Audi 90 quattro IMSA-GTO 1989

Audi 90 quattro IMSA-GTO 1989

Quand au milieu des années 80 la FIA décide de bannir les surpuissantes Groupe B en championnat du monde des rallyes, bon nombre de constructeurs impliqués dans cette discipline sont contraints à revoir leur programme sportif. Si Lancia, Ford et Toyota, entre autres, trouvent dans leur gamme de modèles le moyen de continuer dans le rallye, d’autres constructeurs comme Peugeot et Audi choisissent de s’expatrier en Rallye-raid ou en Grand Tourisme.

La marque d’Ingolstadt trouve alors dans le territoire américain et plus particulièrement dans le championnat TransAm un excellent moyen pour promouvoir ses produits. C’est donc avant tout pour des raisons commerciales qu’Audi élabore et engage trois 200 quattro avec un succès retentissant outre-atlantique. En effet après 8 victoires sur 13 courses courues la marque aux quatre anneaux s’impose aux championnats pilotes et constructeurs. C’est donc tout naturellement que Audi prend la décision de passer à l’IMSA et à la catégorie GTO, discipline dont la réglementation technique est plus libérale qu’en TransAm.

Pour lutter contre les Chevrolet Camaro et Beratta et autres Lincoln Mercury Cougar XR-7, Audi développe une nouvelle machine en remplacement des 200 quattro. Deux 90 quattro sont alors construites. Comme les Audi TransAm les 90 quattro sont bâties autour d’un châssis tubulaire recouvert d’une carrosserie en polyester dont les lignes reprennent obligatoirement le dessin d’origine.

Pour propulser la caisse, c’est le 5 cylindres en ligne simple turbo qui est choisi. D’une cylindrée de 2,2 litres ce bloc délivre pas moins de 720 chevaux pour un couple phénoménal de 60 mkg. Pour faire passer toute la cavalerie au sol il est fait appel à une transmission intégrale et une boîte de vitesses à 6 rapports. L’assise de la voiture s’effectue par le biais de suspensions à doubles triangles et d’amortisseurs à gaz à l’avant comme à l’arrière. Côté pneumatiques les Audi 90 quattro sont montées sur des Goodyear de 17″.

Les débuts en course des GT allemandes ont lieu à Miami, deuxième manche du championnat IMSA GT 1989. Manquant encore de mise au point et de fiabilité les deux voitures pilotées par Hurley Haywood et Hans Stuck abandonnent rapidement après respectivement 11 et 19 tours. Mais dès le quatrième round sur le circuit de Summit Point les choses rentrent dans l’ordre et Stuck et Haywood signent là un superbe doublé devant les deux Cougar XR-7 du jack Roush Racing. Suivent six autres victoires dont quatre doublés à Topeka, Sears Point,Watkins Glen et Laguna Seca. Mais à l’heure de faire les comptes en fin de saison Audi paye cher les forfaits de Daytona et Sebring en début de championnat. Finalement la marque germanique s’incline dans les championnats pilotes et constructeurs derrière « le clan » des Lincoln / Mercury.

Malheureusement cet échec (entre autre) aura pour conséquence le retrait d’Audi de l’IMSA, le manufacturier d’Ingolstadt s’en retournant en Europe s’impliquer dans le championnat DTM. Il faudra attendre la saison 2000 pour revoir Audi faire son retour de manière officielle en endurance sur le territoire américain, ce sera au travers de l’ALMS avec l’Audi R8.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply