ad-728-rotation
ad-728-rotation
TCE 2018 – Bugatti Type 57C Stelvio Cabriolet Gangloff de 1938

TCE 2018 – Bugatti Type 57C Stelvio Cabriolet Gangloff de 1938

ad-728-mannes

Des Bugatti d’exception sont régulièrement présentées et mises en vente dans les gros salons automobiles de voitures anciennes. Ce fut de nouveau le cas au salon Techno Classica 2018 à Essen où le célèbre marchand de voitures suisse, Lukas Hüni, a présenté sur son stand une superbe et rare Bugatti Type 57C Stelvio Cabriolet Gangloff de 1938.

Cette voiture ne m’était pas inconnue. Bien que l’immatriculation soit différente, elle est identique au modèle présenté sur le stand Bugatti au salon Rétromobile 2018. Après vérification, c’est la même voiture porte une immatriculation anglais alors que moins de 2 mois auparavant elle était en plaques hollandaises. Il s’agit de la Bugatti Type 57C Stelvio Cabriolet Gangloff de 1938 portant le numéro de châssis 57715.

La Bugatti Type 57 est apparue en 1935 et a réellement connu le succès deux ans plus tard lorsque de nouveaux raffinements ont été proposés tout comme le modèle à compresseur : la Bugatti Type 57C (C faisant référence au compresseur). Cet élément apportait un supplément de puissance de 25 ch, permettant à la Typ 57C de développer 160 ch contre 135 ch pour le modèle « basique ». Cette option attira une plus large clientèle cherchant plus de puissance via des moteurs de renom dû à l’image sportive et des nombreuses victoires en Grand Prix de Bugatti.

La Bugatti Type 57 est l’œuvre de Jean Bugatti qui a beaucoup travaillé avec les designers seniors (Pichetto et Domboy) de la marque créée par son père, Ertore Bugatti. Durant les années 1930, Ettore Bugatti s’était concentré de son côté sur le projet d’autorails Bugatti pour le gouvernement français.

Bugatti offrait à cette époque à sa clientèle riche la possibilité d’acheter un châssis motorisé afin de la personnaliser selon leurs besoins en l’envoyant à un carrossier de leur choix ou pouvant recevoir l’une des carrosseries conçues par Bugatti, comme le Galibier « Conduite Intérieure » à 4 portes, le coach Ventoux à 2 portes et le Stelvio cabriolet, une version cabriolet à 4 places : c’est clairement le modèle le plus désirable des trois.

Durant les années 1930, il y a eu une petite sélection de voitures à 8 cylindres dotées de compresseur, comme l’Alfa Romeo 8C2300 et la gamme de Mercedes-Benz 540 K. Mais la Bugatti Type 57C avait une place de choix de part son élégance et son style que cela soit au niveau de son design que de sa construction, avec des freins, une direction et une boîte de vitesses précises.

La Bugatti Type 57 permettait aux clients de la firme alsacienne d’avoir l’opportunité d’améliorer la puissance d’origine de 135 ch via un kit de compresseur pouvant s’ajouter en seconde monte afin d’obtenir 160 ch. Les Bugatti Type 57 ayant reçu cette modification ont été rebaptisées Type 57C permettant d’avoir de bonnes performances que peu de voitures de ce type avaient à l’époque.  Le moteur de la Bugatti Type 57C est un 8 cylindres en ligne de 3.3 litres, d’une cylindrée de 3257 cm3. Il est ainsi équipé d’un compresseur couplé à une boîte de vitesses électromagnétique Cotal.

L’un des célèbres propriétaires de l’une des Bugatti Type 57C Stelvio Gangloff était le Capitaine Woolf Barnato, le capitaine de l’équipe de course Bentley dans les années 1920-30. C’était sa dernière voiture.

La Bugatti Type 57C Stelvio Gangloff de 1938 exposée à Essen porte le numéro de châssis 57715 et a le moteur n°522. Cet exemplaire est en superbe état, de couleur marron et noir avec un intérieur rouge foncé en cuir. Elle était présentée capotée au contraire de Rétromobile 2018.

Ce modèle a été livré neuf en décembre 1938 et a été enregistré en Angleterre avec le numéro FLF3 par son premier propriétaire, M. F.E. Salbreux, un français habitant Chemexel House à Rangoon Street à Londres.

De 1950 à 2001 (soit durant 51 ans), la Bugatti Type 57C Stelvio carrossée par Gangloff à Colmar était la propriété de Bob Roberts OBE et de sa famille. Il a été un grand mécanicien et un grand amoureux d’automobiles d’exception. Il est d’ailleurs connu pour avoir fondé en 1978 le Midland Motor Museum, exposant sa collection de voitures extraordinaires comme une Napier Railton, la Sunbeam Tiger Ladybird qui a battu le record de vitesse avec Sir Henry Seagrave à son volant, des Hispano Suiza, des Ferrari, … Il était également devenu le Vice-President du Bugatti Owners Club.

En 1964, cette Bugatti châssis 57715 a eu de gros travaux incluant la pause d’un kit compresseur d’origine, de la boîte de vitesses électromagnétique Cotal et d’une complète restauration incluant la peinture visible actuellement.

Photos : 4Legend.com

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply