ad-728-rotation
ad-728-rotation
Audi informe ses actionnaires de la transformation de l’entreprise et de l’arrivée de nouveaux modèles

Audi informe ses actionnaires de la transformation de l’entreprise et de l’arrivée de nouveaux modèles

ad-728-mannes

Nouveaux lancements de production toutes les trois semaines (Audi SQ2, Q4, e-tron, Q2 L, Q5 L, Q3, Q8, …), nouveaux segments et nouvelles technologies d’entraînement, nouvelles structures organisationnelles : Audi a entamé une année extrêmement mouvementée et ambitieuse. Lors de la 129e assemblée générale annuelle d’Ingolstadt, le Conseil d’administration a informé les actionnaires de l’évolution actuelle des activités, de l’initiative technologique et des modèles ainsi que des objectifs du plan d’action et de transformation en tant que catalyseur de la stratégie « Audi.Vorsprung. 2025. »

« 2018 est une année clé pour Audi avec une vitesse de changement extrêmement élevée, qui nous remettra progressivement à l’offensive », déclare Rupert Stadler, président du directoire d’AUDI AG. « Nous continuerons à résoudre la crise du diesel et restructurerons de grandes parties de notre organisation mondiale pour le cours que nous avons fixé pour l’avenir. Dans le même temps, nous approchons de l’apogée du plus grand feu d’artifice de l’histoire de notre entreprise et nous entrons dans l’ère de la mobilité électrique avec l’Audi e-tron. »

Premier modèle de série de la marque entièrement électrique, le SUV Audi e-tron fera sa première mondiale au salon Audi Summit de Bruxelles le 30 août 2018. Avec l’expansion rapide du portefeuille de voitures entièrement électriques et d’hybrides rechargeables dans chaque gamme de modèles, la société a l’intention de vendre environ 800 000 automobiles électrifiées par an d’ici 2025. Pour la version de production du prototype Audi e-tron, les clients pourront pour la première fois réserver en toute flexibilité diverses fonctions en ligne. Au total, la marque vise à générer une contribution annuelle au résultat d’exploitation de 1 milliard d’euros avec les services numériques via le portail client myAudi d’ici 2025.

Audi installe une unité centrale de gestion des produits relevant directement du PDG afin d’orienter la planification, la mise en œuvre et l’exploitation des produits numériques, et établit ainsi la valeur ajoutée numérique au niveau de l’entreprise principale existante.

Audi développe également une plate-forme informatique intégrée pour la connectivité des véhicules et les services numériques. Grâce à un backend partagé de hautes performances, les modèles d’Audi et des autres marques du groupe Volkswagen seront utilisables de manière compatible. Cela signifie par exemple que les paramètres et le contenu des clients seront facilement transférés entre les voitures des différentes marques du Groupe.

« Nous voulons des voitures électriques et des services numériques haut de gamme qui soient également attrayants sur le plan économique. C’est notre ambition pour la mobilité du futur », souligne Alexander Seitz, membre du directoire d’AUDI AG en charge des finances, de l’informatique et de l’intégrité. « À cette fin, nous utilisons les synergies du Groupe de manière beaucoup plus efficace et libérons des ressources pour des projets stratégiques grâce à notre Plan d’action et de transformation. »

Avec son Plan d’Action et de Transformation lancé avec succès, Audi vise à réaliser des bénéfices positifs de 10 milliards d’euros d’ici 2022 grâce à une réduction des coûts et de nouvelles sources de revenus. Audi priorise systématiquement les ressources issues du progrès de l’efficacité pour les innovations à forte valeur client ainsi que le Vorsprung durch Technik dans l’arène concurrentielle.

Au cours de l’exercice en cours, Audi rajeunit et élargit son portefeuille de modèles avec plus de 20 nouveaux lancements. Le nouveau langage de design Audi et le nouveau concept d’exploitation entièrement numérique à l’intérieur seront introduits dans tous les segments, en commençant par la classe premium. Après le lancement de la nouvelle A8 en fin d’année 2017 et de l’A7 en mars 2018 sur les premiers marchés, un nouveau top-modèle sortira sur le marché dès le milieu de cette année : la nouvelle génération de l’A6. D’ici 2020, Audi prévoit d’augmenter d’environ 50% ses ventes unitaires dans le segment des grandes berlines, qui définit la marque. Avant la fin de cette année, les deux SUV haut de gamme, les Audi Q8 et e-tron, élargiront l’offre de produits des quatre anneaux dans ce segment prestigieux.

En 2018, Audi lancera également de nouveaux SUV sportif dans les segments des véhicules compacts et intermédiaires, renforçant ainsi significativement sa position sur le marché des SUV haut de gamme, pour lesquels la demande est forte partout dans le monde. En plus de la nouvelle génération Q3, la sportive SQ2 fera sa première mondiale dans les mois à venir. En Chine, les SUV Audi seront disponibles pour la première fois en versions à empattement long: les Audi Q2 L et Q5 L. Fin 2019, Audi lancera un total de onze nouveaux SUV, y compris d’autres modèles sans prédécesseurs tels que le Audi Q4, qui doit être lancé l’année prochaine.

Chez Lamborghini, cette année marque le lancement sur le marché du premier super SUV au monde : le Lamborghini Urus sera livré aux premiers clients cet été. Avant même son arrivée dans les showrooms, des commandes anticipées ont été reçues pour le modèle en seulement un mois, représentant le volume de production de 2018. Ducati poursuit l’expansion de son portefeuille cette année avec cinq nouvelles motos, dont deux sans prédécesseurs. La Ducati Panigale V4 est la première moto utilisant la technologie issue du circuit sous la forme d’un moteur à quatre cylindres produit en série, et le Scrambler 1100 étend la série scrambler, qui est particulièrement populaire auprès des jeunes clients.

Le grand nombre de lancements de modèles, qui sera particulièrement intense au second semestre, aura d’abord un impact négatif cette année. D’autres défis résulteront en 2018 des exigences d’homologation à l’échelle de l’industrie dans le cadre du passage à la nouvelle procédure d’essai WLTP des véhicules légers.

Au premier trimestre 2018, le groupe Audi a réalisé un chiffre d’affaires de 15 320 millions d’euros (2017 : 14 378 millions d’euros) et un résultat d’exploitation de 1 300 millions d’euros (2017 : 1 244 millions d’euros). La première adoption des nouvelles normes comptables IFRS a eu un impact négatif d’environ 0,1 milliard d’euros sur le résultat d’exploitation. Le rendement d’exploitation sur les ventes pour la période de Janvier à Mars était de 8,5 % (2017: 8,7 %). Malgré des dépenses initiales élevées pour les nouveaux modèles, technologies et équipements de production, le cash-flow net s’est élevé à 1 919 millions d’euros (2017: 1 487 millions d’euros).

Pour l’ensemble de l’année 2018, AUDI AG maintient son objectif d’un rendement d’exploitation sur les ventes dans le corridor cible stratégique de 8 à 10%, malgré son programme ambitieux et ses conditions difficiles. La société prévoit des livraisons d’automobiles Audi au niveau record de 2017, lorsque 1 878 105 automobiles ont été livrées aux clients. Le chiffre d’affaires du groupe Audi devrait légèrement progresser par rapport au niveau de 60 128 millions d’euros enregistré l’an dernier. Comme prévu dans le rapport annuel actuel, les livraisons et les ratios financiers peuvent fluctuer considérablement au cours de l’année.

Photos : Audi

About The Author

Related posts

Leave a Reply