Épisode 3 – Restauration d’une Porsche 911 Carrera 3.2 Clubsport de 1988 par le Centre Porsche Rouen – Concours de Restauration Classic 2017

Épisode 3 – Restauration d’une Porsche 911 Carrera 3.2 Clubsport de 1988 par le Centre Porsche Rouen – Concours de Restauration Classic 2017

ad-728-mannes

Après vous avoir précédemment présenté le projet et le démontage, passons à la deuxième étape de la restauration de la Porsche 911 Carrera 3.2 Clubsport de 1988 par le Centre Porsche Rouen pour le Concours de Restauration Classic 2017 : la réparation, le traitement et la peinture des éléments de carrosserie et de la caisse.

Réparations
Après que la voiture ait été entièrement démontée et après avoir identifié toutes les réparations à faire, le temps ayant fait son œuvre et certaines modifications ayant été apportées, la première grosse étape consistait à effectuer les réparations.

La carrosserie étant nue, elle a été fixée sur un support mobile permettant de retourner la carrosserie afin de pourvoir facilement travailler dessus. Cela ressemble à un gros tournebroche.

Cette voiture ayant été préparée pour faire du circuit, certaines modifications ont été apportées afin de fixer un arceau cage soudé à la caisse, une barre anti-rapprochement et un harnais conducteur via des œillets de fixation.

Il a fallu supprimer les supports de l’arceau et de la barre anti-rapprochement. Le harnais était fixé sur une plaque derrière le siège conducteur et a dû être enlevée. Suite à sa découpe dans le plancher, elle a été remplacée par une tôle d’origine et soudée au plancher. Une fois les travaux terminés avec l’apprêt, cette réparation n’est pas décelable.

La tôlerie générale de la caisse a dû aussi être faite. Des petites bosses présentes sur le plancher, sur les ailes et sur la jupe arrière ont été redressées.

D’autres travaux de tôlerie concernaient la découpe et le remplacement du tirant de porte, car la tôle était arrachée. L’intérieur de la porte a donc été découpé et une nouvelle doublure de porte a dû être fabriquée pour la remplacer.

Sablage, décapage et ponçage
La deuxième étape est une étape assez fastidieuse : il faut poncer entièrement la carrosserie, les éléments démontables comme les portes, les capots, les pare-chocs, les bas de caisse.

Des points de corrosion ont été identifiés au niveau de la baie de pare-brise, du plancher et à d’autres endroits sous la voiture. Un sablage de ces points de corrosion a été effectué afin de rendre à nue la carrosserie.

La carrosserie étant facilement accessible sur son support, les passages de roue et le dessous de la caisse ont été décapés afin de préparer la suite des travaux.

Vue que l’intérieur a été entièrement démonté, les isolants acoustiques ont été retirés. Mais leur colle devait être enlevé pour une qualité parfaite.

Ainsi tout l’intérieur a dû être méticuleusement poncé et cela a duré pas mal de temps pour que tout soit lisse.

Les entrées du compartiment moteur et du coffre ainsi que l’ensemble du compartiment moteur ont aussi été poncés.

La carrosserie a été entièrement préparée et poncée pour gommer toutes les imperfections.

Apprêt
La troisième étape était l’apprêt des pièces de carrosserie et de la caisse nue. Après que les pièces et que la caisse ont été décapées et poncées, il a fallu préparer toute la carrosserie pour qu’elle soit parfaite. Une première couche d’apprêt a été appliquée pour préparer la peinture et permettre de refaire les joints.

Réfection des joints
La quatrième étape a été la réfection des joints sous la voiture. Ces joints permettent de garantir l’étanchéité de la voiture, aux endroits où l’eau pourrait s’infiltrer.

Ils sont appliqués au pinceau autour de tous les éléments sensibles autant à l’intérieur de la voiture au niveau du plancher qu’en-dessous à l’extérieur.

Peinture
La dernière étape était la peinture de tous les éléments ainsi que de la carrosserie. La caisse est placée dans une cabine à peinture afin d’être entièrement peinte dans sa teinte d’origine, le noir.

Mais avant, différentes couches de peinture (apprêt, primaire) sont appliquées sur les éléments démontables puis sur la caisse, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Des périodes de séchages sont réalisées entre chaque couche.

Dans le prochain épisode, la carrosserie sera entièrement repeinte et le travail de remontage débutera tout comme la remise à neuf du moteur. Suite à la demande de nombreux lecteurs, je vous communiquerai à la fin des travaux le temps total passé sur cette grosse restauration.

Photos : Centre Porsche Rouen

Articles sur la restauration de la Porsche 911 Carrera 3.2 Clubsport de 1988
Épisode 1
Épisode 2
Épisode 3
Épisode 4
Episode 5
Episode 6

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply