15 août 2022

Audi Hungaria est le deuxième site Audi neutre en carbone

Audi Hungaria est le deuxième site Audi neutre en carbone

Le mercredi 7 octobre 2020, Audi Hungaria, en coopération avec E.ON Hungaria, a officiellement mis en service la plus grande installation de toiture photovoltaïque d’Europe. Depuis le début de l’année, le site de Győr n’utilise que de l’énergie verte. En 2012, l’usine hongroise d’Audi a ouvert une installation géothermique pour répondre à la plupart de ses besoins en chaleur. Le reste est compensé par des certificats de biogaz. Audi Hungaria est ainsi le deuxième des cinq sites de production Audi à atteindre un bilan carbone neutre.

« Nous avons un objectif clair : que tous les sites Audi aient un fonctionnement neutre en carbone d’ici 2025 », déclare Peter Kössler, membre du directoire d’AUDI AG en charge de la production et président de la commission de surveillance d’AUDI HUNGARIA Zrt. « En convertissant nos usines aux énergies renouvelables, nous apportons une contribution importante à la lutte contre le changement climatique. »

Après Audi Brussels, reconverti en 2018, le deuxième des cinq sites Audi a désormais atteint cet objectif. Toutes les mesures de réduction de l’empreinte écologique sur les sites Audi, en production et en logistique sont regroupées sous Mission:Zero. L’accent est mis sur les défis clés d’Audi : la décarbonisation, l’utilisation de l’eau, l’utilisation efficace des ressources et la biodiversité. Audi a déjà atteint un objectif intermédiaire important dans le domaine de la décarbonisation : depuis le début de cette année, toutes les usines Audi n’utilisent que de l’énergie verte.

« La durabilité est essentielle pour Audi Hungaria. Le parc solaire contribue à notre réalisation d’un bilan carbone neutre. Il est très important pour nous de rendre notre production de plus en plus respectueuse de l’environnement et de réduire continuellement l’empreinte écologique de nos activités », déclare Alfons Dintner, PDG d’Audi Hungaria.

Audi réduit constamment les besoins énergétiques de ses sites. Rien qu’en 2019, Audi Hungaria a économisé plus de 18 000 mégawattheures d’énergie et évité des émissions de CO2 s’élevant à près de 5750 tonnes grâce à de nombreuses mesures d’efficjence. De plus, le site de Győr en Hongrie est engagé dans la décarbonisation au moyen de trois mécanismes. Le premier est le passage à l’énergie verte, qui a eu lieu grâce à la mise en service de la plus grande installation de toiture photovoltaïque d’Europe et à la fourniture d’électricité à partir de sources renouvelables. L’installation, construite en coopération avec E.ON Hungaria, a été installée sur les toits des deux centres logistiques de l’usine. Ce parc d’énergie solaire, d’une superficie d’environ 160 000 mètres carrés, se compose de 36 400 cellules solaires et offre une performance maximale de douze mégawatts. Karten Wildberger, membre du directoire de E.ON, déclare : « Ce projet représente à bien des égards ce qui est nécessaire pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Pour ce faire, nous devons reconstruire les systèmes énergétiques dans les zones urbaines et dans l’industrie vers des systèmes neutres en CO2. Je considère le projet avec notre partenaire Audi comme une étape importante dans notre effort pour créer le monde de l’énergie durable de demain et j’espère qu’il sera suivi par d’autres projets de ce type. »

La deuxième mesure est l’approvisionnement en énergie géothermique. Depuis 2012, Audi Hungaria utilise cette source pour l’essentiel de ses besoins en chaleur sur le site. La centrale géothermique de Győr répond à environ 70% de la demande. La chaleur restante est générée par le gaz naturel, avec une neutralité carbone assurée grâce aux certificats de biogaz. Audi Hungaria est le plus gros utilisateur d’énergie géothermique industrielle en Hongrie. La centrale a une production annuelle d’au moins 82 000 mégawattheures d’énergie thermique. Depuis 2015, l’entreprise utilise 250 gigawattheures d’énergie géothermique, réduisant les émissions de CO2 de 50 000 tonnes.

Les émissions de carbone qui sont actuellement inévitables, par exemple celles des installations d’essais moteurs, sont compensées par Audi Hungaria au moyen de crédits carbone reconnus et certifiés au niveau international. Il s’agit du troisième mécanisme, qui représente environ cinq pour cent des émissions de carbone.

Audi travaille en permanence à réduire l’empreinte écologique de ses sites. L’entreprise est également engagée au-delà des portes de ses usines. Depuis 2017, le transport ferroviaire logistique d’Audi – effectué avec la Deutsche Bahn – est en grande partie neutre en carbone. Grâce au passage au produit «DBeco plus» de DB Cargo, l’entreprise a économisé plus de 13 000 tonnes de CO2 par an. Depuis 2010, le soi-disant «train vert» circule entre Ingolstadt et le port de chargement d’Emden en mer du Nord. Depuis 2012, des «trains verts» sont également en service sur le trajet de l’usine Audi de Neckarsulm à Emden. Depuis 2019, Audi compense également les trajets entre les usines d’Ingolstadt, de Győr et de Bruxelles, étant le site de production de l’Audi e-tron.

Photos : Audi

About The Author

Related posts

Leave a Reply