ad-728-rotation
ad-728-rotation
Comparaison des architectures des Audi e-tron GT concept et Porsche Mission E concept

Comparaison des architectures des Audi e-tron GT concept et Porsche Mission E concept

ad-728-mannes

Avec la récente présentation de l’Audi e-tron GT concept, Audi a dévoilé l’architecture de son concept de berline électrique. C’est ainsi l’occasion de la comparer à celle de sa cousine – la Porsche Mission E concept.

Ce n’est pas une surprise, Audi et Porsche collaborent depuis quelques temps pour développer une architecture commune dénommée PPE (Premium Platform Electric) basée sur la technologie 800 V permettant de recharger très rapidement les batteries et ainsi rendre l’arrêt du conducteur le plus court possible avec un maximum d’autonomie avant la prochaine recharge.

Chaque marque a dorénavant son projet de berline électrique et a dévoilé l’architecture respective, nous permettant de les découvrir mais aussi de les comparer.

4 roues motrices via 2 moteurs électriques
Les deux modèles sont à quatre roues motrices avec deux moteurs synchrones à excitation permanente (PSM – Permanent Magnet Synchronous Motors) d’une puissance cumulée d’environ 600 ch : supérieure à 600 ch (440 kW) pour Porsche et 590 ch (434 kW) pour Audi. Les deux moteurs électriques indépendants sont montés sur les essieux avant et arrière et sont commandées par un système répartissant automatiquement le couple sur chaque roue, permettant aussi d’offrir une transmission intégrale sans liaison mécanique. Cela permet d’avoir une traction optimale et le degré de glissement souhaité.

Le 0 à 100 km/h est abattu en moins de 3,5 s, et le 0 à 200 km/h en moins de 12 s, des chiffres très similaires pour les deux voitures. La vitesse maximale est fixée à 240 km/h pour maximiser l’autonomie.

Autonomie de plus de 400 km
L’autonomie des deux voitures sera de plus de 400 kilomètres selon la nouvelle norme WLTP.

Architecture 800 V
Les deux futures berlines allemandes partageront une architecture 800 V commune, permettant de recharger les batteries à 80% en moins de 20 minutes (15 minutes pour la future Porsche Taycan basée sur la Mission E concept).

Ces recharges pourront se faire via des chargeurs spécifiques déployés par les deux constructeurs via cette technologie mais aussi via des chargeurs mis en place par le consortium IONITY sur les grands axes européens.

Les batteries des deux véhicules peuvent être également rechargées en se branchant sur une prise secteur classique, nécessitant un temps beaucoup plus long. Chaque voiture dispose sur les ailes avant de trappes à volet permettant de brancher les prises adéquat en fonction du chargeur.

Charge par induction
Les deux modèles proposent un autre moyen de se recharger : l induction sans contact avec chez le constructeur aux quatre anneaux – l’Audi Wireless Charging et chez Porsche un système similaire sans nom pour l’instant.

Ce moyen de recharge est principalement installé sur le sol de son garage, à l’emplacement de l’avant de la voiture, là où la recharge pourra être faite sans contact, via induction.

Le propriétaire n’aura qu’à se garer au-dessus de la bobine encastrée dans le sol ; l’énergie est ensuite transmise sans contact à l’autre bobine placée dans le plancher du véhicule. Chaque véhicule, qu’il soit Porsche ou Audi, aidera le conducteur via des capteurs à aligner les deux bobines l’une au-dessus de l’autre.

Un socle de charge avec bobine intégrée est connecté à l’alimentation électrique de la maison. Le champ magnétique alternatif créé dans l’espace sous la voiture, induit une tension alternative dans la bobine secondaire qui est installée sous la voiture. Avec une puissance de charge de 11 kW, la berline électrique peut être entièrement rechargée en une nuit.

Disposition basse des batteries lithium-ion
La conception et la disposition de l’ensemble des batteries lithium-ion d’une puissance de plus de 90 kWh est presque identique dans les deux modèles.

Avec sa conception fine, l’ensemble batterie occupe toute la surface du plancher entre l’essieu avant et l’essieu arrière. L’avantage décisif de cette conception réside dans le centre de gravité extrêmement bas de la voiture qui bénéficie ainsi d’une excellente maniabilité. L’habitabilité intérieure y gagne également, offrant plus d’espace aux 4 occupants.

Système de récupération d’énergie
Le système de récupération d’énergie permet de retrouver jusqu’à 30% d’autonomie supplémentaire sur les véhicules électriques, une fonction qui est essentielle. La récupération d’énergie est assurée par les deux moteurs électriques et le système de freinage électro-hydraulique intégré. Différents modes de récupération sont combinés : récupération manuelle en roue libre à l’aide des palettes au volant, récupération automatique à l’aide de l’assistant d’efficacité prédictive, et la récupération au freinage avec une transition douce entre la décélération électrique et hydraulique.

L’énergie récupérée est réinjectée dans la batterie lors de pratiquement toutes les manœuvres de freinage normales. Les freins ne sont actionnés que lorsque le conducteur décélère de plus de 0,3 g à l’aide de la pédale de frein.

Photos : Audi / Porsche

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply