ad-728-rotation
ad-728-rotation
Porsche trace la voie à suivre pour l’avenir avec des investissements massifs

Porsche trace la voie à suivre pour l’avenir avec des investissements massifs

ad-728-mannes

Nouveaux records de ventes, de chiffre d’affaires et de résultat : au cours de l’exercice 2017, Porsche AG a livré 246 375 véhicules au total (+ 4 %) et enregistré une hausse de 5 % de son chiffre d’affaires, à 23,5 milliards d’euros. Le résultat opérationnel s’établit à 4,1 milliards d’euros, en hausse de 7 % (2016 : 3,9 milliards d’euros), et la marge opérationnelle passe à 17,6 % (2016 : 17,4 %). Fin 2017, Porsche comptait un effectif total de 29 777 salariés, un chiffre en hausse de 8 % en glissement annuel.

« Les états comptables et financiers de l’exercice 2017 témoignent d’une année réussie et nous confortent dans notre stratégie. Le niveau élevé de nos bénéfices nous permet de mettre en œuvre un plan de développement ambitieux pour l’avenir, d’une ampleur inédite », a déclaré Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG, à l’occasion de la conférence de presse consacrée à l’annonce des résultats annuels. Outre l’augmentation substantielle des investissements ciblés sur les voitures de sport, qui constituent son cœur de métier, Porsche entend également doubler les ressources allouées aux domaines d’activité porteurs d’avenir. D’ici 2022, plus de 6 milliards d’euros seront investis dans l’électromobilité. Ces moyens seront consacrés notamment au développement de modèles dérivés de la Mission E, à l’hybridation et à l’électrification de la gamme existante, au développement d’infrastructures de chargement ou encore à la mobilité intelligente (Smart Mobility).

« Ces trois dernières années, nous avons enregistré une croissance de plus de 50 % de notre résultat opérationnel », souligne Lutz Meschke, Vice-président du Directoire, Directeur financier (CFO) et Directeur des systèmes d’information (DSI) du groupe. « Avec une marge opérationnelle de 17,6 %, Porsche figure parmi les constructeurs automobiles les plus rentables au monde. Cette rentabilité, nous la devons à l’amélioration continue de notre productivité, à la parfaite maîtrise et la gestion optimisée de nos coûts et à une gamme de produits exceptionnelle », poursuit-il. Pour Lutz Meschke, la digitalisation, l’électrification et la connectivité sont les trois principaux enjeux qui requièrent des investissements de grande ampleur. « Nous maintenons notre objectif stratégique qui est de réaliser une marge opérationnelle de 15 % minimum. Nous nous employons donc à générer un potentiel de croissance en dehors de notre activité automobile. À ce titre, nous nous attacherons à ce que les services numériques représentent à moyen terme un pourcentage à deux chiffres de notre chiffre d’affaires. »

Lutz Meschke se montre optimiste quant aux perspectives d’avenir : « Pour 2018, nous tablons sur le maintien à un niveau élevé du chiffre d’affaires et du volume des ventes. » Le lancement sur le marché de la Mission E, le premier modèle tout-électrique de la marque, devrait contribuer à dynamiser les ventes.

Des déclinaisons de la Mission E sont également prévues. Dès la semaine dernière, à l’occasion du salon de l’automobile de Genève, Porsche a présenté un concept car proche de la série, la Mission E Cross Turismo. Il s’agit d’un crossover (CUV) à motorisation électrique qui délivre une puissance de plus de 600 ch (440 kW), bénéficie d’une autonomie de plus de 500 km et atteint les 100 km/h départ arrêté en moins de 3,5 secondes. En seulement 4 minutes de chargement, son autonomie est d’une centaine de kilomètres.

Pour la décennie à venir, Porsche entend fonder son activité autour de trois axes : optimisation continue des moteurs thermiques, développement de modèles hybrides rechargeables et de sportives entièrement électriques, tout en restant fidèle à l’identité Porsche. « Les différentes régions du monde évolueront de manière différente. Pour faire face à cette période de transition qui s’annonce, nous entendons garder autant de souplesse que possible », a déclaré Oliver Blume.

À Genève, Porsche a également présenté la 911 GT3 RS. « La GT3 RS est dotée du plus puissant moteur atmosphérique actuellement disponible chez Porsche. », a déclaré Oliver Blume au sujet du fleuron des sportives de la gamme. La nouvelle ultra-sportive dotée d’un moteur de 4,0 litres délivre une puissance de 520 ch (383 kW), abat le 0 à 100 km/h en 3,2 secondes et atteint une vitesse de pointe de 312 km/h. Après la 911 GT3 et la 911 GT2 RS, c’est le troisième modèle GT homologué pour la route lancé par Porsche en l’espace d’un an.

Oliver Blume a également souligné le rôle de Porsche au sein de la société : « Nous ne considérons jamais notre réussite économique sans tenir compte du contexte dans lequel nous évoluons. Nous gardons toujours présents à l’esprit les aspects autres que financiers et assumons pleinement notre responsabilité sociétale. Pour nous, les enjeux économiques, écologiques et sociaux ne sont en rien contradictoires. Nous entendons conduire nos activités en accord avec tous ces impératifs. »

Oliver Blume cite comme exemple la formation : en 2017, 230 jeunes ont commencé une formation chez Porsche. Avec le lancement de la Mission E, le constructeur de voitures de sport entend augmenter à nouveau le nombre de postes d’apprentissage dans le domaine technique. Au nombre de 106 aujourd’hui, ils passeront à l’avenir à 156. Au total, Porsche compte aujourd’hui près de 750 postes d’apprentissage. Dans le cadre du dispositif de soutien et d’intégration pour les réfugiés mis en œuvre en Allemagne, Porsche propose également un parcours de formation initiale destiné aux candidats ayant de moindres chances de réussite, selon les critères de sélection habituels. Enfin, Porsche oeuvre aux côtés du réseau Don Bosco pour former des jeunes défavorisés en Afrique du Sud, aux Philippines et, depuis 2018, au Mexique.

En 2017, les fonds alloués par Porsche sous forme de dons ont atteint un total de plus de 6 millions d’euros. Ce sont ainsi quelque 200 initiatives dans le domaine environnemental, social, culturel, sportif, éducatif ou scientifique qui ont pu bénéficier de ses dons. Le constructeur de voitures de sport apporte également un soutien financier à des institutions culturelles et sportives locales comme le ballet de Stuttgart, l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig ou encore le projet « Turbo for Talents » destiné aux jeunes sportifs.

Le développement durable joue également un rôle majeur dans le cœur d’activité de Porsche. Depuis janvier 2017, Porsche AG utilise exclusivement de l’électricité verte. L’entreprise assure également la transition vers un bilan carbone neutre de sa logistique ferroviaire. En 2017, Porsche a été encore récompensé à plusieurs reprises dans le monde entier pour ses bâtiments répondant à des critères de construction durable. Le groupe a également procédé à des audits internes auprès de ses fournisseurs pour contrôler le respect de ses exigences élevées en matière de durabilité. Enfin, la production de la Mission E devrait afficher un bilan carbone neutre.

Photos : Porsche

About The Author

Related posts

Leave a Reply