Genève 2017 – RUF CTR Yellow Bird de 1987

Genève 2017 – RUF CTR Yellow Bird de 1987

ad-728-mannes

Afin de célébrer les 30 ans de la RUF CTR Yellow Bird de 1987, le constructeur de voitures sur la base de Porsche 911 – RUF – a présenté au salon automobile de Genève 2017 sa dernière création: la RUF CTR 2017. La célèbre RUF CTR 1 de 1987, dite « Yellow Bird » était également présente. Découvrons cette voiture d’exception qui a longtemps détenu le record du tour sur la Nordschleife au Nürburgring.

En avril 1987, le magazine America’s Road & Track a organisé le deuxième évènement du « The World‘S Fastest Cars » sur le circuit Volkswagen d’Ehra-Lessien, regroupant les meilleurs sportives et supercars de l’époque afin de les comparer.

Ce jour-là, la météo n’était pas favorable pour la prise de photos : il faisait gris, sombre et pluvieux. Le photographe et les rédacteurs de Road & Track ont surnommé «Yellowbird» (oiseau jaune) la RUF CTR qui était jaune vif et la seule voiture colorée du plateau. Depuis, ce surnom la caractérise. La CTR – signifiant Group C Turbo Ruf – est un modèle phare du petit constructeur allemand dirigé par Alois RUF et fondé par son père.

Lors de cette journée d’essais sur circuit, la RUF CTR était pilotée par l’ancien champion des 24 Heures du Mans et journaliste automobile Paul Frère et le champion de F1 Phil Hill. La voiture a atteint la vitesse étonnante de 229.8 km/h. 1987 était aussi l’année de la première apparition de la Porsche 959 qui a atteint une vitesse de 317 km/h. C’est ce modèle qui était exposé à Genève.

La RUF CTR 1 (la première génération) développant 469 ch était ainsi entrée dans la cour des grands.

Côté mécanique, le moteur de base fut le 3.2 l de la Porsche 911 Carrera 2. Mais au final, la cylindrée a été revue par M. Huber, le motoriste de RUF, pour passer à 3,4 litres et développer 469 ch via 2 gros turbos KKK qui sont situés sous les cylindres, avec une pression de 1,1 bars.

Pour bien refroidir ce moteur sous hormones, deux échangeurs air/air refroidissent l’air d’admission qui arrivent de chaque côté des ailes arrière via des ouvertures spécialement créées. Cela est devenu la marque de fabrique de RUF.

En plus du réalésage du bloc et de l’ajout de 2 turbos, le moteur a reçu de nouveaux pistons Mahle et des arbres à cames modifiés en conséquence. Enfin, un nouveau calculateur moteur Bosch Motronic gère l’allumage pour obtenir cet afflux de puissance. Un échappement spécifique a été conçu par RUF.

A l’origine, la CTR avait une boîte de vitesses mécanique basée sur celle à quatre rapports de la Porsche 911 Turbo Type 930 avec 1 rapport supplémentaire. Par la suite, un sixième rapport a été ajouté sur une nouvelle boîte : la Porsche G50. Cette boîte de vitesses faite maison a un système de refroidissement d’huile entrainé par une pompe à huile électrique.

En 1988, RUF a établi un nouveau record avec sa RUF CTR (Yellow Bird) sur la piste de Nardo en Italie du Sud avec une vitesse de pointe mesurée à 342 km/h.

Ce modèle emblématique de RUF a été produit en petite série à seulement 29 exemplaires. Elle reste un objet de convoitise et reste une icône de son époque. Elle aura des descendantes plus modernes avec la CTR2, la CTR3 et enfin la CTR 2017.

About The Author

Directeur de la Publication - Rédacteur en Chef - Essayeur

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Genève 2017 – RUF CTR2 de 1997 | 4Legend.com – AudiPassion.com

Leave a Reply