Porsche 935/78-81 Moby Dick de 1981 – 2 exemplaires construits

Porsche 935/78-81 Moby Dick de 1981 – 2 exemplaires construits

Une très rare Porsche 935 Moby Dick était présente au salon Rétromobile 2020, avec la livrée spécifique Momo/Pentouse, pilotée au championnat IMSA 1981 par Gianpiero Moretti. Il s’agit de la Porsche 935/78-81 Moby Dick (châssis JR-001) conçue par Reinhold Joest et reprenant l’apparence de la célèbre 935/78 Moby Dick conçue par Porsche. Un second châssis a été construit en 1982 par Joest, ayant une fin tragique en 1983.

Porsche 935/78 Moby Dick
Porsche a toujours su développer des voitures de course au design incroyable – pour son équipe d’usine ou pour des clients – permettant de meilleures performances et surtout d’obtenir des victoires ayant participé grandement à sa renommée.

C’était notamment le cas dans les années 1970 et 1980 : le constructeur allemand fournissait de nombreuses pièces détachées pour certains constructeurs de voitures de course comme Kremer et ses fameuses 935 K3 qui les fabriquait entièrement pour des équipes privées. Crée par l’ingénieur de talent Norbert Singer, la 935 était basée sur une Porsche 911 turbo type 930 qui a été fortement élargie et adaptée pour la course avec un moteur Flat 6 turbo survitaminé.

À chaque extrémité de la structure de base, des sous-cadres en aluminium ont été boulonnés pour soutenir la suspension avant et arrière ainsi que le moteur six cylindres à plat turbo. Le châssis léger était revêtu d’une carrosserie très aérodynamique.

La version ultime de la 935 est une voiture de course légendaire ayant marqué l’esprit de nombreux fans automobiles : la Porsche 935/78 Moby Dick de 1978 engagée en Groupe 5 qui avait tout d’extrême : carrosserie allongée et élargie à faible traînée ressemblant à une baleine blanche (d’où son surnom inspiré du titre du roman d’Herman Melville), moteur Flat 6 biturbo de 3,2 l développant 845 ch et 800 Nm, vitesse maximale de 366 km/h. Porsche avait pour objectif de remporter les 24 Heures du Mans 1978 avec cette voiture, terminant au final 8ème au classement général. Un second châssis a également été créé afin de fournir des pièces détachées sans pour autant être roulant.

Conception d’une nouvelle 935 Moby Dick par Joest : JR-001
Après le succès des Porsche 935 à la fin des années 1970, un nouveau développement a été réalisé indépendamment en 1981 par Joest Racing, donnant naissance à la Porsche 935/78-81 (châssis JR-001 & JR-002).

Porsche a ainsi fait plaisir à son client favori et privilégié : Joest Racing créé par Reinhold Joest. En effet, Porsche a fourni à Joest Racing les plans de sa 935 Moby Dick de 1978. L’objectif de Reinhold Joest était de construire deux exemplaires dans son atelier pour l’engager durant la saison 1981.

Le moteur de la 935 Moby Dick était spécifique et Porsche en garda l’exclusivité. Joest Racing a du se contenter du moteur de la 935 « normale » – disponible en différentes cylindrées (de 2,6 à 3,3 litres) avec 1 ou 2 turbos et adapté aux différentes réglementations en fonction du poids total du véhicule.

En 1981, la plupart des équipes utilisaient le plus gros moteur disponible car il produisait suffisamment de puissance pour surmonter la pénalité de poids associée. Le choix s’est ainsi porté sur le moteur biturbo de la plus grosse cylindrée : le 3,2 litres développant entre 700 et 800 ch. Le poids minimum de la nouvelle 935/78-81 était de 1 025 kg.

Dénommée 935/78-81 (parfois appelée 935/81), la nouvelle voiture de course Moby Dick conçue par Reinhold Joest a fait ses débuts durant la première manche du championnat DRM (Deutsche Rennsport Meisterschaft) à Zolder le 22/03/1981, pilotée par Jochen Mass. Il a terminé troisième dans cette course très prisée à l’époque.

La voiture a ensuite été acheminée aux États-Unis, livrée à l’américain d’origine italienne : Gianpiero Moretti.

Son équipe a engagé cette voiture dans le championnat nord-américain de l’IMSA avec une nouvelle décoration emblématique rouge et jaune mettant en avant les sponsors principaux Momo et Penthouse, Momo étant la société créée en 1964 par Gianpiero Moretti en Italie.

L’équipe de course Momo Penthouse Racing de Gianpiero Moretti n’est pas à sa première Porsche 935, d’autres ayant été engagées auparavant sous les mêmes couleurs.

La Porsche 935/81 de Moretti a réalisé de belles performances en 1981 en remportant deux deuxièmes places mais malheureusement aucune victoire : 6 heures de Riverside le 26/04 (14ème place), 200 Miles de Lime Rock le 24/05 (4ème place), Trophée Norisring le 28/06 (5ème place), DRM Norisring le 28/06 (2ème place), 6 heures de Watkins Glen le 12/07 (6ème place), 100 Miles de Sears Point le 26/07 (4ème place), 100 Miles de Portland le 02/08 (2ème place), 6 heures de Mosport le 16/08 (26ème place), 500 Miles Road America le 23/08 (5ème place) et 150 Miles Road Atlanta le 13/09 (22ème place).

La voiture est revenue en Europe en 1982 pour les 6 heures de Silverstone le 16/05 finissant 7ème, le DRM Wunstorf le 06/06 (5ème place), le DRM Norisring le 27/06 (abandon suite à un accident), 1000 km de Spa le 05/09 (7ème place), les 1000 km de Mugello le 19/09 (8ème place).

Elle est ensuite partie en Afrique du Sud pour les 9 heures de Kyalami, terminant à la 5ème position.

Un second exemplaire en 1982 : JR-002
Pour la saison 1982, un deuxième véhicule (JR-002) a été construit par Joest et mis à la disposition de John Fitzpatrick. Ce modèle différe du premier par des portes plus larges et par une immense entrée d’air type NACA au niveau des portes pour les premières courses. Sous les couleurs bleues de JDavid, il l’a partagé avec David Hobbs aux 24 Heures du Mans 1982 (les 19 & 20 juin), terminant à la quatrième place au classement général et premier de la catégorie IMSA GTX. Elle a ensuite été engagée au DRM Norisring le 27/06/1982, ne terminant pas la course à cause d’une collision. Elle a participé par la suite participé aux 6 heures de Kyalami le 6 novembre 1982. Le 28 novembre, elle a terminé à la 2ème place aux 3 heures de Daytona pour la finale de l’IMSA.

1983 : une année tragique mettant fin à leur engagement
En 1983, les participations de ces deux 935 Moby Dick créées par Reinhold Joest étaient plus faibles aux États-Unis. La JR-001 a ouvert la saison aux 500 km de Road Atlanta le 10 avril 1983 en terminant 3ème.

Les deux voitures ont ensuite participé aux 6 heures de Riverside qui furent tragiques : le pilote Rolf Stommelen (avec comme second pilote Derek Bell) se tua au volant du véhicule JR-002 suite à une sortie de piste le 24 avril 1983. La cause était une rupture de l’aileron provoquant le décollage de la voiture suivi de tonneaux et d’un début de feu. Il n’avait pas survécu à ses blessures. La JR-001 y participait également, terminant sur le podium à la 3ème place.

Cet épisode tragique a scellé le sort des 935 Moby Dick de Joest. Moretti a arrêté l’engagement de sa version quelques mois plus tard après avoir pris livraison d’une nouvelle voiture de course. La nouvelle Porsche 956 était commercialisée, rendant la 935 Moby Dick obsolète.

Les dernières courses de la JR-001 étaient les 6 heures de Mid-Ohio le 19/06/1983 (6ème place), les 3 heures de Sears Point le 24/07/1983 (7ème place) et les 3 heures de Portland le 31/07/1983 (abandon).

Alors que la JR-002 a été détruite et jamais refaite, la JR-001 est la seule survivante et a traversé les décennies. Elle a fini par être repeinte en blanc et utlisée lors de courses amateurs. Elle fut mise en vente en 2011 au salon Rétromobile.

Récemment, la voiture a été totalement restaurée et repeinte aux couleurs Momo de 1981. Elle était exposée au salon Rétromobile 2020 pour sa mise en vente, permettant de la revoir avec sa superbe décoration.

Photos : 4Legend.com / Porsche / Joest Racing / Momo / DR

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply