Exposition « Schöne Kombis heissen Avant » – Audi Ingolstadt.

Exposition « Schöne Kombis heissen Avant » – Audi Ingolstadt.

ad-728-mannes

Schöne Kombis heissen Avant, voici le nom de l’exposition sur les 14 plateformes de l’ascenseur Paternoster de l’Audi Museum Mobile d’Ingolstadt.

C’est ainsi que 14 modèles Avant s’exposent aux yeux des visiteurs, dont certaines ne sont pas très connues, faisons ensemble le tour de l’ascenseur:

Wanderer W 21 Kombinations-Limousine de 1933.
Ce modèle est quasiment dans son jus, quasiment car quelques éléments très corrodés ont été améliorés pour que la voiture puisse au moins tenir sur ses roues. Il s’agit ici d’une rareté absolue car seulement 49 voitures de ce type ont été produites entre 1933 et 1934 basées sur la version sedan équipée d’un six cylindres 1700 cc.

DKW Meisterklasse Universal de 1951.
Break type Woodie présenté en 1951 avec son hayon à deux battants. La carrosserie était fabriquée à Düsseldorf. Son moteur à 2 temps et 2 cylindres est posé transversalement. Bizarrement sa longueur totale est plus petite que la version Limousine (4040mm pour l’Universal et 4225 mm pour la Limousine) alors que son empattement est plus petit de 10cm. La vitesse de pointe régresse de 10 km/h (100 pour la Limousine).

DKW 3=6 Universal de 1957.
Produite entre 1957 et 1959, la DKW 3=6 Sonderklasse F94 Universal permettait d’obtenir la même puissance qu’un moteur 6 cylindres 4 temps d’où l’équation 3 cylindres 2 temps = 6 cylindres 4 temps.
Tout comme la Meisterklasse, elle est plus petite que la 4 portes (4170mm pour 4325mm).

Audi 75 Variant de 1972.
Avant c’était Variant, voici comment on peut définir le nom des breaks chez Audi puisque le nom Variant n’est pas encore d’actualité lors de la mise en production de la 75 Variant, issue de la berline F103. Comme on peut le voir, il n’y a que deux portes et un hayon.

Audi 80 Fox Variant de 1978.
Vendue sous l’appellation Fox aux Etats-Unis, un style qui se reconnaît mais qui manque de finesse.

Audi 100 Avant Type 43 de 1978.
Même année mais design différent et surtout voici la toute première Audi avec l’appellation Avant mais elle ne désigne pas encore un break puisqu’elle est équipée d’un hayon.

Audi 100 Avant Rohkarosserie.
cette version unique est restée entièrement galvanisée. C’est le nouveau standard depuis 1985 chez Audi ou la galvanisation passe de 36 à 100% en premier sur les 100 et 200. 5.5 kg de Zinc sont nécessaires pour cette protection.

Audi V8 Avant 1989.
Imaginez l’Audi A8 en Avant, c’est un peu la vision qu’ont eu les ingénieurs de chez Audi en réalisant cette version et le style est forcément très proche de l’Audi 200 Avant. Malgré le fait qu’il ne s’agisse que d’un prototype, elle sera la voiture durant quelques années de la famille de Ferdinand Piëch .

Audi 200 Avant 20V de 1990.
La version Avant est arrivée sur le marché en 1984 (1983 pour la berline) jusque 1991 mais son moteur 5 cylindres turbo 20V de 220 chevaux ne sera disponible qu’à partir de 1989, ce qui en fait déjà un break quasi sportif à l’époque bien avant l’arrivée des S et RS.

Audi S6 Avant 4.2 quattro de 1996.
Le S6 arrive sur le marché en 1996 avec une version normale de 290 chevaux avant d’être proposée en version Plus construite par quattro GmbH (retrouvez notre article sur le S6 Plus).

Audi RS2 1995.
Produite de 1993 à 1996, c’est le break dont tous les fans d’Audi rêvent et c’est surtout la première RS. Elle était disponible en 5 teintes mais d’autres couleurs pouvaient être demandées sur commande comme celle-ci en vert Aqua Metallic, on aime ou on n’aime pas mais au moins c’est différent et c’est la première fois que je vois cette couleur sur une RS, pourtant disponible au catalogue Audi sur les coupé et cabriolet en 1995 (retrouvez notre article sur la RS2). Vous constaterez que ce RS2 est monté sur 4 pneumatiques en 245/40ZR17. Etonnant sachant que même si la monte d’époque était bien le 245/40, il s’agissait en réel d’un 225/45/17.

Audi A4 Duo de 1997.
Après l’Audi 100 Duo de 136 chevaux plus un moteur électrique équivalent à 12 chevaux, l’Audi A4 Duo est équipée en 1997 d’un moteur électrique équivalent à 29 chevaux en plus du 1.9 TDI de 90 chevaux mais avec un embonpoint de….500 kg. Il s’agit ici de l’un des 60 exemplaires produits mais aucune suite n’avait été donnée à l’expérience.

Audi Allroad « Fire & Ice » de 1999.
Encore plus Allroad que Allroad avec ses jantes OZ Racing et ses pneumatiques tout terrain. Modifié par ABT sous le nom de AS6, cet Allroad fut utilisé pour le film « Ski to the max » de Willy Bogner.

Audi RS4 B5.
Alors je ne sais pas vous mais j’arrête le fonctionnement du Paternoster et je repars tout de suite avec (enfin dans mes rêves). Ce RS4 ne nous est pas inconnu puisqu’il s’agit du RS4 Pack Sport présent notamment au salon d’Essen Motor Show en 2000. Sièges Recaro, volant Alcantara, échappement noir, freins avant plus costauds,…une belle bête, THE RS4. A noter que les P Zero Corsa de la monte du RS4 Sport ont laissé leur place à des P Zero Rosso.

Voici donc la magnifique exposition que nous propose Audi Tradition durant quelques mois retraçant la famille des Avant chez Audi et ses ancêtres.

Suite des photographies:

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply