Techno Classica 2017 – Le premier exemplaire des 14 Porsche 911 Turbo Cabriolet Type 993 de 1995

Techno Classica 2017 – Le premier exemplaire des 14 Porsche 911 Turbo Cabriolet Type 993 de 1995

ad-728-mannes

Produite à seulement 14 exemplaires uniquement durant le millésime 1995, la Porsche 911 Turbo Cabriolet Type 993 est certainement l’une des Porsche les plus rares et les plus recherchées. Avec la 993 Speedster, il s’agit de la 993 la plus rare. En voir une est déjà exceptionnelle, mais en voir 2 par hasard en moins de 2 mois, c’est un miracle!

Après avoir croisé un rare exemplaire de la Porsche 911 Turbo Cabriolet Type 993 de 1995 à la vente aux enchères RM Auctions – Sotheby’s aux Invalides à Paris en février 2017 (numéro de châssis n°WP0ZZZ99ZSS338505) et vendue 1 344 000 euros, rebelotte début avril 2017 au salon Techno Classica avec un exemplaire très similaire.

Bien qu’il ressemble très fortement à celui vendu à Paris, ce modèle a le châssis n°WP0ZZZ99ZSS338501. Il s’agit du tout premier exemplaire de cette série ultra limitée. Le dernier exemplaire produit par Porsche Exclusive – en charge des séries limitées – a la numéro WP0ZZZ99ZSS338514. Les numéros se suivent pour ce modèle.

Cette 993 Turbo Cabriolet est méconnue du grand public et même de la plupart des concessions Porsche qui pensent qu’il s’agit d’une transformation faite par un préparateur comme Techart ou Ruf.

La moitié des voitures produites ont été officiellement livrées en Allemagne et le reste à travers le Monde.

Porsche n’ayant pas planifié de fabriquer cette voiture, Fritz Haberl, fils de Kaspar Haberl et patron de la plus importante concession Porsche (MAHAG) basée à Munich en Allemagne, a fait une demande inédite à Porsche : produire une série limitée d’un modèle inexistant : la 911 Turbo Cabriolet Type 993.

L’idée lui est venue en découvrant la nouvelle Porsche 911 cabriolet Type 993, dévoilée au Salon de Genève 1994. Pour créer ce modèle, Haberl devait trouver au moins 10 propriétaires prêts à dépenser 264 000 DM (environ 134 985 euros). Fritz Haberl avait 12 acheteurs, soit 2 de plus que demandé par Porsche. La production a pu ainsi être lancée via le département Porsche Exclusive qui s’en est chargé. A l’origine, les 14 modèles ont été peints en noir, couleur imposée par Porsche. Mais la majorité des clients voulaient d’autres couleurs. Les voitures ont ainsi été repeintes selon les choix des clients avant leur livraison.

Ce modèle bleu a été livré en mai 1995. Il comporte toutes les options de l’époque, comme sur les 13 autres modèles. On y retrouve le cuir étendu dans l’habitacle, un système audio haut de gamme, des jantes en 18 pouces à 3 parties empruntées à la 911 Carrera 3.8 RS, un réservoir d’essence de 92 l, une moquette en velours dans le coffre avant diminuée à cause du plus gros réservoir, une suspension sport XD6, une capote électrique, …

Ce modèle est motorisé par un Flat 6 Turbo de 3.6 l développant 360 ch avec un seul turbo, moteur M64/50 issu de la 964 tout comme son aileron. Il s’agit de l’option X82 qui comportait aussi la boîte à cinq rapports G50/52 plus résistante et un différentiel autobloquant 20/40.

La suspension arrière était entièrement retravaillée; les bras semi-tirés traditionnels, associés à des barres de torsion, laissaient place à un système multibras comportant des ressorts hélicoïdaux et des triangles appelés LSA par le constructeur, initiales signifiant « léger, stable, agile ». On retrouvait à l’avant des barres de torsion et des combinés ressorts-amortisseurs.

Ce modèle n’avait que 29 877 km au compteur et seulement 2 propriétaires. La voiture a été très rapidement vendue lors du Techno Classica pour un prix délirant (plus d’un million d’euros). Si vous savez où se trouvent les autres modèles, vous pouvez nous contacter.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply