Essais exclusifs sur 20 000 km du pneu hiver Goodyear UltraGrip 9+ – Excellent!

Essais exclusifs sur 20 000 km du pneu hiver Goodyear UltraGrip 9+ – Excellent!

Pour la saison hivernale 2019-2020, le nouveau pneu hiver Goodyear UltraGrip 9+ a été choisi pour des essais de longue durée et sur plus de 20 000 km à travers l’Europe centrale dans diverses situations climatiques. Alors que vaut ce nouveau pneu hiver face à ses principaux concurrents haut de gamme comme Michelin, Dunlop ou Continental?

Conditions des essais
Essayer des pneus lors d’un évènement presse permet de se faire un premier avis, notamment lors d’ateliers de freinage et des séances de roulage. Mais ce n’est que durant un petit laps de temps empêchant de se faire un réal avis sur une utilisation quotidienne. Les essais de longue durée sont parfaits pour se faire un avis objectif car pour ma part ils se déroulent sur une utilisation quotidienne pour les trajets domicile-travail, professionnels, vacances et week-ends.

Les 20 000 km – parcourus en 4 mois entre novembre 2019 et février 2020 – ont été réalisés en France, en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg et en Belgique sur différents types de routes, allant de la ville aux petits chemins de campagne et en montagne jusqu’aux nationales et autoroutes en passant par les départementales. La voiture utilisée était une Volkswagen Golf SW chaussée de pneus hiver Goodyear UltraGrip 9+ en 205/55 R16 91H (achetés neufs dans le commerce).

Les conditions de roulage étaient variées : sol sec, sol humide, neige, glace, boue, températures allant de -9°C à 22°C. Différentes conditions extrêmes ont également été rencontrées, notamment sur autoroutes avec des tempêtes de neige et des orages assez forts accompagnés de vents violents.

Présentation du pneu hiver Goodyear UltraGrip 9+
Le pneu hiver Goodyear UltraGrip 9+ est une évolution majeure de l’Ultragrip 9, intégrant de nouvelles technologies afin d’offrir plus de grip et d’efficience. Ce nouveau pneu, apparu à l’hiver 2019-2020, est avant-tout destiné aux voitures citadines, compactes et petites berlines. Un nouveau mélange permet d’améliorer l’élasticité de la gomme du pneu hiver à basse température, permettant une meilleure accroche, notamment sur la neige et sur la glace.

Sa technologie Mileage Plus protège le pneu des fissures et du détachement de particules de caoutchouc causées par des conditions de route difficiles. Cela se traduit par une meilleure performance kilométrique que nous avons pu tester durant plus de 20 000 km.

L’UltraGrip 9+ intègre également la technologie Winter Grip, qui lui confère la même excellente adhérence sur la neige et sur le verglas.

Essais de longue durée
Après 4 mois d’utilisation de ces pneus durant cet hiver, j’ai eu l’occasion de découvrir un pneu sur lequel je n’aurai pas forcément choisi en premier face à d’autres concurrents. Et je le regrette aujourd’hui car il se classe en haut du classement pour différentes raisons que vous allez découvrir dans ce retour d’expérience.

Goodyear a une très forte expérience dans la conception de pneus automobiles, avec des pneus été et hiver très performants et de plus en plus efficients.

Le pneu Goodyear UltraGrip 9+ est un vrai pneu hiver qui se montre très polyvalent et performant.

Sur route sèche
La majorité de son utilisation a été faite sur route sèche froide, en dessous de 7°C, principalement sur routes départementales et nationales. Au quotidien, il se comporte très bien avec un bruit peu perceptible. Les distances de freinage, même parfois en cas d’urgence, ont toujours été très bonnes et efficaces, permettant de s’arrêter en toute sécurité.

La tenue de route, même à très hautes vitesses (notamment sur les autoroutes allemandes à maxi 207 km/h), est excellente. Même avec des températures plus douces dépassant les 20°C, le grip est toujours bien présent, le pneu n’offrant pas la sensation de chewing-gum qui se ressentait sur d’anciens pneus hiver.

Sur route humide
C’est dans des conditions climatiques exceptionnelles lors par exemple d’une tempête sur autoroute que l’on peut se rendre compte de l’efficacité d’un pneu. J’ai rencontré ce cas à plusieurs reprises en France et en Allemagne où les risques d’aquaplaning étaient très forts. Quand vous roulez sur autoroute à 170 km/h (outre-Rhin) et qu’une pluie diluvienne s’abat d’un coup, cela fait tout drôle, surtout avec une simple traction et à des températures loin d’être faibles. La voiture s’est ainsi parfaitement comportée grâce aux pneus en passant parfois dans des retenues d’eau pouvant être dangereuses avec des pneus usés ou moins performants.

Sur les trajets quotidiens, les passages dans des zones humides ont confirmé ce bon grip et l’excellente évacuation de l’eau sur les côtés et derrière. La voiture reste bien en ligne, en prenant soin de débrayer en les traversant.

A des températures plus basses, proches de 1°C , le comportement est également exemplaire, même avec plus de 19 000 km parcourus.

Au-delà de la tenue de route, le freinage est très sécurisant, même en cas de fortes pluies mais sans aller dans des cas extrêmes ou la voiture peu perdre sa trajectoire et sa motricité. Ces pneus ont tout de même des limites que je n’ai pas eu l’occasion de trop tester, les cas rencontrés étant déjà bien au-delà du normal.

Le seul point négatif est le manque de grip parfois rencontré à un démarrage en côte ou suite à un arrêt au stop. Les pneus avant ont parfois patiné sans raison, ce que je n’avais pas eu avec des pneus hiver précédents. La cause reste à ce jour inconnu.

Sur neige et sur verglas/glace
Mes conditions habituelles de circulation sont sur sol sec et humide. Mais il m’est arrivé à plusieurs reprises de rouler sur neige et verglas que cela soit en montagne et en plaine.

C’est la partie la plus intéressante des essais car un pneu hiver est conçu pour offrir un excellent grip sur la neige, autant pour accélérer que pour freiner. Quand on roule sur la neige, on se doit d’avoir 4 pneus adaptés comme les Goodyear UltraGrip 9+ afin d’offrir une sécurité aux occupants de la voiture mais aussi aux autres usagers de la route.

En montagne, sur de petites routes enneigées, pentues et non salées, le grip des pneus a montré des performances exceptionnelles qui m’ont surpris. Là où l’adhérence avec certains précédents pneus hiver était limite, devant parfois chaîner, les pneus hiver Goodyear se sont montrés endurants et efficaces. Idem en descente et dans des virages pris un peu vite afin de tester le grip latéral des pneus.

Très récemment, j’ai dû rouler plusieurs centaines de kilomètres en pleine tempête de neige sur des autoroutes allemandes avec des températures oscillant entre -1°C et 1°C avec de la neige restant sur la chaussée. Ces chutes étant soudaines, les chasse-neiges n’avaient pas eu le temps de passer sur les 3 voies. Pour ceux qui ont l’habitude de rouler en semaine en Allemagne, notamment sur l’A6 et l’A8, vous savez que le trafic important des camions venus de l’Est oblige de rester fréquemment sur la voie de gauche (2 x 2 voies) ou au milieu (2 x 3 voies).

Rouler sur autoroute en Allemagne n’est pas aussi tranquille qu’en France, avec plus d’anticipation et des freinages parfois assez brusques. Quand il se met fortement à neiger, la chaussée est humide avec de la neige fondue et parfois avec une petite épaisseur de neige qui augmente au fil des kilomètres sur la 3ème voie moins utilisée.

Il est parfois nécessaire de l’emprunter afin de doubler des véhicules roulant en-dessous de 60 km/h. En changeant de voie, on sent une différence de grip plus inquiétante. En faisant attention la voiture reste bien dans la trajectoire grâce à la bonne adhérence des pneus hiver. C’est dans ces circonstances que l’on est heureux d’avoir de bons pneus hiver offrant sécurité et grip même dans des conditions exceptionnelles.

Le freinage est également très bon, que cela soit sur la neige fraîche, tassée voire fondue. Les distances de freinage sont assez courtes et rassurantes.

Toutes les conditions neigeuses ont été rencontrées durant 4 mois, permettant de tester les limites du pneu, sur sol plat comme en pente.

Le grip latéral est excellent, la voiture garde parfaitement sa trajectoire et sa motricité, notamment en courbe. La nouvelle technologie Winter Grip fonctionne ainsi très bien.

Sur verglas à faible vitesse, les pneus hiver accrochent bien, via leur profil en V, notamment lors de virages prononcés, ce qui est assez rassurant. Mais attention à la vitesse car le verglas reste assez traitre même avec les pneus adéquats.

Une usure faible
Le point le plus surveillé était l’usure. C’est sur ce point que la surprise est totale : les ingénieurs de Goodyear ont réalisé un excellent travail sur la longévité du pneu qui s’use très doucement, du moins sur 20 000 km. Les pneus arrière sont quasi neufs (7,9 mm) et à l’avant usés de seulement 1 mm (7 mm). A l’état neufs, la profondeur de la bande de roulement du pneu hiver est de 8 mm.

La bande roulement possède des marquages en forme d’étoile qui indiquent l’usure. Est-ce utile? Peut-être quand le pneu est totalement usé, mais je préfère les instruments de mesure classiques pour voir l’épaisseur de la gomme restante.

Un bruit faible
Le bruit généré par les pneus est assez faible, ce qui est un bon point car l’attention du conducteur n’est pas attiré par le bruit de roulement et les passagers peuvent écouter tranquillement de la musique ou discuter entre eux.

Économie de carburant
Sur ce facteur, c’est difficile de se prononcer car c’est imperceptible et personnellement c’est plus du marketing qu’une réalité.

Bilan après 20 000 km et 4 mois d’essais
Cet essai de pneu hiver a été le plus extrême avec des conditions climatiques totalement opposées au fil des mois : un temps automnal, printanier et enfin hivernal avec des températures oscillant entre -9°C à 22°C. Ce gap de température est inattendu, surtout en hiver où les températures sont généralement basses, en dessous de 7°C. Pourtant les pneus Goodyear UltraGrip 9+ se sont très bien comportés en toutes situations.

Ce nouveau pneu hiver n’a pas été présenté aux médias lors d’un évènement permettant de l’essayer. A ce jour, il n’y a pas eu de test et de comparatif de ce pneu qui est peu mis en avant. Et pourtant il le mérite!

Chaque année, les pneus hiver de rang 1 comme ceux de Michelin, Dunlop, Goodyear, Continental, Hankook, Nokian, Pirelli évoluent en terme de technologies et de performances. Le pneu hiver idéal n’existe pas, il s’agit de compromis par rapport à son utilisation.

Pour ma part, roulant beaucoup dans différents pays et dans différentes conditions, je recherche des pneus offrant les meilleures performances globales : longévité et grip. Certains pneus hiver peuvent être excellents sur la neige et le verglas, notamment entre 8 et 4 mm d’usure, mais après leurs performances peuvent se dégrader. Certains sont meilleurs sur sol humide que sur de la neige et inversement. C’est notamment le cas des pneus Continental WinterContact TS 860 qui sont bons à l’état neuf mais qui dont les performances se dégradent au fil des kilomètres. D’autres fabricants ont misé sur la longévité tout en offrant des performances durables comme Michelin avec son Alpin 6.

Après plus de 20 00 km parcouru, je ne peux que vous conseiller ces pneus hiver, offrant un excellent rapport qualité prix et un excellent grip en toutes circonstances, notamment sur la neige et même sur la glace. La tenue de route sur le mouillé est excellente et parmi les meilleures du marché actuel.

La longévité est aussi au-rendez-vous. Les mesures faites à plus de 20 000 km donnaient 7 mm à l’avant et 7,9 mm à l’arrière. Autant vous dire que ces pneus ne s’usent pas vite ce qui laisse présager une longévité de plus de 50 000 km. L’inconnue reste les performances en-dessous de 6 mm voire 4 mm.

Avec mon retour d’expérience, il assez similaire au pneu hiver Michelin Alpin 6 en terme de grip et semble offrir plus d’efficience. Il surpasse le Continental WinterContact TS 860, remplacé la saison prochaine par le nouveau TS 870 ayant pour ambition de dominer le marché.

Goodyear a mis la barre très haute avec son nouveau pneu hiver qui offre d’excellentes performances globales, même dans des cas extrêmes lors d’une tempête de neige et un orage violent.

Photos : 4Legend.com – Vidéos : Goodyear

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply