ad-728-rotation
ad-728-rotation
40% des automobilistes anglais roulent avec des pneus sous-gonflés selon une étude Michelin

40% des automobilistes anglais roulent avec des pneus sous-gonflés selon une étude Michelin

ad-728-mannes

Selon une étude conjointe de Michelin UK et de Kwik Fit, près de 40% des voitures au Royaume-Uni utilisent au moins un pneu «dangereusement» ou «très dangereusement» sous-gonflé. Ces chiffres viennent d’une inspection aléatoire de plus de 500 véhicules dans les parkings Tesco à travers le Royaume-Uni.

Michelin classe les pneus entre 0,5 bar et 1 bar en deçà des recommandations du fabricant comme «dangereusement sous-gonflés», tandis que le sous-gonflage de 1 bar ou plus est jugé «très dangereux».

Les techniciens Michelin et Kwik Fit ont constaté que 27,56% des voitures avaient au moins un pneu dangereux, 12,01% ayant au moins un pneu très dangereux.

Jamie McWhir, directeur technique de Michelin au Royaume-Uni, a déclaré: « Rouler avec des pneus sous-gonflés coûte de l’argent et peut coûter des vies. » Il a ajouté : « Nous voulions faire équipe avec Kwik Fit pour encourager les automobilistes à vérifier régulièrement la pression de leurs pneus. C’est logique du point de vue des coûts et de l’environnement, mais plus important encore, c’est essentiel pour la sécurité du véhicule, de ses passagers, des autres usagers de la route et des piétons. »

Faire rouler sa voiture avec des pneus sous-gonflés de 0,5 bar entraîne une perte de performance de son véhicule de 0,42km par litre de carburant consommé. Michelin estime que les pneumatiques sous-gonflés pourraient coûter aux automobilistes dans une ville de la taille de Manchester plus de 2 millions de livres Sterling par an (environ 2,2 millions d’euros) en consommation de carburant inutile – ainsi que de rejeter des milliers de tonnes de CO2 supplémentaires dans l’atmosphère.

Roger Griggs, directeur de la communication chez Kwik Fit, a déclaré: « Le contrôle de la pression des pneus est aussi important que la vérification de la profondeur de la bande de roulement, car les pneus à mauvaise pression peuvent compromettre la maniabilité, l’adhérence et le freinage. En plus des problèmes de sécurité importants, des pneus mal gonflés impacteront les dépenses des conducteurs en raison de la consommation excessive de carburant et de l’usure accrue des pneus. »

Il est bon de rappeler que seuls les pneus d’une voiture sont la seule chose qui la relient à la route. Les automobilistes se doivent de vérifier tous les quinze jours la pression de l’air dans leurs pneus, l’état des pneus et la profondeur des sculptures, même si leurs voitures sont équipées de TPMS (capteurs de pression des pneus).

Photos : Michelin / D.R.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply