ad-728-rotation
ad-728-rotation
TCE 2018 – Bugatti Type 44 Fiacre de 1929

TCE 2018 – Bugatti Type 44 Fiacre de 1929

ad-728-mannes

Au salon Techno Classica 2018 à Essen, la société britannique Coys spécialisée dans les ventes aux enchères a proposé un véhicule très rare : une Bugatti T 44 Fiacre de 1929. Il s’agit de l’une des deux voitures survivantes, l’autre de couleur rouge (châssis 441193 vendu par Bonhams au salon Rétromobile 2010) se trouvant dorénavant dans le célèbre musée Peter Mullin en Californie.

Bugatti Type 44
Au début des années 1930, Ettore Bugatti s’était forgé une réputation de constructeur de voitures hautement performantes tant sur la route que sur les circuits. Les meilleurs pilotes du monde signaient d’innombrables succès au volant des bolides de Molsheim et beaucoup avaient adopté les produits de la marque comme moyen de transport personnel. Considérée comme la meilleure Bugatti de tourisme des années 1920, la Bugatti Type 44 présentée en 1927 fut produite jusqu’en 1931. Sa production s’éleva à 1095 exemplaires dont il subsiste 10 % aujourd’hui.

Ce modèle était propulsé par le classique moteur huit-cylindres en ligne à 1 ACT de Bugatti, l’un des moteurs des plus réputés de tous les temps. Justifiant son choix par une longue série de succès, Ettore Bugatti resta fidèle au « simple arbre » et n’adopta le système à deux arbres à cames en tête que sur l’insistance de son fils Jean pour la Bugatti Type 50 de 1930. Le moteur de la Type 44 à deux blocs de quatre cylindres, trois soupapes et une bougie par cylindre d’une cylindrée de 2991 cm3 délivrait environ 80 ch, puissance suffisante pour emmener la voiture à près de 130 km/h. Associé à une boîte manuelle à quatre rapports, ce magnifique moteur équipait un classique châssis Bugatti à essieu avant rond et ressorts arrière quart-elliptiques inversés.

Bugatti Type 44 Fiacre châssis n°441141
Ce châssis n°441141 reçut une typique carrosserie de coupé « Fiacre » deux portes et quatre places dessinée par Jean Bugatti, un de ses thèmes favoris.  Ce modèle jaune et noir fabriqué en 1929 a été livré neuf en 1930 à la concession française Bugatti, Gaston Docime de Paris.

Il fut livré revêtu d’une carrosserie « Fiacre « d’usine qui coûta 28 960 F soit un prix supérieur de 50% à celui d’une carrosserie de berline standard d’usine.

Cette Bugatti T 44 Fiacre de 1929 est devenue la propriété d’un collectionneur bien connu et auteur de nombreux livres Bugatti, M. Uwe Hucke, au milieu des années 1960. Il a gardé la voiture jusqu’en 1977 quand il a vendu la voiture à M. Helmut Schellenberg, le célèbre pilote de course Bugatti des années 1930.

M. Schellenberg a fait restaurer professionnellement la voiture en Allemagne à la fin des années 1970 chez le spécialiste allemand Bugatti, Feierabend. Il l’a gardée jusqu’en 2005, date à laquelle la voiture a été vendue au collectionneur et vendeur de cette sublime automobile.

En effet, la majeure partie de sa vie, de 1965 à 2005, cette Bugatti T 44 Fiacre était entre les mains de seulement deux collectionneurs, internationalement connus par n’importe quel enthousiaste de Bugatti dans le monde entier. La voiture est ainsi en excellent état, à jour de son entretien.

Photos : 4Legend.com

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply