Porsche 911 Turbo Nr. 1 de Louise Piëch – Un cadeau d’anniversaire pour ses 70 ans en 1974

Porsche 911 Turbo Nr. 1 de Louise Piëch – Un cadeau d’anniversaire pour ses 70 ans en 1974

Cette Porsche 911 Turbo de 1974 est unique et exceptionnelle : il s’agit de la toute première Porsche 911 Turbo de série qui a été offerte à Louise Piëch (fille du Professeur Ferdinand Porsche et sœur de Ferry Porsche) lors de ses 70 ans en août 1974. Son moteur est aussi unique : un 2.7 l Turbo Flat 6 de 240 ch.

Naissance d’une légende : la Porsche 911 Turbo Type 930
La Porsche 911 Turbo est rapidement devenue une icône et un objet de convoitise. En 1973, Porsche a exposé à l’IAA (salon automobile de Francfort) un prototype de la Porsche 911 Turbo (non motorisée). Les premiers essais ont eu lieu avec un moteur 2.7 l Turbo, issu de la Porsche 911 Carrera RS. Par la suite en 1974, un nouveau moteur 3.0 l Turbo a fait son apparition et sera produit en série.

Du fait du retard de réponse du turbo, la puissance est délivrée d’un coup à partir de 3700 tr/min pouvant rendre la conduite de la voiture chaotique. Les Porsche 911 Turbo avaient ainsi la réputation d’être une « voiture de sport d’homme ». Cette réputation a fait qu’un grand nombre de propriétaires et de conducteurs de la 911 Turbo sont des femmes.

Porsche 911 Turbo Nr. 1
Le tout premier modèle de la Porsche 911 Turbo de 1974 est motorisé par un 2.7 l Turbo Flat 6 de 2678 cm3, développant 240 ch (176 kW). Sa vitesse maximale est de 240 km/h, une référence à l’époque. Ce moteur Turbo est basé sur celui de la fameuse Porsche 911 Carrera RS 2.7. Son couple est de 343 Nm 4000 tr/min, permettant d’atteindre 100 km/h en 5,5 secondes.

Le premier propriétaire d’une Porsche 911 Turbo fut une femme : Louise Piëch. Ferry Porsche lui a offert ce modèle pour ses 70 ans le 29 août 1974 dans la maison familiale à Dellach am Wörthersee.

Afin de célébrer son anniversaire en cette fin août, Louise Piëch avait convié ses amis et sa famille dans sa grande propriété au sud de l’Autriche. D’un coup, alors que l’atmosphère fut paisible, une vrombissement s’est fait entendre d’un invité surprise : une Porsche 911 grise de 1084 kg s’avançant dans l’allée parsemée de graviers. Un gros bouquet de fleurs était fixé sur l’aile avant droite de la Porsche 911, attirant les yeux ébahis des invités.

Exceptionnellement, cependant, ce ne fut pas seulement le bruit du moteur qui suscita la curiosité des invités mais le gros aileron arrière, bien différent et plus volumineux que la queue de canard de la 911 Carrera RS 2.7.

Rapidement, Ferry Porsche, aux côtés du Professeur Ernst Fuhrmann, ouvra le capot moteur afin de dévoiler cette grande nouveauté Porsche : le moteur turbo qui était auparavant réservé aux voitures de course. Grâce à cette technologie, la voiture a gagné 50 ch, devenant plus puissance qu’une Carrera RS 2.7.

Un soin particulier a été fait dans la fabrication de cette 911 Turbo N°1, le premier modèle de série, basé sur le modèle 1974.

Cette Porsche 911 Turbo 2.7 l est reconnaissable par sa teinte gris métallisé, sa carrosserie « étroite » (dépourvue d’ailes larges) et ses décorations latérales au motif écossais, présent aussi à l’intérieur.

La carrosserie utilisée est celle de la Porsche 911 Carrera et n’a pas d’ailes élargies comme sur les autres 911 Turbo. Le logo Carrera est présent sous l’aileron et non le logo Turbo comme il en sera d’usage sur les autres modèles Turbo. L’aileron caractéristique des 911 Turbo est présent et permet de trahir son moteur. Cette Porsche est équipée de jantes aluminium Fuchs de 15 pouces, de couleur noir et aluminium.

La Porsche 911 Turbo a été dévoilée officiellement quelques semaines plus tard au salon de l’automobile de Paris en octobre 1974. Elle adopte au moteur Flat 6 de 3.0 l, développant 260 ch (196 kW).

A l’intérieur, une plaque commémorative – fixée sur le couvercle de la boîte à gants – fait référence à ce cadeau d’anniversaire pour Louise Piëch (LP) : « LP Turbo-Porsche N° 1 Stuttgart-Zuffenhausen 29. Aug. 1974 ».

Les compteurs sont aussi personnalisés pour Louise Piëch : des flèches rouges indiquent les vitesses autorisées en ville (50 km/h) et sur autoroute (130 km/h). Le cadran du compte-tour a aussi un marquage rouge indiquant le régime moteur pour changer les rapports afin de pouvoir bien maîtriser cette Porsche au sang chaud : 6800 tr/min. Le compte-tour indique un chiffre énorme de 10 000 tr/min!!! Tout comme le compteur de vitesse gradué jusqu’à 300 km/h, il a été prélevé sur la Porsche 911 Carrera RSR Turbo 2.1, qui a fait fureur à partir d’avril 1974 en courses d’endurance mondiales et qui a terminé à la deuxième place aux 24 Heures du Mans 1974.

De plus, Louise Piëch a reçu un équipement spécifique suite à sa demande : un enregistreur audio fixé sur le cendrier, connecté à une radio cassettes.

Louise Piëch était reconnue comme une artiste, notamment en peinture. La décoration intérieure spécifique du type d’un plaid écossais (rouge et bleu) était un hommage à sa passion et à son activité d’artiste. Idem avec le marquage Porsche sur les côtés de la Porsche 911 Turbo.

Louise Piëch a beaucoup apprécié ce cadeau et a sillonné les routes autrichiennes à son volant. Cette voiture permettait à Louise Piëch de trouver son inspiration. Elle y a peint certains tableaux dans les Alpes autrichiennes. De ce fait, ce modèle n’a pas de vitre teintée au contraire des Porsche 911 Turbo de série.

Sur cette voiture, 2 autocollants spécifiques sont présents : un sur la lunette arrière célébrant les 25 ans de Porsche et une autre sur la vitre arrière droite célébrant les 100 ans de la naissance de Ferdinand Porsche.

Cet exemplaire unique, ayant le numéro de série 911 560 0042, fait partie des réserves du musée Porsche. Il est actuellement exposé au sein du Porsche Museum à Stuttgart. Il a 32 000 km à son actif.

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply