15 août 2022

Audi prépare son grand retour en WEC

Audi prépare son grand retour en WEC

Elle est l’une des disciplines ayant permis à Audi d’écrire sa légende ces dernières décennies. Depuis maintenant 2016, le monde de l’endurance est cependant orphelin de la marque allemande après que cette dernière ait décidé de rejoindre les rangs de la Formule-E, alors en pleine expansion au sein des différents championnats internationaux dans le monde du sport automobile.

Aujourd’hui, cela ne fait plus aucun doute. La marque basée à Ingolstadt va bien effectuer son grand retour sur les circuits d’endurance et participer activement à la nouvelle marche en avant de ce championnat du monde, également mis en exergue ces derniers mois avec le retour annoncé de Peugeot.

Outre-Rhin, on travaille d’ores et déjà activement au grand retour des quatre anneaux les plus réputés de la planète automobile au sein de la catégorie LMDh, créée pour accompagner les Hypercars et charmant un autre constructeur allemand mythique, à savoir BMW. Mais la vraie question est simple, quand verra-t-on l’héritière de la sublime R18 ?

Retour en 2023
Lorsqu’un directeur allemand de sport automobile se montre loquace, il est crucial d’en profiter. Non-fidèle aux clichés – vous nous l’accorderez – parfois bien ancrés que l’on se fait des directeurs motosports germaniques, Julius Seebach, le DG de Audi Sport a confirmé que le retour d’Audi se ferait en 2023 lors des 24h de Daytona, dans le championnat IMSA.

Si le rendez-vous est pris sur le calendrier et que son principal concurrent national, BMW, devrait également être de la partie à cet instant, c’est bien une tout autre information donnée par Seebach qui mérite de retenir l’attention des observateurs. Comme les puristes le savent mieux que quiconque, le groupe Volkswagen est un mastodonte et possède Audi ainsi que… Porsche. Or, la firme de Stuttgart s’est évidemment révélée maître en matière d’endurance. Une expertise bienvenue pour Audi dont le directeur général, toujours lui, a annoncé une collaboration sur la construction de la nouvelle monoplace. Une donnée supplémentaire qui devrait rassurer ceux qui se demandent encore si Audi sera de suite prête à jouer les premiers rôles.

La minutie de l’endurance
L’endurance possède de grandes similitudes avec la Formule 1, notamment sur le souci permanent du moindre détail et le facteur principal d’une voiture : sa fiabilité à toute épreuve. Lorsque l’on se lance dans l’endurance ou que l’on retrouve cette discipline en étant un constructeur aussi prestigieux qu’Audi, l’erreur est impardonnable. Il faut maîtriser impérativement toutes les données et garder en tête que tout, littéralement tout, peut arriver. Comme un joueur de cartes devant maîtriser ses combinaisons de poker, Audi et les autres ne peuvent se permettre le moindre faux pas ou une éventuelle erreur de parcours. En course ou à l’usine.

Un palmarès XXL
Difficile tout de même de s’inquiéter à ce sujet pour la firme Audi et son équipe sport spécialisée. Ils gardent en tête, à l’image de leurs fans à n’en pas douter, les succès en championnat du monde d’Endurance FIA lors des saisons 2012 et 2013. Ces années représentent la quintessence du sport automobile et l’âge d’or de l’endurance durant cette décennie, mises en avant par une dense rivalité avec Toyota sur la piste et deux styles bien différents dans le management.

Le chiffre est astronomique lorsque l’on se penche réellement sur l’empreinte laissée par la marque en endurance : 13 victoires entre 1999 et 2016 aux 24 heures du Mans, summum et Graal ultime pour constructeurs, pilotes et fans de la course automobile.

L’endurance, nouvel eldorado ?
Bien qu’elle soit maintenant face à une certaine adversité déjà connue dans le passé, notamment dans les années 2010, Toyota ne peut que se languir d’un retour de sa discipline de prédilection aux avant-postes.

Peugeot, probablement BMW, Audi, Ferrari ? Tant de grands noms à revenir vers les fameux premiers amours et visant à offrir au championnat du monde un cadre de premier plan.

Le futur semble pousser vers le WEC et le spectacle connu chaque année du côté du Mans, de Spa ou de Sebring donne difficilement tort à cette affirmation.

Photos : Audi

About The Author

Passionné de tout ce qui roule, vole et flotte.

Related posts

Leave a Reply