Porsche 911 HLS « Klappdach » Rennsport Coupé – Un drôle de concept datant de 1966

Porsche 911 HLS « Klappdach » Rennsport Coupé – Un drôle de concept datant de 1966

Lors de ma visite annuelle au salon automobile allemand Techno Classica 2015 (dédié aux voitures de collection), une voiture a retenu mon attention : la Porsche 911 HLS « Klappdach » Rennsport Coupé de 1966. C’est une voiture tout droit sortie d’une grange, dans un très mauvais état, d’un vert vif, avec un drôle de toit  / verrière et portant la mention Porsche HLS sur ces côtés et sur son capot. Mais quelle est donc cette voiture?

Origine du projet Porsche HLS
Tout a commencé en 1966 lorsque le département de design automobile de l’Université d’Aix-la-Chapelle (Aachen) a reçu de Porsche une 911 datant de 1964 afin de faire un projet un peu spécial.

Le but de ce projet était de faire une voiture de course coupé avec un toit un peu spécial, s’ouvrant vers l’avant. Les inspirations ont été puisées dans la Porsche 904 avec son moteur en position centrale arrière. Le terme « Klappdach » signifie « toit pliant » en allemand.

Au sein de l’Université de Aachen, les personnes chargées de ce projet ont rapidement élaborés des dessins techniques présentant en détail le modèle souhaité. Puis une maquette à échelle 1:8 a été conçue afin de finaliser son design atypique. Elle adoptait un couleur orange.

La phase de préparation étant terminée, il restait à construire le prototype à l’échelle 1:1. Ce travail a été sous-traité à la société L. Senden basée à Würselen, une ville allemande à 7 km au nord d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Cette société était spécialisée dans la construction de carrosserie et dans la peinture de voiture. C’était le partenaire idéal pour donner vie à cette Porsche HLS.

Rapidement, la voiture a pris forme, en partant d’une Porsche 911 de 1964 qui a été sacrifiée pour l’occasion.

Vue sa vocation à faire des courses automobiles, le poids était un élément important dans sa conception. Pour cela, de nombreuses pièces ont été spécialement réalisées en aluminium, avec notamment l’arceau façon 911 Targa.

Ce prototype non officiel Porsche se caractérise principalement par sa verrière unique, s’ouvrant vers l’avant, via une poignée côté conducteur. Une fois refermée, elle est totalement intégrée au véhicule. Elle présente l’avantage d’offrir une grande facilité d’accès à bord, notamment pour les passagers arrière.

Les longerons sont renforcés afin de mieux rigidifier la voiture et la rendre plus stable. Les seuils de portes sont aussi beaucoup plus hauts que sur les autres voitures, toujours dans le même but.

La partie arrière a été conçue pour favoriser l’aérodynamisme et alléger la voiture, notamment avec de nombreux déflecteurs noirs en aluminium, disposés en cascade, formant la partie arrière et permettant à la chaleur du moteur de se dissiper. La structure est quand à elle en bois!

Les jantes étaient de simples jantes en tôle.

Le moteur était positionné à l’arrière, au niveau de l’essieu arrière. Il s’agissait de celui de la Porsche 911 de 1964, le moteur Flat 6 de 2.0 l développant 130 ch.

Une fois le véhicule entièrement construit, la voiture a reçu une robe vert pomme très tendance à l’époque mettant en avant les lignes.

Le nom du carrossier a été inscrit en noir sur le capot avant et les inscriptions noires « Porsche HLS » ont pris place de chaque côté de la voiture.

Un petit logo Porsche rond de couleur marron était présent de chaque côté de la voiture juste avant les passages de roue arrière.

La Porsche HLS se remarquait également par un gros rétroviseur fixé sur l’aile avant gauche, à la façon des voitures japonaises de l’époque.

Intérieur
A l’intérieur, on retrouve un esprit sportif avec une planche de bord un peu spéciale : côté conducteur, il y a le volant et quelques boutons de part et d’autre. Côté passager, un ensemble de 5 cadrans orientés vers le conducteur prend une grande place.

La voiture est une vraie 4 places, avec des sièges arrière avec des dossiers rabattables. Les sièges avant sont assez simples et ne sont pas du tout sportifs. Ils sont en cuir avec une partie centrale au motif de damier noir et blanc.

De chaque côté du haut de la verrière se trouvent 2 grandes poignées permettant de refermer le toit et de pouvoir s’extraire du véhicule.

Afin de pouvoir aérer l’habitacle, les vitres latérales pouvaient se coulisser.

Sauvetage de la Porsche HLS
Après avoir été fabriquée, la Porsche HLS a disparu des écrans radars entre les années 1970 et 2014. Ce concept de voiture sportive n’a pas dû plaire et elle est ainsi restée stationnée non loin d’Aix-la-Chapelle à l’extérieur pendant très longtemps, le climat l’ayant beaucoup abîmé.

Vendue en 2014, peu de personnes on manifesté leur intérêt pour cette épave inconnue. Ce ne fut pas le cas de l’expert Porsche – Manfred Hering – de la société allemande Early 911S qui sauta sur l’occasion pour l’acquérir, après de longues négociations ayant duré 3 ans. Avec son expertise dans la restauration de Porsche anciennes des années 1960, 1970, 1980 et 1990, l’ancien propriétaire souhaitait lui sous-traiter sa restauration pour environ 30 000 euros, mais pas la vendre. A force de persévérer, il a reçu à acheter cette Porsche unique pour moins de 60 000 euros, bien que son passé reste flou.

Lors de son achat, la voiture était une véritable épave, avec des éléments manquants, mais le moteur d’origine (non monté) ainsi qu’un moteur de rechange étaient bien présents.

Manfred Hering a rapidement communiqué sur sa dernière acquisition et l’a présenté au salon Techno Classica 2015 à Essen, dans son état d’épave.

Restauration de la Porsche HLS
La voiture étant dans un sale état, son propriétaire actuel – Manfred Hering – a prévu de la restaurer entièrement à l’aide de pièces Porsche d’origine et de refabriquer certaines pièces uniques.

Pour ce faire, des photos, des croquis et des documents d’époque retrouvés l’aideront dans cette tâche. La voiture sera ensuite exposée sur le stand de sa société Early 911s lors d’une prochaine édition du salon Techno Classica à Essen pour surement être revendue dans un état neuf.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply