Devin et motorisée par un moteur Fageol 44 (Crossley) avec un transaxle Porsche modifié afin d’avoir 5 rapports en éliminant la marche arrière. Durant la course, il a eu un gros accident dans un virage, finissant à l’envers sur la tête,  le poussant à arrêter définitivement la course automobile.

Il décéda d’une crise cardiaque le 17 janvier 1961. Ses innovations ont permis à de nouvelles technologies de voir le jour et par la suite des voitures légendaires sont nées comme la Porsche 959 ou l’Audi quattro.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Livre Durchgeboxt (VW – Porsche) de Thomas Braun – Schneider Media | 4Legend.com – AudiPassion.com

Leave a Reply